Test de l’hyperacousie

Test de l’hyperacousie

Acouphène et hyperacousie vont (très) souvent de pair. Lorsqu’une hyperacousie est présente, qu’elle le soit conjointement avec des acouphènes ou sans acouphène, un test de l’hyperacousie peut permettre, à défaut d’identifier les causes de l’hyperacousie, de mettre en place un traitement de l’hyperacousie adapté.

test hyperacousie BAHIA

Il existe différentes façons de tester l’hyperacousie, et notamment d’estimer son impact dans la vie du patient.


Questionnaire BAHIA (Biphasique Acouphène Hyperacousie Insenbilité de la face et Autres sensations)

Le test BAHIA est un questionnaire qui permet d’évaluer l’importance de différents facteurs tels
que :

  • acouphène
  • surdité
  • hyperacousie
  • gêne faciale

Le principal intérêt du questionnaire BAHIA est qu’il amène le patient à s’interroger sur son vécu au quotidien et à toutes les difficultés auxquelles il a à faire face suite à l’apparition de son hyperacousie (et, éventuellement, de ses acouphènes).

Ce faisant, l’individu va parvenir à identifier la cause principal de ses tourments, ce qui permettra au thérapeute d’agir plus efficacement.

Il se présente sous la forme d’échelles visuelles analogiques, afin de faciliter l’identification des problèmes principaux vécus par la personne.

Il s’agit du test d’hyperacousie le plus récent et, à ce titre, du plus élaboré à ce jour.

Le test BAHIA

Indiquez, pour vous, l’importance de chaque problème :

Pas de problèmeProblème très important
Acouphène012345
Perte d’audition012345
Sensibilité aux sons012345
Gêne faciale012345

Quelle est l’intensité de votre acouphène ?

Très calmeRéacteur d’avion
12345678910

Actuellement, pendant que vous êtes éveillé, quel pourcentage du temps êtes-vous incommodé par votre acouphène ?

0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%

Quelle incidence a votre acouphène sur votre vie courante ?

Pas d’incidenceInvivable
12345678910

Quand vous entendez votre acouphène, comment vous ennuie-t-il ?

Pas du toutExtrêmement ennuyé
12345678910

Actuellement, pendant que vous êtes éveillé, quel pourcentage du temps êtes-vous incommodé par votre surdité ?

0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%

Quel incidence a votre surdité sur votre vie courante ?

Pas d’incidenceInvivable
12345678910

Actuellement, pendant que vous êtes éveillé, quel pourcentage du temps êtes-vous incommodé par votre hyperacousie ?

0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%

Quel incidence a votre hyperacousie sur votre vie courante ?

Pas d’incidenceInvivable
12345678910

Quand vous entendez un son trop fort, comment vous ennuie-t-il ?

Pas du toutExtrêmement ennuyé
12345678910

Actuellement, pendant que vous êtes éveillé, quel pourcentage du temps êtes-vous incommodé par votre gêne faciale ?

0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%

Quelle incidence a votre gêne faciale sur votre vie courante ?

Pas d’incidenceInvivable
12345678910

Questionnaire de sensibilité auditive

Conçu par Khalfa en 1999, ce test a pour objectif d’évaluer la gêne occasionnée par l’hyperacousie.

Le test comprend trois catégories de questions :

  1. dimension attentionnelle : question 1 à 4
  2. dimension sociale : question 5 à 10
  3. dimension émotionnelle : question 11 à 14

Pour chaque question, le barème est le suivant :

  • non = 0 point
  • oui, un peu = 1 point
  • oui, modérément = 2 points
  • oui, beaucoup = 3 points

Le total obtenu au test permet ainsi de “mesurer” le handicap causé par l’hyperacousie.

