PassĂ© sous silence – Alice Ferney

Acouphène et digestion difficile

La restitution en miroir des voix intĂ©rieures et du cheminement psychologique des deux personnages paraĂ®t ainsi bien empesĂ©e, amidonnĂ©e par un ton de fanfare militaire et lyrique. Assourdie, aplatie, parfois au bord de l’acouphène, la narration bat trop souvent en retraite, laissant le champ libre Ă  une accumulation difficile Ă  digĂ©rer de considĂ©rations dĂ©finitives.

« PassĂ© sous silence », d’Alice Ferney : une fanfare bien empesĂ©e

Très belle description littĂ©raire de l’acouphène de la part de Nils C. Ahl pour Le Monde.

A lire aussi :  L’antichambre de la folie

Articles liés

Se lever tôt, c’est facile

Réveil difficile ? Devenez du matin ! « Est-ce donné à tout le monde de se lever tôt ? » se demande Emilie Ogez sur son blog. Et de répondre aussitôt par l’affirmative en indiquant « apprécier le calme et la tranquillité d’une journée qui commence ».

Caroline Franc a des acouphènes

La cĂ©lèbre journaliste et blogueuse Caroline Franc, Ă©galement connue sous la signature Caroline Desages, souffre d’acouphènes depuis quelques mois. C’est ce que l’on apprend sur son blog « PensĂ©es by Caro », dans un billet datĂ© du 15 dĂ©cembre 2015. Elle y raconte très clairement Ă  quel point elle Ă©prouve des difficultĂ©s Ă  penser Ă  cause de ses acouphènes.

Sifflement dans l’oreille et silence assourdissant

L’horizon s’étendait des kilomètres plus loin sur une ligne de front qui semblait rejoindre le ciel. Le soleil brillait maintenant franchement en se reflétant dans la neige. Tout était blanc et aveuglant. Un silence et une solitude à perte de vue. Je me concentrais un peu sur le sifflement dans mon oreille.

RĂ©ponses