Forum Acouphènes & Hyperacousie

1er forum de France : acouphènes (bourdonnement d'oreille / oreilles qui sifflent) et hyperacousie (hypersensibilité auditive douloureuse).
Acouphénique ? Hyperacousique ?
Bienvenue chez vous !

  • Publié par nicom le 21 juillet 2023 à 17 h 10 min

    Bonjour,

    Comme probablement beaucoup d’autres j’arrive sur ce forum dans l’espoir d’obtenir de l’aide…

    Ne sachant pas trop par où commencer, je vais essayer de débuter par le moment où j’ai commencer à percevoir mon acouphène et son évolution.

    C’était il y a environs trois semaines, je suivais un atelier à destination des artistes/auteurs et, ayant une phobie sociale, j’ia pris l’habitude de m’isoler en écoutant de la musique avec mon casque audio. Peut-être ai-je trop forcé, trop exagéré, pourtant j’essai de faire attention à ne pas écouter de la musique trop forte. Mais toujours est-il qu’en rentrant chez moi, fatigué, en sueur à cause de la chaleur, j’ai commencé à resentir un début d’acouphène à mon oreille droite sous la forme d’un sifflement aigue (en cherchant un peu sur le net je suis à priori aux environs de 3000hz).

    Je mets ça sur le compte d’avoir écouter d ela musique trop fortement et éventuellement la fatigue. Néanmoins, tout en prenant de pas trop exposer mes oreilles à des bruits forts, je continue mes activités, notamment d’écriture, qui m’épuise cérébralement.

    L’acouphène ne part pas au bout d’une semaine, et je commence à ressentir de léger étourdissement, sans trop savoir si c’est lié ou non. C’est le moment d’un autre atelier, que j’arrive à suivre malgré une certaine gène à l’oreille droite. Je prend cependant la décision de ne pas allé à mon atelier du lendemain et de me reposer.

    Mais rien à faire, l’acouphène est toujours là, pas forcément hyper gênant, mais présent.

    Parfois je le percois moins, comme lorsque je suis revenu de ma séance avec mon psy un mercredi (13 juillet). Il me semble également que mon acouphène évolue. Je ne ressents plus vraiment de gêne à l’oreille droite, mais l’acouphène semble se centraliser.

    J’essaie plein de choses, en particulier des bruits “blancs” que l’on trouve en masse sur youtube. Parfois ça soulage, parfois pas, je ne sais plus trop quoi penser à dire vrai.

    Et puis il y a eu mercredi dernier (19 juillet). Le matin je sors faire mes courses, je rentre fatigué, j’ai chaud à cause de la chaleur, bref direction repos. Le soir je ressens un mal de crâne, mais il me semble que mon acouphène a disparu (simple sensation ou réel disparition ?).

    Le lendemain, jeudi, j’ai la sensation d’aller mieux. L’acouphène est là, surtout si je me concentre, mais il semble plus léger. Et puis jeudi soir il devient un peu plus fort, plus aigue. Est-ce ma perception ou l’acouphène a-t-il réellement augmenté ?

    Toujours est-il qu’aujourd’hui vendredi je suis, comment dire, en “panique” ? Peut-être pas à ce point, mais je n’en demeure pas moins anxieus… Rien ne permet de soulager mon acouphène, bruit blanc, etc, rien, il est toujours là et persiste. Mon stress augmente, ce qui n’arrange sans doute rien. Je parcours le net à la recherche d’une solution, mais rien ne fonctionne. Je tente la pharmacie, mais on ne peut pas m’aider. Au mieux on m’a conseillé de reprendre du magnesium, surtout si ej susi très anxieus, normalement ça devrait être efficace… On verra… Je prends néanmoins rendez-vous avec mon médecin, mais rien avant lundi…

    Me voilà finalement sur ce forum, face à mon week-end… J’écoute actuellement un son de pluie pour tenter de me détendre et peut-être soulager mon acouphène, mais j’ai pas la sensation que ça fonctionne bien…

