Carte du monde des alcooliques

Dans quel pays boit-on le plus ?

Dans la sĂ©rie “carte du monde” qui fait fureur actuellement sur la toile, je demande les buveurs, je demande les poivrots, je demande les alcoolos !

Ami moldave, montre nous tes fesses, ami moldave, montre nous ton cul

Qui sont les Champions du Monde de la boisson ? Le Luxembourg ! Hé oui, les profiteurs sont aussi les buveurs ! A croire que les Belges, les Boches, les Chtis et autres soûlards patentés se sont données rendez-vous dans ce pays insignifiant !

Seconds au classement, sans surprise cette fois-ci : les Irlandais. Il est connu que leur Amour immodĂ©rĂ© du Christ se double d’une affection sans borne pour la boisson. Et Ă  la Saint-Patrick ils enfournent en quelques heures autant qu’un Soudanais dans toute une vie (une vie courte, certes, mais une vie quand mĂŞme).

Les Hongrois, Moldaves, Tchèques et autres Croates sauvent l’honneur de l’Homme de l’Est, un des Ăśntermensch favoris des Teutons qui se classent, eux, juste derrière. En embuscade, oserais-je dire. PrĂŞts Ă  franchir la Vistule au moindre signe de faiblesse.

Les François, souchiens ou surchiens, grandes gueules devant l’Eternel, n’arrivent qu’en 14ème position. Place qu’ils occupent Ă©galement pour la taille de leur bite, si je ne m’abuse*. Le Français est carrĂ© avant d’ĂŞtre rond comme une queue de pelle. Et encore… il est probable que le chĂ´meur-pĂ©dophile-consanguin du grand ch’Nord relève la sauce bien fadasse du con de Lajoie.

Il faut aller en queue pour trouver de nouvelles tĂŞtes

Puisqu’on parle de queue, qui trouve-t-on en bas de tableau ? Le Bangladesh ! LĂ -bas c’est la dèche (ahah… dĂ©solĂ©). Non mais sĂ©rieusement, qui sait comment se nomment les habitants du Bengladesh ? Faut-il ĂŞtre con pour vivre dans un pays oĂą la seule façon connue de se rincer le gosier est d’attendre le prochain tsunami… pardon, bon vieux raz-de-marĂ©e qui va nettoyer les trois-quarts du pays ? Et dire qu’ils restent lĂ -bas ! Et qu’ils reconstruisent ! Enfin, ça reste du travail de… du travail de Banglaseshois… non, de Bengali… ah non, merde, erreur classique… du travail de Bangladais (Google est mon ami).

A lire aussi :  « Make a realistic wish » : soyons rĂ©alistes, demandons l’impossible

135 millions d’habitants. 135 millions de Bangladais. Trois enfants par femme pour une croissance dĂ©mographique de seulement 1,7%. Hey les gars, arrĂŞtez le Champomi. Faut grandir.

A Ă©galitĂ© au fond de la classe, près du radiateur, on a les Iraniens. Mais oui, les gars. On vous croit. Vous ne buvez pas une goutte d’alcool. Jamais. C’est votre religion machin toussa. Sinon le petit JĂ©sus va vous punir. On a aussi les Arabes. Pardon, les Saoudiens. Enfin c’est pareil. Ceux qui boivent en cachette, quoi. En revanche, le cas des Somaliens est un peu diffĂ©rent. Je ne suis pas certain qu’ils aient pu transformer en alcool le riz de Kouchner le nanard. ZĂ©ro pointĂ© pour tous ceux-lĂ .

MĂŞme les Afghans, entre deux rafales de Kalash, trouvent le temps de s’en verser une petite. A moins qu’un gars du Nord estampillĂ© ONU ait dĂ©cidĂ© de construire sa hutte au milieu des cailloux. Te fiche mon billet que ça peut fausser les stats, ça.

Quant aux Libyens… J’ai enfin compris la raison de leur rĂ©volte : ils ont soif. Larguons quelques fĂ»ts de Kro entre deux Tomahawks. Ils en feront bon usage.

( * après vĂ©rification, le Français voit sa bite occuper la 17ème place mondiale… Il boit donc plus loin que son sexe. L’honneur est sauf.)

Articles liés

RĂ©ponses