La dépression est une chance pour la France

Lu sur Yahoo, qui relaie un papier de Zigonet :

La tristesse aurait un impact positif sur notre vie

New York, États-Unis – Selon des scientifiques, la tristesse serait bonne pour nous. Elle nous forcerait Ă  reconsidĂ©rer notre vie et Ă  trouver la motivation de l’amĂ©liorer.

La tristesse aurait un impact positif sur notre vie

f938648a1c26cd80d7ed82acf87eb355

Il y aurait mĂŞme plus d’un bĂ©nĂ©fice Ă  tirer des “coups de blues”. ĂŠtre triste rendrait plus fort, plus apte Ă  surmonter les dĂ©fis de la vie et pourrait mener Ă  de grandes rĂ©alisations. Selon les scientifiques de l’universitĂ© de New York, Sir Winston Churchill, Abraham Lincoln, Sir Isaac Newton et Beethoven souffraient tous d’une certaine forme de dĂ©pression.

L’Ă©tude suggère que la tristesse peut avoir une fonction de protection. Elle pourrait Ă©galement nous aider Ă  apprendre de nos erreurs voire carrĂ©ment nous Ă©viter de les faire en premier lieu. Une dĂ©pression sĂ©vère nous Ă©pargnerait les effets nĂ©gatifs du stress Ă  long terme.

Bon bah c’est cool. BientĂ´t je serai tout zen, façon Doc GynĂ©co prĂ© Sarko !

A lire aussi :  Le bruit au travail, nuisance mĂ©connue
DĂ©jĂ  près de 3000 membres ! ➡ Je m'inscris sur Oreille malade ⬅  

Articles liés

Dépression ou déprime ? Le poids du handicap

DĂ©pression : comprendre est-il possible ?

S’il est une maladie, parmi les plus handicapantes, qu’il est difficile de faire comprendre, c’est bien la dépression. Et la situation en la matière n’est pas près de s’améliorer. Car elle ne le peut pas, en raison même de la nature humaine.

Tentative d’explication.

Le bruit affecte notre bien-ĂŞtre physique et mental

Nuisances sonores : quel impact sur nos vies ?

Une importante étude suédoise montre que le bruit affecte nos vies. Pas seulement au travail, mais aussi lors de nos divertissements. Les conséquences sont la déficience auditive, le stress, l’anxiété ainsi que les difficultés de concentration et font partie de symptômes qui sont bien plus nombreux.

RĂ©ponses