Acouphène

Les acouphènes

Les acouphènes sont une pathologie extrêmement répandue puisque l’on estime qu’environ 15% des personnes ont l’oreille qui siffle ou qui bourdonne en France et ailleurs dans le Monde. Cette proportion semble d’ailleurs à peu près identique dans tous les pays, même si peu d’études fiables existent pour confirmer cette intuition.

La science et la médecine connaissent à ce jour encore relativement peu de choses sur les acouphènes, puisqu’il s’agit d’un phénomène complexe auquel elles n’ont commencé à véritablement s’intéresser qu’il y a une vingtaine d’années. Ces deux facteurs expliquent certainement pourquoi il n’existe à ce jour aucun véritable traitement des acouphènes.


Autres infos sur les acouphènes :


Acouphène : définition

L’acouphène est une perception auditive d’une onde sonore sans réalité, c’est-à-dire une sensation sonore sans lien avec un stimulus auditif extérieur.

Les types de bourdonnement d’oreille

  • Les acouphènes ne sont le plus souvent perçus que par le malade : on appelle cela un acouphène subjectif.
  • Dans de rares cas, les acouphènes peuvent être entendus par autrui : c’est un acouphène objectif.

L’acouphène pulsatile entre dans cette seconde catégorie. Il correspond à la perception de bruits de type “battements”, généralement synchronisés avec le rythme cardiaque.

Les caractéristiques sont nombreuses et variées :

  • Les acouphènes peuvent s’apparenter à un sifflement dans les oreilles, à un bourdonnement dans les oreilles, ou d’autres bruits plus exotiques comme un tintement ou un chuintement.
  • L’acouphène peut se localiser dans une oreille, les deux oreilles ou le crâne. Nombreux sont ceux qui le situe “dans la tête”.
  • Les acouphènes sont généralement le symptôme d’un trouble organique ou d’une maladie.
  • L’acouphène peut être perçu en continu, par intermittence ou ponctuellement : qui n’a jamais eu les oreilles qui sifflent après une soirée en discothèque ?
  • Vertiges et acouphènes vont parfois de pair.

Comment vivre avec des acouphènes ?

  • On estime que 10 à 15% de la population mondiale souffre d’acouphène, en France comme à l’étranger.
  • Les ORL ont longtemps considéré que l’immense majorité des personnes atteintes vivaient très bien avec leurs acouphènes : ils reviennent depuis quelques années sur cette croyance, à mesure que les acouphéniques sortent de leur silence et que des études plus fines et poussées permettent de mieux s’affranchir des préjugés du corps médical.
  • Le chemin reste néanmoins encore long pour faire comprendre la réalité des acouphènes, condition sine qua none pour espérer qu’un traitement contre les acouphènes soit découvert dans quelques années.
  • Chez de nombreux patients, l’acouphène est une douleur chronique. L’intensité des acouphènes ne peut, dans le cas le plus fréquent (acouphène subjectif), être mesurée objectivement : le malade parle d’une bouilloire, d’une perceuse, d’un réacteur d’avion.
  • Le plus souvent, les acouphènes sont observés en même temps qu’une surdité, même légère. Dans près de la moitié des cas (environ 40%), l’acouphène s’accompagne d’hyperacousie, une hypersensibilité auditive qui peut être handicapante. Une lésion du tympan est rarement observée.

Causes de l’acouphène

  • Les causes des acouphènes sont extrêmement variées.
  • Si les personnes âgées souffrent souvent d’acouphènes en raison du vieillissement de l’oreille interne, les plus jeunes sont de plus en plus concernés par le sifflement d’oreilles.
  • Une tumeur (neurinome de l’acoustique) ou une infection virale peut causer des acouphènes mais, souvent, ces sifflements d’oreille sont le résultat d’un traumatisme sonore (ou “traumatisme auditif” ou encore “traumatisme acoustique”).
  • Les cas de traumatisme sonore, avec acouphènes temporaires ou chroniques à la clé, se chiffrent en dizaines de milliers chaque année en France : soirée en discothèque, rave, concert, baladeur sont les causes d’acouphène les plus fréquentes, mais l’on trouve également dans la liste centre d’appels, pétard ou alarme de vol ou incendie.
groupe acouphène
Un groupe de rock nommé “Acouphène”

Traitement des acouphènes

  • Ce site ne présente pas de traitement de l’acouphène sous forme de “remède miracle”, car il n’en existe pas.
  • Il est possible en revanche de lutter contre les effets induits par les bourdonnements et les sifflements d’oreille : homéopathie, acupuncture, thérapie comportementale (TCC, TRT), thérapie sonore…
  • Dans certains cas, le cerveau peut finir par intégrer la perception auditive anormale comme une “normalité” et celle-ci ne remonte plus à la surface.
  • Cependant, le terme “habituation”, largement utilisé par les ORL, recouvre deux réalités bien différentes : certains parlent d’habituation si le sujet arrive à supporter ses symptômes, d’autres emploient le terme uniquement si la situation du patient s’est réellement améliorée en elle-même, avec une diminution voire une disparition du trouble auditif.
  • Un traumatisme sonore est une urgence : en cas de surdité brusque ou d’apparition d’acouphènes aigus, il est impératif de consulter les urgences ORL (hôpital ou cabinet ORL) dans les heures qui suivent. Au delà de 48 heures, les chances de récupérer une partie de son audition deviennent minces.
  • Le traitement d’urgence idéal contre l’acouphène : caisson hyperbare, corticoïdes, hémodilution.
  • Il faut cependant garder à l’esprit qu’un médicament tel que le vastarel ne va pas guérir l’audition, traiter la surdité ou soigner les acouphènes : un vaso-dilatateur ne va pas permettre de réparer des cellules ciliées qui ont été arrachées, par exemple suite à un concert.

Une solution contre l’acouphène ?

  • Les acouphènes étant généralement subjectifs, imaginer la perte du silence est difficile pour un normo-entendant. Il faut imaginer la tension nerveuse qu’engendre l’acouphène, un son le plus souvent aigu, perçu en permanence, sans oublier la douleur physique dans l’oreille souvent présente en plus des acouphènes.
  • Se boucher les oreilles ne protège pas de ce bruit continu : cela renforce la perception de l’acouphène. Il est impossible d’échapper à ces bruits parasites.
  • Si le sujet souffre d’hyperacousie, la vie peut devenir un enfer, entre douleur causée par les bruits extérieurs et douleur causée par les acouphènes.
  • On admet que les acouphènes les plus invalidants sont de forte intensité et d’une tonalité aiguë mais un bourdonnement grave peut être un acouphène tout aussi infernal.

En résumé : c’est quoi les acouphènes ?

  • Les acouphènes touchent une large proportion de la population (environ 15% selon les estimations).
  • S’ils représentent une simple gêne dans la plupart des cas, les acouphènes peuvent devenir extrêmement difficiles à vivre lorsqu’ils sont permanents et/ou que leur intensité est forte.
  • Le sujet entend alors l’acouphène en continu, par dessus tous les autres sons environnants, et ne connaît aucun répit.

A la vue des ces éléments, une solution passe par la compréhension de l’entourage, qui ne doit pas minimiser la gravité de ces pathologies auditives.

Rejoignez le forum acouphène, qui compte déjà plus de 2000 membres !


En savoir plus :