La mélatonine : une nouvelle piste contre la dépression

Allez, on continue à éplucher le site du Figaro, avec cette fois-ci un article intitulé La mélatonine : une nouvelle piste contre la dépression, par Catherine Petitnicolas.

Tout part d’un constat :

Il a été démontré que 90 % des dépressifs hospitalisés et 40 à 60 % des patients traités en ville présentent des altérations importantes de l’architecture du sommeil, caractérisées par un allongement de la période d’endor­missement, une diminution du sommeil lent profond avec des éveils fréquents, et des réveils matinaux angoissés et très précoces. Ces troubles vont de pair avec des modifications du rythme de la température corporelle et toute une série d’anomalies au niveau de la sécrétion du cor­tisol, de l’hormone de croissance, des hormones thyroïdiennes, de la mélatonine, toutes sous le contrôle de l’horloge biologique interne de l’organisme.

Je vous laisse lire l’article en entier, c’est par ici.

A lire aussi :  La dépression, maladie contagieuse

Articles liés

Journée du sommeil 2010

Journée Nationale du Sommeil + Journée Mondiale du Sommeil en France = Journée du Sommeil. En 2010, la Journée Nationale du Sommeil fêtera sa 10ème édition et sera le relais de la Journée Mondiale du sommeil en France. A cette occasion, elle devient la Journée du Sommeil®.

Fatigue ou dépression ?

Fatigué ? Dépressif ? Déprimé ? Même si la fatigue fait partie des symptômes de la dépression, elle a ses propres caractéristiques et spécificités. Souvent liée à la charge de travail, la fatigue touche davantage les jeunes adultes actifs. Elle se manifeste par des signes physiques, psychiques et intellectuels, souvent différents de ceux de la dépression.

Médicament anti-bruit

Thérapie cérébrale contre le bruit. Certains arrivent à dormir dans le bruit, sans être nullement gênés. Pour d’autres au contraire, le moindre bruit extérieur et c’est le réveil assuré : il leur est tout bonnement impossible de dormir en cas de bruit, même modeste. Comment expliquer cette inégalité face au bruit et au sommeil ?

Réponses

  1. j’en prends depuis 2 ans pour dormir à raison de 5 mg.
    C’est l’hormone du jet lag.
    Je ne saurais dire si cela influe sur mon moral mais il est vrai que le simple fait de dormir assez longtemps
    m’aide moralement. Il est assez rare que mon humeur soit au plus bas bien que cela arrive de temps à autre.