    Je me sens un peu à bout… Au delà de l’acouphène, j’ai des soucis “psychologique” on va dire, dépression, anxiété, phobie sociale, je pensais pouvoir enfin me reposer durant cet été… Et voilà que vient mon acouphène, la goutte d’eau qui fait déborder le vase et qui me fait même craindre le pire…

    J’espère avoir une réponse rapide, voir pourquoi pas une solution, mais je suis conscient que ce n’est qu’un forum…

    nicom a répondu il y a 9 mois 5 Membres · 14 Réponses
  • 14 Réponses
  • gastines

    Membre
    22 juillet 2023 à 21 h 35 min

    Bonjour,

    Une chose essentielle est celle de bien dormir. Donc ne pas hésiter à prendre du Laroxil qui, en

    même temps, aura effet pour rendre la déprime plus supportable.

    Consulter son médecin pour se faire prescrire aussi Venlafaxine si la déprime est plus sévère.

    Ajouter une aide auditive et bruits blancs sur les appareils.

    L’acouphène n’est pas guérissable, on le sait et les thérapies cognitives et comportementales

    ne sont pas la panacée.

    L’habituation est la seule guérison possible. Point. C’est comme ça. Autant le savoir pour ne

    pas se leurrer en recherches vaines.

  • rodolfe

    Membre
    22 juillet 2023 à 22 h 37 min

    Alors, d’abord il faut connaître la cause de tes acouphènes, et ce, il vaut aller voir le médecin ou un spécialiste ORL.

    Si c’est un problème de lésion de l’oreille interne suite à un traumatisme auditif, autant le dire, mais c’est irréversible, si les acouphènes ne sont pas trop forts, le cerveau arrive à les masquer avec un phénomène que l’on appelle l’habituation (mais c’est très long).

    Mais ça peut être aussi causé par une inflammation du système auditif ou de la sphère ORL en général, ou d’autres causes, et dans ce cas, ça peut se soigner c’est la raison pour laquelle il vaut mieux l’avis d’un spécialiste pour cela.

    Il existe bien des médicaments pour aider à tolérer les acouphènes, mais les effets secondaire ne sont pas toujours terribles.

    C’est au cas par cas en fonction de ce chaque personne supporte ou pas.

    Mais beaucoup s’en sortent malgré tout, courage.

  • rodolfe

    Membre
    22 juillet 2023 à 22 h 41 min

    Ah et un conseil, évite à tout prix les casques, il vaut mieux écouter de la musique sur une chaîne hifi que sur un casque qui est bien plus nocif pour les oreilles, même si de toute façon, je pense qu’il faudra éviter les bruits trop forts pour ne pas aggraver tes acouphènes.

    Mais pas mal de gens s’en sortent, plus ou moins bien, mais on fait avec.

    Moi même j’en ai de temps en temps, et je vis quand-même, je reste sociable et je ris toujours autant, on va dire que c’est ma nouvelle normalité.

  • admin

    Administrateur
    24 juillet 2023 à 14 h 20 min

    @gastines

    Attention au sujet de Venlafaxine / Effexor, j’ai lu il y a quelques jours un article qui citait plusieurs antidépresseurs susceptibles d’avoir un effet positif OU négatif sur les acouphènes, et celui-ci en faisait partie.

    Ceci dit je viens de faire une rapide recherche et apparemment tous les antidépresseurs pourraient augmenter les acouphènes. Loin de moi l’idée de diaboliser les antidépresseurs, au contraire, ils m’ont littéralement sauvé la vie, et je ne suis sans doute pas le seul dans ce cas ici. Mais mieux vaut avoir toutes les informations en main.

    sous l’action de ces antidépresseurs ISRS, les neurones présents dans le noyau cochléaire dorsal (une zone du cerveau directement liée aux oreilles) deviendraient hyper-sensibles aux stimuli extérieurs, ce qui aurait pour effet secondaire d’aggraver les acouphènes subjectifs chez les patients concernés

    En savoir plus : Les antidépresseurs aggraveraient les acouphènes

    Avec dans l’article un lien vers une étude complète (en anglais)

    @rodolfe

    Ah et un conseil, évite à tout prix les casques, il vaut mieux écouter de la musique sur une chaîne hifi que sur un casque qui est bien plus nocif pour les oreilles.

