Diffuser une bibliographie sur le sujet des acouphènes, de l’hyperacousie, de la maladie de Menière et de la prise en charge en TCC et EMDR

Je suis ORL et reçois en psychosomatique les patients se plaignant d’hyperacousie pour laquelle seule l’EMDR a été  efficace parmi toute une kyrielle de traitements proposés. Je lance des formations auprès des praticiens EMDR concernant la prise en charge des acouphènes, de la surdité brusque , des vertiges de Menière. Si à chaque réunion (France acouphène ne m’a jamais invitée alors que je travaille sur le sujet depuis 17 ans) , habituellement seule une dizaine d’ORL était présente, en janvier , aux assises d’ORL de Nice, l’ amphi était comble. Les ORL s’intéressent au sujet, seulement étant chirurgiens, ils ne connaissent pas la psychothérapie. L’EMDR est une méthode de psychothérapie réservée aux psychologues et aux psychiatres. Aussi cela nuit-il à la recherche. J’ai eu la chance étant psychothérapeute et Phoniatre d’avoir reçu l’enseignement de la première promotion de David Servan Schreiber en France en 1999. Auparavant ,j’utilisais les données des TCC et de l’analyse transactionnelle . Les mentalités évoluent et il ne faut pas désespérer. j’ai mis 17 ans pour me faire entendre ce qui est la durée habituelle de toute nouvelle prise en charge en médecine.

Mes patients offrent mon livre aux ORL qui leur ont dit qu’il n’y avait rien à faire ce qui est totalement faux.

Cette prise en charge s’adresse à des patients motivés. Je crois reconnaître que malgré les plaintes, tous ne le sont pas. Lire un ouvrage tel que ‘l’acouphène dans tous ses états” a aussi pour but , en informant les patients , en leur donnant un espoir, de motiver ceux qui ne croient pas à une solution possible

Réponses