NonOui u peuOui modérémentOui beaucoup
Vous arrive-t-il d’utiliser des bouchons, boules Quiès, pour limiter votre perception du bruit ?
Avez-vous des difficultés à ne plus faire attention aux sons qui vous entourent dans les situations de la vie quotidienne ?
Êtes-vous gêné(e) pour lire dans un environnement bruyant ou sonore ?
Êtes-vous gêné(e) pour vous concentrer dans un environnement bruyant ?
Éprouvez-vous des difficultés pour entendre une conversation au milieu d’un environnement bruyant ?
Certaines personnes de votre entourage vous ont-elles déjà fait remarquer que vous supportez mal le bruit ou certains sons ?
Êtes-vous particulièrement dérangé(e), voire gêné(e), par le bruit de la rue ?
Le bruit dans certaines situations sociales (boîtes de nuit, bars, concerts, feux d’artifices, cocktails…) vous est-il pénible ?
Si l’on vous propose une activité (sortie, cinéma, concert) pensez-vous tout de suite au bruit que vous aurez à supporter ?
Vous arrivez-t-il de refuser des invitations ou des sorties par crainte du bruit que vous aurez à supporter ?
Est-ce qu’un bruit ou un son précis vous dérange plus dans une atmosphère silencieuse que dans une pièce légèrement bruyante ?
Votre capacité de concentration dans le bruit est-elle diminuée par le stress ou la fatigue ?
Votre capacité de concentration dans le bruit est-elle diminuée en fin de journée ?
Est-ce que le bruit ou certains sons vous stressent ou vous énervent ?

Questionnaire d’évaluation de l’hyperacousie de Nelting (2001) ou
Test d’HyperSensibilité (THS)

Tout comme le précédent test, ce questionnaire a pour but d’estimer la gêne consécutive à la présence d’une hyperacousie.

Barème du test :

  • Ce n’est pas vrai = 0 point
  • C’est parfois vrai = 1 point
  • C’est souvent vrai = 2 points
  • C’est toujours vrai = 3 points

Le test existe en deux versions :

  • Le test “court” : 15 questions (test le plus utilisé)
  • Le test “long” : 27 questions

Le score total obtenu permet une évaluation de la gêne, de l’impact de l’hyperacousie dans la vie du patient. Ainsi, la version courte du test autorise un score maximal de 45 points, ce qui permet d’identifier 4 degrés de sévérité d’hyperacoucise :

  1. Hyperacousie faible : de 0 à 10 points
  2. Hyperacousie moyenne : de 11 à 17 points
  3. Hyperacousie forte : de 18 à 25 points
  4. Hyperacousie sévère : de 26 à 45 points

Questionnaire d’évaluation de l’hyperacousie

Test – version courte

C’est pas vraiC’est parfois vraiC’est souvent vraiC’est toujours vrai
Des bruits connus et tolérés auparavant me font peur aujourd’hui
J’ai peur ne pas pouvoir m’habituer à un son fort
Je ne peux pas écouter longtemps s’il y a un fond sonore autour de moi
A cause de mon hyperacousie je rencontre des problèmes avec mon conjoint et/ou avec ma famille
Je dois éviter certains bruits
J’ai peur du bruit
Je pense que l’hyperacousie a détruit ma vie
S’il y a beaucoup de bruit autour de moi, je ne comprends plus rien
Certaines personnes m’évitent parce que je ne supporte pas les bruits forts
Je m’énerve si j’entends du bruit inconfortablement fort
J’ai mal lorsque j’entends un bruit fort
Je pense que je ne pourrai plus faire face si mon hypersensibilité se maintient
Lorsque j’entends un bruit fort, je me retire de suite
Depuis que je suis sensible au son je n’ai plus de plaisir à entendre la musique
J’ai peur que les bruits forts détruisent mon audition

