Michel Delpech : “J’étais détruit mais pas vaincu”

Le chanteur de Pour un flirt et de Chez Laurette revient sur la profonde dépression qui l’a frappé en pleine gloire au milieu des années 1970. « Je ne sais pas dans quel état je serais si l’on me disait que j’allais mourir demain, mais je suis plus JloiAIMkqWIJ
France Soir

Crédits de l’article : Michel Delpech : “J’étais détruit mais pas vaincu”

 

 

A lire aussi :  Enquête : acouphènes et anxiété

Articles liés

Réponses