Suicide de Robert Henke, gardien de but de Hanovre

Le gardien international allemand s’est suicidé

Cela fait déjà près d’un mois que Robert Henke, 32 ans, s’est donné la mort en se jetant sous un train. Dépressif depuis six ans, Robert Henke était pressenti pour défendre les cages de but allemandes lors de la Coupe du Monde 2010, même si son rival René Adler était loin d’avoir dit son dernier mot.

Blessures, problèmes personnels et échecs sportifs avaient plongé le joueur dans la dépression depuis 2003. Robert Henke a peu après, en 2006, perdu sa petite fille de deux ans suite à une maladie du cœur. Avec son épouse, Henke avait adopté récemment une petite fille.

On le sait : la majorité des dépressions est de courte durée – quelques semaines à quelques mois – et l’on estime qu’environ 80% d’entre elles ne dépassent pas une année. Mais pour les 20% restant, la guérison peut prendre un temps qui peut sembler infini. Or on le sait : l’éternité c’est long, surtout vers la fin (citation bien connue de Franz Kafka, reprise et popularisée par Woody Allen). Pour le dépressif, comme pour son entourage qui ne doit jamais oublier cependant que la dépression est une des maladies les plus graves et une des plus invalidantes sur notre bonne vieille Terre.

(Crédit photo : Reuters)

A lire aussi :  Dépression : quels signes ? quels symptômes ?

Articles liés

Réponses