Taxinomie du bon caractère

Martin Seligman et Christopher Peterson, grands pontes de la psychologie positive, ont établi en 2004 une liste de six vertus et vingt-quatre forces de caractère qui contribuent au bonheur.

Courrier International nous les présente, dans son n°874-875-876 du 2 au 22 août 2007 consacré au bonheur, intitulé : Alors, heureux ? Pourquoi nous sommes obsédés par le bonheur


SAGESSE ET CONNAISSANCE

Forces cognitives qui favorisent l’acquisition et l’usage de la connaissance.

Créativité : trouver des manières originales et productives de faire les choses. Cela comprend les réalisations artistiques, mais ne s’y limite pas.
Curiosité : trouver un intérêt à toute expérience en cours ; s’intéresser à tel ou tel sujet ; explorer et découvrir.
Ouverture d’esprit : examiner les choses sous tous les angles ; ne pas tirer de conclusions hâtives ; être capable de changer d’avis à la lumière de nouvelles informations.
Amour de l’apprentissage : acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux domaines de connaissance (en autodidacte ou non). Cette force est évidemment liée à la curiosité, mais s’en distingue par la tendance à vouloir acquérir systématiquement de nouvelles connaissances.
Sagesse : être capable de donner des conseils avisés ; posséder une manière de voir le monde qui soit porteuse de sens, tant pour soi que pour les autres.

310f4a9d4cdb0710d5a583211e4fddc3

COURAGE

Forces émotionnelles qui impliquent l’exercice de la volonté pour atteindre les buts que l’on s’est fixés, malgré les obstacles internes et externes.

Bravoure : ne pas reculer devant la menace, les difficultés ou la douleur ; défendre ce qui est juste envers et contre tous ; agir selon ses convictions, même si c’est impopulaire. Cela inclut le courage physique, mais ne s’y limite pas.
Persévérance : finir ce qu’on a commencé ; persister malgré les difficultés ; aimer mener à bien un travail.
Authenticité : dire la vérité, mais plus généralement se présenter de façon authentique ; être sans prétention ; assumer ses sentiments et ses actes.
Vitalité : aborder la vie avec enthousiasme et énergie : ne pas faire les choses à moitié ; vivre la vie comme une aventure ; se sentir bien vivant.

A lire aussi :  Botox : tout savoir

HUMANITE

Forces interpersonnelles consistant à tendre vers les autres et à leur venir en aide.

Amour : valoriser les relations étroites avec les autres, particulièrement lorsque les sentiments (partage, affection) sont réciproques ; être proche des gens.
Gentillesse : rendre des services, faire de bonnes actions ; aider les autres, prendre soin d’eux.
Intelligence sociale : être conscient des motivations et émotions des autres (et des siennes propres) ; savoir faire ce qui convient dans différents contextes ; comprendre les ressorts du comportement des gens.

JUSTICE

Forces qui sont à la base d’une vie sociale harmonieuse.

Travail en groupe : savoir travailler au sein d’un groupe ou d’une équipe ; avoir l’esprit d’équipe : accomplir sa part.
Sens de l’équité : traiter toute personne équitablement ; ne pas se laisser influencer par ses sentiments personnels dans les décisions concernant autrui ; donner à chacun sa chance.
Leadership : encourager le groupe dont on fait partie à réaliser des choses, tout en s’efforçant de maintenir de bonnes relations en son sein ; organiser des activités collectives.

TEMPERANCE

Forces qui protègent contre les excès.

Pardon : pardonner à ceux qui ont mal agi ; accepter les défauts des autres ; savoir donner une seconde chance ; ne pas être animé par la vengeance.
Modestie : laisser des réalisations parler d’elles-mêmes ; ne pas se mettre en avant ; ne pas se prendre pour plus que ce que l’on est.
Prudence : être prudent dans ses choix ; ne pas prendre de risques inutiles ; ne pas dire ou faire des choses que l’on pourrait regretter par la suite.
Maîtrise de soi : rester maître de ses sentiments et de ses actes ; être discipliné ; maîtriser ses appétits et ses émotions.

A lire aussi :  La dépression auditive : Philippe Labro en audio

TRANSCENDANCE

Forces qui favorisent l’ouverture à une dimension universelle et donnent un sens à la vie.

Appréciation de la beauté et de l’excellence : remarquer et apprécier la beauté, l’excellence et/ou la maîtrise technique dans les domaines les plus divers.
Gratitude : être conscient et reconnaissant des bonnes choses qui arrivent ; prendre le temps d’exprimer des remerciements.
Optimisme : attendre le meilleur de l’avenir et œuvrer à sa réalisation ; penser qu’un avenir heureux est quelque chose que l’on peut provoquer.
Humour : aimer rire et taquiner ; être souriant ; voir le côté drôle des choses ; faire des plaisanteries.
Spiritualité : connaître sa place au sein de l’Univers ; croire au sens de la vie, en tirer un réconfort et une ligne de conduite.

