Pollution sonore et difficultés scolaires

Pollution sonore et difficultés scolaires

Les répercussions de la pollution sonore sur la santé et la qualité de vie sont bien connues, mais uniquement chez les adultes. Qu’en est-il chez l’enfant ? Le bruit rend moins attentif et engendre des difficultés d’apprentissage…

Selon une étude européenne, les élèves des établissements scolaires situés à proximité d’un grand aéroport ont davantage de difficultés d’apprentissage, en particulier dans l’acquisition de la compréhension du langage écrit. Plus de 2.800 enfants, âgés de 9 ou 10 ans et scolarisés dans un établissement scolaires situés à proximité d’un aéroport international, ont été évalués. Ils ont passé des tests cognitifs et répondu à un questionnaire visant à déterminer leur état de santé général. La pollution scolaire sonore a également été mesurée.

Les auteurs observent une relation inverse entre l’intensité du bruit et les performances des élèves. La pollution sonore entraîne notamment des troubles de l’apprentissage de la lecture. Là où elle est la plus intense, les enfants savent lire, mais ne comprennent pas se qu’ils lisent. Parallèlement, les élèves signalent que le bruit environnant tend à les énerver. En revanche, il ne semble pas affecter leur niveau d’attention, ni leur santé générale.

Comment expliquer ce phénomène ?
Il est fort probable que les enfants se protègent du bruit environnant en s’isolant mentalement de cette nuisance. Ils réussissent ainsi à ignorer les bruits des avions venant de l’extérieur, mais également de ceux venant de l’intérieur. Ils seraient alors moins attentifs à ce qui se passe dans leur classe, et en particulier à la voix de leur instituteur.
On considère que, pour être bien audible, la voie de l’instituteur doit dépasser de 10db le bruit de fond. Dans certaines écoles, le bruit de la ventilation ou celui produit par les élèves eux-mêmes, suffit à masquer les paroles de l’instituteur, notamment depuis les places situées au fond de la classe. Un secteur bruyant, comme à proximité d’un aéroport, rend également caduque la règle des 10db, à moins d’installer des systèmes d’isolation sonore spécifiques.

30/08/2005
Dr Philippe Presles
The Lancet, pp 1942-1949, 4 juin 2005
pour e-sante.fr

A lire aussi :  Une campagne qui fait du bruit

Avion en approche de la Tribune de Bruxelles

Related Articles

Enfant : santé auditive en danger

La déficience auditive figure en haut de la liste des inquiétudes de santé des parents en ce qui concerne la santé de leur enfant. […] Les chercheurs derrière l’étude indiquent que la musique qui est jouée à des volumes sonores trop élevés est la cause principale de la surdité suite au bruit qui touche les jeunes et adolescents.

Plan National Antibruit

Les transports vont être mis en sourdine. « Deux Français sur trois se disent gênés par le bruit à leur domicile, selon un sondage TNS-Sofres présenté hier par Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie. La pollution sonore des transports terrestres ou aériens est considérée comme la principale cause de ces nuisances.

Protéger ses oreilles

« La pollution sonore, un danger négligé » Premiers mots d’un article sur le site Suite 101 consacré à la prévention des traumatismes auditifs (ou traumatisme sonore, ou traumatisme acoustique…), écrit, très bien écrit même, par une jeune musicienne, Lise Pathé.

Réponses