Eric Zemmour, de la race des seigneurs

Une fois n’est pas coutume, je m’écarte un peu de la thématique centrale de ce blog pour y publier un droit de réponse du brillant et courageux Eric Zemmour suite à l’hystérie collective suscitée par ses récents propos lors de l’émission du 13 novembre dernier sur la chaine Arte, un débat intitulé “Demain, tous métis ?”.

e07b4518d8e03ccd77681ce182e8ef33

(cliquez sur l’image pour la voir en grand)

Ce droit de réponse a paru dans le magazine Vendredi.

Je vous invite à vous faire votre propre opinion en visualisant l’émission complète :

La retranscription du billet d’Eric Zemmour :

Chers amis internautes, si charmants, si délicats, si mesurés, je vous propose une large pétition pour que l’Académie Française supprime avec éclat de son dictionnaire le mot « race », puisque c’est en son nom que Hitler a fait assassiner des millions de gens. Je propose aussi que soient rayés du dictionnaire les mots « religion » – coupable de la Saint-Barthélemy -, « nation » – responsable des guerres de la Révolution et de l’Empire -, « égalité » et « communisme », pas modestes en massacres. On ne dira plus « personne de race noire », mais « personne riche en mélanine », « homme de race blanche » sera remplacé par « personne pauvre en mélanine ». La seule utilisation de ce mot honni sera autorisée pour « race humaine », qu’on appelait autrefois « espèce humaine ». On savait que l’espèce humaine était unique depuis Adam et sa côte, tandis que les Évangiles avaient remis le couvert universaliste : « Il n’y aura plus de Juifs, il n’y aura plus de Romains. »

Cela ne suffit pas. On inversera donc le sens des mots espèce et race. Ceux qui persisteront a défendre la hiérarchie des races seront des « espécistes ». Par exception, l’usage du mot race sera autorisé pour glorifier le président Obama, que son nom soit sanctifié.

Patrick Lozès, président du CRAN (Conseil représentatif des associations noires), a déclaré : « Obama est notre Président », ce qui prouve que la solidarité raciale – pardon, espéciale – est supérieure, à ses yeux énamourés, a la solidarité nationale. Imaginons un odieux président du CRAB (Conseil représentatif des associations blanches) qui déclarerait « Poutine est notre Président ». SOS Racisme deviendra SOS Espécisme. Jean Baudrillard avait relevé qu’il existait SOS Baleines et SOS Racisme : les premiers voulaient sauver les baleines ; et les seconds, les racistes.

Hitler fondait sa politique criminelle de hiérarchie des races sur des travaux scientifiques qui avaient classé, distingué, hiérarchisé les formes de crânes, de nez… Aujourd’hui, on nie l’existence des races en se fondant sur des travaux scientifiques qui attestent que les êtres humains ont en commun 99 % de leur ADN, mais qui redécouvrent des « types biologiques » ressemblant furieusement aux races d’antan. A chaque fois, on fonde un projet politique sur une science qui évolue sans cesse. Laissons les scientifiques dans leurs laboratoires. La race pure était le projet délirant de Hitler : la religion du métissage est le Graal de notre époque. Mais métisser quoi… des races? Quelle horreur! Des espèces, voyons! Amis internautes, précipitez-vous pour voir Les Précieuses Ridicules de Molière. Vous adorerez.

A lire aussi :  Une minute de silence à télécharger

Articles liés

Réponses

  1. la vraie question n’est pas le métissage forcé. Même s’il pointe du doigt l’idéologie libérale, je ne m’y retrouve pas vraiment avec ce gaullo-maurassien. Les médias l’adorent, surtout quand il fait mine de déraper… Et d’ailleurs, il est lui même sémite puisque juif séfarade, donc pas “blanc-blanc”. Si on parle de races il faut dire la vérité Zemmour…