Sois heureux, mon frère !

Sorti quelques minutes pour profiter de la douceur enfin revenue sur la capitale, je croise une espèce de gros nounours à barbe rousse, bière à la main et sourire en douce.

Il me regarde arriver d’un air bonnard et lâche, lorsque je suis Ă  portĂ©e, un claquant « sois heureux, mon frère ! ».

Suis-je bĂŞte, je n’y avais pas pensĂ©. Lundi je m’y mets, mon frère !

PS : Non, je n’ai pas de frère. Et lui non plus, très certainement 🙂

A lire aussi :  Oreille cassĂ©e : sept ans de malheur

Articles liés

Seine-Saint-Denis : le bruit et le jeune

Nuisance sonore en banlieue : état des lieux. La vie en banlieue parisienne – au hasard, par exemple, dans le fameux 93 – n’est pas de tout repos. Le Bondy Blog, pas franchement connu pour ses positions d’extrême-droite, y jette une oreille : Jeunes, bruit, insomnies, flics absents…

Jackass

Fin de semaine du 16 juin, veille de week-end J’ai dĂ®nĂ© avec Jacques, un ami d’enfance, rĂ©cemment montĂ© Ă  la Capitale pour y trouver du…

RĂ©ponses