Roissy veut soigner son environnement

Lu dans Matin Plus du 10 septembre (Le Monde, pour Matin plus)

Nicolas Sarkozy a voulu une charte du dĂ©veloppement durable pour l’aĂ©roport de Roissy-Charles-de-Gaulle.
Elus et riverains y voient une chance de faire reculer les nuisances aériennes.

Au centre des dĂ©bats, la pollution sonore gĂ©nĂ©rĂ©e par le trafic en hausse.Lors de l’inauguration du nouveau satellite d’embarquement S3, le 26 juin dernier, Nicolas Sarkozy avait souhaitĂ© que soit signĂ©e une charte pour le dĂ©veloppement durable de l’aĂ©roport avant juin 2008. Pour la première fois, un prĂ©sident de la RĂ©publique Ă©voquait ouvertement les nuisances aĂ©riennes : « Je souhaite que l’on fasse de la question de la pollution sonore l’exemple mĂŞme d’une stratĂ©gie de dĂ©veloppement durable. Je le dis parce que je le pense : on peut dĂ©velopper Roissy et mieux protĂ©ger les riverains, ce n’est pas antinomique », dĂ©clarait le chef de l’Etat.

6ba9f0397217e14d7a8e334168342a08

L’Ă©laboration de la charte, dont le pilotage a Ă©tĂ© confiĂ© par Dominique Bussereau, secrĂ©taire d’Etat aux Transports, Ă  Jacques Dermagne, le prĂ©sident du Conseil Ă©conomique et social, s’annonce difficile, tant les attentes des riverains et Ă©lus paraissent pau conciliables avec le dĂ©veloppement Ă©conomique de la plate-forme. La principale association de riverains, l’Advocnar, souhaite revenir au trafic de 1997, soit 450 000 mouvement d’avions par an alors que Roissy dĂ©passe aujourd’hui les 540 000 mouvements et que les prĂ©visions tournent Ă  750 000 pour 2025. « Si la charte doit se rĂ©sumer Ă  un code de bonne conduite des pilotes, ça ne nous suffira pas », prĂ©vient Pascal Machuron, prĂ©sident de l’Advocnar. Les Ă©lus jouent aussi la surenchère. « On ne peut pas parler de charte du dĂ©veloppement durable si l’on ne prend pas des engagements sur les vols de nuit, l’idĂ©al serait un couvre-feu comme Ă  Orly », dĂ©clare le socialiste Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse et prĂ©sident de l’association Ville-AĂ©roport.

A lire aussi :  JournĂ©e nationale de prĂ©vention de la douleur

A doirte aussi, les attentes sont fortes. « Le dĂ©bat doit aborder la question d’un troisième aĂ©roport. Tout le monde nous dit que le trafic europĂ©en va doubler dans les vingt ans, c’est une question d’encombrement du ciel », prĂ©vient Yanick Paternotte, le dĂ©putĂ© UMP de Roissy. Le dossier du troisième aĂ©roport a Ă©tĂ© enterrĂ© par le gouvernement Raffarin et le prĂ©sident de la RĂ©publique s’est bien gardĂ© de le dĂ©terrer. « Je souhaite que l’on concentre la rĂ©flexion sur ce sujet du dĂ©veloppement durable de Roissy avant de songer au troisième aĂ©roport », dĂ©clarait en juin Nicolas Sarkozy.

« La charte doit assurer le dĂ©veloppement de Roissy sans augmenter les nuisances, mieux : les diminuer. Le but est de trouver un point d’Ă©quilibre, cela risque de ne pas satisfaire tout le monde », prĂ©dit Yanick Paternotte. Jacques Dermagne va devoir jouer les Ă©quilibristes.

Related Articles

Plan National Antibruit

Les transports vont être mis en sourdine. « Deux Français sur trois se disent gênés par le bruit à leur domicile, selon un sondage TNS-Sofres présenté hier par Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie. La pollution sonore des transports terrestres ou aériens est considérée comme la principale cause de ces nuisances.

Nicolas Sarkozy : malaise lipothymique, vagal… ou verbal ?

Nicolas Sarkozy a subi hier un malaise. Vagal, lypothimique, d’effort, de surcharge de travail… On en sait suffisamment aujourd’hui : le PrĂ©sident est surmenĂ© en plein mois de juillet. Pourtant, aujourd’hui, le malaise persiste. Mais il est d’une autre nature.

Comment l’expliquer ? Et serait-ce une opportunitĂ© dans notre lutte contre les acouphènes ? Oreille malade vous dit tout !

RĂ©ponses