    Je n’ai jamais compris cette peur des casques. Je veux dire, écouter chez soi de la musique à volume raisonnable (dans tous les cas en-dessous de 80dB, mais 80dB c’est déjà beaucoup !), avec un casque hi-fi de qualité, en écoutant des sources également de qualité (CD ou streaming de qualité CD), je ne vois pas en quoi ce serait nocif. Ce qui est nocif c’est surtout l’écoute au casque en milieu urbain, dans la rue, dans les transports en commun, parce que pour couvrir le bruit ambiant on a tendance à pousser le volume au-delà du raisonnable. Mais là aussi, j’ai envie de dire, il existe maintenant d’excellents casques à réduction de bruit active (ne me demandez pas mon avis, malheureusement je n’en ai pratiquement jamais écouté 🙂 ) donc cette peur du casque ne me semble pas très rationnelle à vrai dire.

    J’ai l’impression que la prévention a fait beaucoup de mal, dans le sens où elle ne s’est intéressée qu’à l’écoute au casque notamment via des baladeurs (j’imagine à cause des Walkmans dans les années 80), installant de facto l’idée que la distance par rapport à la source sonore était en soi un énorme facteur de risque…

  • gastines

    Membre
    25 juillet 2023 à 10 h 02 min

    Il n’est pas dit que Venlafaxine avait un effet positif ou négatif sur l’acouphène. Il est simplement dit qu’en cas de déprime cet antidépresseur (ou d’autres) peut aider. Rien de plus sur la déprime

    Par contre il est rappelé une “information” dans Femme actuelle, que les antidépresseurs peuvent aggraver l’acouphène. Je n’en sais rien. Par contre ce que je sais c’est que Femme Actuelle est tout sauf une revue scientifique. Cet hebdo-Popu ne dit-il pas qu’un français sur 3 aurait des acouphènes. Celà se saurait et notre problème vite réglé. Ne pas confondre acouphènes et légers sifflements qui vont et viennent sans déranger personne. Femme Actuelle : sérieux et crédible ?

  • admin

    Administrateur
    25 juillet 2023 à 13 h 16 min

    @gastines

    Comme je l’avais précisé, il faut cliquer sur “nouvelle étude” dans l’article et tu as la source 😉 (je ne l’ai pas postée en direct ici parce qu’entièrement en anglais et je sais que le niveau d’anglais des Français étant ce qu’il est ça va pas intéresser grand monde)

    Après moi je transmets simplement l’information (sans guillemet 😅) hein, l’idée étant que chacun puisse prendre des décisions un minimum éclairées.

  • rodolfe

    Membre
    25 juillet 2023 à 19 h 59 min

    Déjà la venlafaxine n’est pas un ISRS, mais un irsna.

    Et les études sont plutôt contradictoires sur le sujet, on n’a pas de certitude absolue.

  • admin

    Administrateur
    26 juillet 2023 à 17 h 26 min

    Ce n’est pas vraiment qu’elles sont contradictoires : on sait que la plupart des antidépresseurs jouent sur quelque chose en lien avec les acouphènes, c’est ce que ces études confirment. Après, comme les acouphènes sont multifactoriels, ça peut jouer à la baisse ou à la hausse (équilibres multiples).

  • nicom

    Membre
    28 juillet 2023 à 9 h 28 min

    Je me permets d’apporter quelques nouvelles, avec un peu de retard cependant, excusez-moi.

