La possibilité d’un « il »

J’ai retranscrit il y a peu, ici même, les propos de notre Président sur la question épineuse de la pollution sonore.

Dans le même ordre d’idée, voici la lettre qu’il avait fait parvenir, avant les élections, en réponse à une sollicitation de France-Acouphènes (quelques autres candidats ont également répondu, cf ici).

Je vous laisse juges…

Cliquer sur les images pour les voir en grand.

A lire aussi :  Acouphène, ce bruit qui rend fou

Related Articles

Pub contextuelle et intelligence artificielle

La pub contextuelle a bon dos. Elle a surtout bon goût.

Pour preuve, ces deux captures d’écrans, toujours issus de mon site.

Après France Toner qui nous suggère d’utiliser ses produits pour mettre fin à nos jours, voici donc une nouvelle occasion de s’interroger : si l’on entend à longueur de temps que la pub vous ment, peut-on imaginer que la pub contextuelle n’en fait pas autant ? 😉

Nicolas Sarkozy : malaise lipothymique, vagal… ou verbal ?

Nicolas Sarkozy a subi hier un malaise. Vagal, lypothimique, d’effort, de surcharge de travail… On en sait suffisamment aujourd’hui : le Président est surmené en plein mois de juillet. Pourtant, aujourd’hui, le malaise persiste. Mais il est d’une autre nature.

Comment l’expliquer ? Et serait-ce une opportunité dans notre lutte contre les acouphènes ? Oreille malade vous dit tout !

Réponses

  1. Il avait une très bonne équipe de campagne pour répondre aux courriers de façon “intéresée”, il me parait tout de même trop optimiste sur l’application et l’efficacité de la loi handicap de 2005… Est-on allé le recontacter depuis le 6 mai ? histoire que ces belles phrases aient une suite, il a promis de faire ce qu’il a dit… (bon pas tout, j’espère ;))

  2. Personnellement, j’ai écrit à tous les députés de ma circonscription, 3 sur 10 m’ont envoyé une réponse “bateau”. J’ai également envoyé une lettre à tous les présidentiables… seul Le Pen m’a répondu.
    Tous des rigolos. Ils n’en ont rien à péter.

  3. Bien évidemment, j’ai lu ce genre de courrier 100 fois. Un conseiller parmi tant d’autres a fait sa revue de presse… On peut croire pour l’instant aux belles promesses et cela dans tous les domaines.
    Dans 5 ans le titre sera tout aussi Houellebequien : “l’impossibilité d’un nul”…