Source : Character Strenghts and Virtues : A handbook and Classification, coédition American Psychological Association / Oxford University Press, 2004

Voilà.

C’est tout con, en fait.

Articles liés

J’ai plus envie : désabusé de tout. Et de rien.

Je m’apprêtais à écrire un billet sur le récent drame norvégien et cette lamentable paresse intellectuelle qui consiste à étiqueter de “fou” un individu qui commet un atrocité, s’évitant ainsi toute réflexion de fond sur ce qui a pu causer un tel acte. Mais des attaques répétées ces dernières heures ont fini par me faire passer l’envie de faire marcher le cerveau.

Journée mondiale contre la douleur

L’OMS s’associe à la Journée mondiale contre la douleur célébrée tous les ans le troisième lundi du mois d’octobre. Le traitement de la douleur et les soins palliatifs font partie intégrante du droit à jouir d’une bonne santé, estime l’Organisation mondiale de la Santé.

Réponses

  1. je dirais que ça peut nous aider à faire un bilan personnel – une petite introspective – et éventuellement essayer de changer ce qui nous apporterait un plus dans notre vie.

    tout cela est personnel car chacun voit midi à sa porte.

  2. J’avoue…j’adore…surtout quand c’est pris de manière naturelle et fluide..il y a un vrai plaisir à appliquer ce genre de choses et à acquérir cette maturité de caractère, comme un bon vin….et sa robe.

    Savoir que l’on est peu parfait, oui, certes… mais si on l’était la vie n’aurait plus vraiment de sens… puisque la quète de l’Idéal serait vaine .

    De plus, c’est souvent à travers les autres et les souffrances des autres, ces prores souffrances et imperfections même, qu’on dépasse sa “condition humaine” et que l’on aiguise ces sens justement..

    Il faut continuer de rêver à son idéal, savoir qu’il en est un, pour accepter sa condition et avancer…pour toucher du doigt son idéal….. comme dans “la création d’Adam” de Michel Ange.

    Le bonheur n’est pas si loin 🙂

  3. mdr comme c’est simple de faire un billet de blog. Il suffit de piquer un bon article de magazine et hop c’est fait !
    Enfin, c’est un peu dommage pour la propriété intellectuelle et la créativité.

  4. Comme c’est simple d’écrire un petit message bien pervers, bien médiocre, bien rance, pour oublier sa propre médiocrité intellectuelle. Ah oui ! comme il est simplissime le “MDR” digne d’un collégien qui fait le 12 à la récré.
    ta “créativité” consiste justement à copier coller les articles des autres. Il faut donc voir dans cette attaque minable, la simple frustration d’un petit narcissique jaloux incapable de torcher plus de 5 lignes…
    Ta propriété intellectuelle pue la pisse de rats…

  5. Mr Nono, avant de critiquer mon travail, il faudrait en savoir un peu plus sur moi.
    Et non je ne fais pas du copier-coller comme vous, mais dommage je ne vais pas vous montrer mes autres sites.
    Pourtant, j’ai cité votre blog pourri et ce vandalisme du Courrier International dans un de mes blogs. Vous le verrez donc apparaître dans vos statistiques pourries.

  6. Cher Laurent Bourelly, Thickparisite ou je ne sais quoi, avant de proférer des insultes, il faudrait vous assurer de la personne à qui vous vous adressez.

    Je ne suis PAS Nono.

    Cette personne a le droit, tout comme vous, de laisser des commentaires sur mon blog.

    Au passage, la meilleure preuve qu’un copier/coller peut dans certains cas être fort à propos :
    Mr Laurent Bourelly, Thickparisite ou je ne sais quoi, avant de critiquer mon travail, il faudrait en savoir plus sur moi.

    Je ne vous donne pas de leçon sur votre petite vie ou les blogs dont vous êtes l’auteur (par exemple le 34673634ème blog francophone sur le thème du net et des nouvelles technologies… quelle créativité, félicitations !).

    Par conséquent, merci de respecter mon “blog pourri” – qui semble avoir au moins le mérite d’aider certaines personnes qui souffrent, parfois terriblement – et de remballer votre agressivité gratuite et infantile.

  7. J’avoue que je ne comprends pas cette réaction de la part de Monsieur Bourelly. Tout d’abord, s’il a des griefs contre quelqun, pourquoi ne pas dire qui il est et de quel droit il le fait ?

    Citer des articles, faire des copier coller en indiquant la source me parait le meilleur moyen pour diffuser davantage l’article en question et toucher plus de monde ??

