Suicide de Robert Henke, gardien de but de Hanovre

Le gardien international allemand s’est suicidĂ©

Cela fait dĂ©jĂ  près d’un mois que Robert Henke, 32 ans, s’est donnĂ© la mort en se jetant sous un train. DĂ©pressif depuis six ans, Robert Henke Ă©tait pressenti pour dĂ©fendre les cages de but allemandes lors de la Coupe du Monde 2010, mĂŞme si son rival RenĂ© Adler Ă©tait loin d’avoir dit son dernier mot.

Blessures, problèmes personnels et échecs sportifs avaient plongé le joueur dans la dépression depuis 2003. Robert Henke a peu après, en 2006, perdu sa petite fille de deux ans suite à une maladie du cœur. Avec son épouse, Henke avait adopté récemment une petite fille.

On le sait : la majoritĂ© des dĂ©pressions est de courte durĂ©e – quelques semaines Ă  quelques mois – et l’on estime qu’environ 80% d’entre elles ne dĂ©passent pas une annĂ©e. Mais pour les 20% restant, la guĂ©rison peut prendre un temps qui peut sembler infini. Or on le sait : l’Ă©ternitĂ© c’est long, surtout vers la fin (citation bien connue de Franz Kafka, reprise et popularisĂ©e par Woody Allen). Pour le dĂ©pressif, comme pour son entourage qui ne doit jamais oublier cependant que la dĂ©pression est une des maladies les plus graves et une des plus invalidantes sur notre bonne vieille Terre.

(Crédit photo : Reuters)

A lire aussi :  Le Buflomedil est interdit en France !

Related Articles

Sparklehorse : suicide de Mark Linkous

Le chanteur américain s’est donné la mort. Le leader de Sparklehorse, pour ainsi dire Sparklehorse à lui tout seul, s’est suicidé. Il souffrait de dépression depuis des années et avait déjà frôlé la mort en 1996, suite à une overdose de Valium et d’antidépresseurs.

RĂ©ponses