Test – version longue

Ce n’est pas vraiC’est parfois vraiC’est souvent vraiC’est toujours vrai
Des bruits connus et tolérés auparavant me font peur aujourd’hui
J’ai peur de ne pas pouvoir m’habituer à un son fort
Si j’entends un son fort j’ai des palpitations et des sueurs
Sans protection je ne quitte pas la maison
Suite à ma sensibilité aux sons je suis nerveux et excitables
Suite à une exposition à des bruits forts je suis stressé
Suite à une exposition à des bruits forts je suis toute la journée plus sensible aux sons
Je ne peux pas me concentrer s’il y a du bruit fort
Je m’énerve s’il y a du bruit fort ou inconfortable
Si le bruit est fort mon acouphène augmente
J’ai peur du bruit
Depuis que je suis sensible aux sons je n’ai plus de plaisir à entendre de la musique
Je me sens dépourvu dans un environnement sonore
J’ai peur que les bruits forts détruisent mon audition
Je pense que je ne pourrai plus faire face si mon hypersensibilité se maintient
A cause de ma sensibilité sonore j’ai des difficultés à exécuter mon métier
J’ai peur que mon hyperacousie ne s’améliore pas
J’ai mal aux oreilles lorsque j’entends un bruit fort
Je ne peux pas écouter longtemps s’il y a un fond sonore autour de moi
Je dois éviter certains bruits
S’il y a beaucoup de bruits autour de moi je ne comprends plus rien
A cause de mon hyperacousie, je ne vois plus mes amis
A cause de mon hyperacousie, il y a des tensions avec mon partenaire, avec ma famille
Certaines personnes m’évitent parce que je ne supporte pas les bruits forts
Lorsque j’entends un bruit fort, j’ai des céphalées
Lorsque j’entends un bruit fort, je me retire tout de suite
Je pense que l’hyperacousie a détruit ma vie

Questionnaire MASH

Le test MAH (Multiple Activity Scale of Hyperacusis) a été créé par Dauman & Bouscau-Faure en 2005.

Il vise à détermine une échelle d’hyperacousie en amenant le patient à se confronter à 14 situations issues de la vie quotidienne : shopping, travail , mais aussi cinéma et même concert…

Le score du test est obtenu via la somme des notes (de 1 à 10) accordées aux situations sonores, puis en divisant le tout par le nombre desdites situations. Ainsi, 4 degrés d’hyperacousie sont établis :

  1. Hyperacousie faible = score du test de 0 à (inférieur ou égal à) 3
  2. Hyperacousie modérée = de 3 à 5
  3. Hyperacousie substantielle = de 5 à 7
  4. Hyperacousie sévère = plus de 7

Echelle EVA

Une Echelle Visuelle Analogique (EVA) est une réglette graduée via laquelle le patient acouphénique et/ou hyperacousique peut évaluer, par définition subjectivement, son ressenti.

L’EVA est donc très utilisée dans le domaine des douleurs chronique et, plus généralement, pour mesurer toute sorte de “gêne” décrite par une personne.

Voici un aperçu de l’EVA utilisé par l’AFREPA, “Association Francophone des Equipes Pluridisciplinaires en Acouphénologie” :

échelle EVA hyperacousie acouphène AFREPA

Par définition, la qualité des diagnostics établis via ce type de test dépend très fortement du bon suivi des protocoles. A défaut, des biais importants peuvent survenir – ce qui peut expliquer certains chiffres exagérément positifs en matière de traitement de l’hyperacousie ou de l’acouphène.

Il n’est ainsi pas rare de croiser la route d’un hyperacousique et/ou acouphénique qui affirme ne pas du tout être gêné par son hyperacousie et/ou par son acouphène, et clame être parvenu à une pleine et totale habituation à ses troubles auditifs. La même personne, une fois confrontée à des questions précises, sur des points très concrets de sa vie quotidienne, pourra exprimer une toute autre réalité.

Résignation, “acceptation”, n’est pas habituation et, a fortiori, n’est pas guérison !

En savoir plus :


Remerciements tout particuliers à Mme Désirée Angermuller pour son Mémoire soutenu en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat d’Audioprothésiste (Université de Lorraine), intitulé “Création d’un test de mesure de l’hyperacousie à partir d’une série de suggestions imagées destiné aux personnes présentant une hypersensibilité aux sons.”