    J’ai pris rendez-vous avec mon médecin lundi dernier (24 juillet) et il en est ressorti rapidement une inflammation au niveau des deux oreilles. Il m’a prescrit du Prednisolone durant 3 jours.

    3 jours plus tard, après notamment un “ressenti” plus fort mercredi, je n’ai pas l’impression d’avoir eu une amélioration, du coup je reprends rendez-vous pour jeudi 27 (hier) pour en avoir le coeur net.

    A priori, le médicament a bien eu un certain effet, puisque l’inflammation à l’oreille gauche est parti (ce qui expliquerait pourquoi j’ai la sensation de plus ressentir mon acouphène à gauche qu’à droite), tandis que l’inflammation à droite semble encore un peu présente. Il apparait également qu’il y a une inflammation dans le nez. Bref, il a remplacé mes médicaments par un spray, Mométasone, pour un traitement de un mois.

    Donc, il semblerait que mon acouphène soit al conséquence d’une espèce d’inflammation “général” au niveau du nez, des oreilles et de la trompe d’eustache (si j’ai bien compris). Mais, selon le médecin, rien de grave.

    Cependant, je sais que je suis quelqu’un de très anxieux… Et même si j’arrive à m’occuper, je n’arrive pas à, comment dire, “reprendre une vie normale”. D’autant plus que je pensais pouvoir profiter de mon mois de juillet et me reposer, et au final j’ai un nouveau problème (comme si on s’acharnait sur moi)… Je sais que j’ai tendance à exagérer et sans doute certaines personnes vivent avec un acouphène plus fort que mon “petit sifflement” dans la tête… Mais étant “fragile”, moi ça suffit à me faire chialer parfois…

    Je ne prends pas d’antidépresseur, juste du Magnésium et du Millepertuis.

    Je ne pense pas avoir une lésion auditive, mais d’un autre côté je “l’espère aussi” d’une certaine façon… Mon acouphène semble “évoluer”. Au début c’était plus ressenti à l’oreille droite, maintenant la gauche, parfois j’ai l’impression que c’est plus léger la nuit… Mais honnêtement je ne sais plus quoi penser entre ce qui réel et mon ressenti… Même si à priori j’ai plutôt un bon “instinct”, puisque lundi je pensais à une inflammation, ça c’est confirmée, et jeudi j’ai évoqué le nez et ça c’est avéré vrai aussi.

    J’essaie d’être patient, mais c’est difficile pour moi… Pardon, il y a probablement des gens qui vivent pire que moi… D’autant que, me connaissant, si ça passe je vais passer à autre chose et limite “oublié” comme si ce n’était plus de l’histoire ancienne…

    Concernant les casques, je ne pense pas que l’usage en lui-même soit dangereux, mais le volume et la tendance à le monter pour couvrir les bruits extérieurs (et pas impossible que j’ai fait cette bêtise). Cependant, après une semaine sans casque, là je vous écris avec un petit son de nature dans les oreilles dans le casque (à volume faible, tout juste pour légèrement couvrir l’acouphène), parce que j’en ressens le besoin…

    Le son hi-fi peut sembler moins dangereux, mais au fond le problème est le même : monter le son. Du coup n’est-il pas mieux d’écouter au casque à faible volume, plutôt que sur sa chaîne hi-fi, son enceinte Bluetooth, ou son PC, mais à volume plus fort.

    Bref, merci pour vos réponses néanmoins.

  • micka25

    Membre
    28 juillet 2023 à 11 h 29 min

    Je te dirais de banir le casque et d’utiliser des générateurs de bruit blanc / rose … je souffres d’hyperacousie / acouphène et d’anxiété lié à un burnout qui s’est produit en confinement. Je ne supportais plus mon salon ( joie ). Ces petits appareil mon bien aidé à l’époque. Je pratique aussi la sophrologie ça fixe mon attention sur autre chose. Mais tu as déjà du en entendre parler

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.