    Vandalisme sur le courrier international? Ca m’arrive de citer des passages du courrier international, mais JAMAIS sans citer la source et l’endroit ou l’on peut trouver ledit article complet. Nous ne pouvons pas reinventer le monde, nous discutons ici entre amis qui se connaissent en grande partie et dont plusieurs n’ont plus la chance de pouvoir sortir de chez eux du fait qu’ils ont de graves handicaps auditifs. On n’entre pas chez les gens pour critiquer la couleur de leurs rideaux, si l’on n’est pas à l’aise, on n’y va pas.

    “””Mr Nono, avant de critiquer mon travail, il faudrait en savoir un peu plus sur moi.”””

    Pour ça, il faudrait vous présenter, cher Monsieur. Nous, on se connait, mais nous ne vous connaissons pas. En attendant, c’est VOUS qui critiquez non ?? (C’est lemonde à l’envers)

    “””Et non je ne fais pas du copier-coller comme vous, mais dommage je ne vais pas vous montrer mes autres sites.”””

    On a vécu sans jusqu’à présent, je pense qu’on pourra survivre sans les voir 😉

    “””Pourtant, j’ai cité votre blog pourri et ce vandalisme du Courrier International dans un de mes blogs.”””

    ET il fallait que vous veniez nous le dire ?? Je ne pense pas que ça intéresse quelqun ici. Ne citez plus et laissez nous vivre, how about that ??

    “””Vous le verrez donc apparaître dans vos statistiques pourries.”””

    Ce qui ne changera strictement rien à l’avenir des fourmies amazoniennes dépourvus de ménisque, ni à notre vie à nous 🙂

    Adieu, Monsieur Bourelly, bonne année quand-même

    (je ne suis ni nono ni randy hein)

  8. J’ai compris 🙂 ..

    on vient sur un blog, on lance une critique afin que les lecteurs r̩agissent (surtout en mettant son nom complet, d̩tail important!) Рquelle meilleure pub ??

    Le lecteur se dit, on va quand même faire un tour sur google pour mieux comprendre, et voila, qu’on comprend mieux tout à coup 😉

    http://www.adicie.com/qui-suis-je

    Un moyen comme un autre pour se faire connaitre .. faire un peu de pub!

  9. J’ai discuté avec l’homme qui occupait déjà d’une position elevée dans le milieu de l’informatique quand Monsieur Bourelly usait encore les fonds de sa culotte sur les bancs de l’école. Il pense que ça ne peut pas être lui, que c’était vraiment trop bas, de venir sur des blogs de particuliers pour y lancer une pub en attaquant comme ça a été fait.

    Espérons qu’il ait raison, l’homme, car ça me decevrait beaucoup de la part de Monsieur Bourelly!

    Je cite un passage de sa présentation:

    “””Au départ, j’ai construit des sites pour les autres, mais j’ai vite compris, dès 2004, qu’il était possible de générer un revenu en éditant mes propres plateformes. En parallèle à la monétisation de mes sites commerciaux, je distille des conseils aux clients qui souhaitent obtenir une visibilité profitable sur Internet.”””

    S’il s’agit vraiment de celui la, je tiens tout particulièrement à ce qu’il visite ce lien:

    http://www.lefigaro.fr/sante/2008/01/07/01004-20080107ARTFIG00284-un-jeune-sur-cinq-menacede-surdite-en-raison-du-bruit.php

    en 1995 quand ma fille a subi un traumatisme sonore dont elle est sorti handicapée à vie, c’était un grand vide de trouver quoi que cela soit comme information à ce sujet. En absence de reglementation il était fait n’importe quoi. Manque d’information, manque de communication, aucune prévention. Nous sommes à l’origine de la première association qui met en garde contre le massacre des décibels. http://www.audition-prevention.org

    Plusieurs membres qui écrivent sur ce blog ont participé à des emissions de radio ou télévisés, à en citer que trois: nono, randy et moi même.

    Grace à de la perseverance et à des sites, blogs, forums de discussion, de la communication, on a réussi petit à petit à faire connaitre les risques auditifs, mettre en garde et faire de la prévention.

    Nous agissons tous en tant que bénévoles, contrairement à Monsieur Bourelly, personne ne nous paye pour ce que nous faisons. Donc si c’est lui, je pense que des excuses seraient les bienvenues.

  10. Je confirme Monsieur bourrelier !

    je ne suis pas l’auteur de ce blog parfaitement utile pour me distraire moi et d’autres et m’informer. Calme toi trou du cul ! je sais que j’ai visé juste m’enfin quand même !
    Si tu avais des affaires aussi florissantes tu ne viendrais pas te défouler de la sorte. J’ai discuté avec la femme, elle est très haut placée dans le secteur de l’informatique et elle m’a confirmé
    que ça ne pouvait pas être Monsieur Bourrelier qui est dans dans les selles et pas dans la merde…