Respirer, c’est scander

L’homme peut-il se confondre avec ses progrès technologiques, se prendre pour Dieu ? Les héros de cette fable sont neutres : un alphabet, combiné pour former un discours. En silence. Le silence se taille une place énorme, angoissante. On suffoque un peu, dépassé, enivré. Comme l’un des personnages, flottant dans le cosmos, on est seul, avec notre respiration, scansion binaire et mystérieuse de notre existence.

8697d1ba047179e845d9aff1908ed967

Cécile Mury, dans le Télérama n°3017 du 7 novembre 2007, inspirée par 2001 : l’odyssée de l’espace du grand Maître Stanley Kubrick

A lire aussi :  Zen ! Silence, calme : attention, concentration !

Articles liés

Réponses