Acouphènes et cause présumée : les ondes électromagnétiques



  • Acouphènes et cause présumée : les ondes électromagnétiques

     irf38 mis à jour il y a 1 année 2 Membres · 4 Articles
  • karine

    Member
    27 décembre 2018 at 14 h 21 min

    Bonjour,

    je me permets d’ouvrir un nouveau sujet sur les ondes électromagnétiques que je suppose être une source potentielle d’acouphène.

    Mes acouphènes ont débuté il y a presque 6 mois maintenant, date de mon emménagement dans mon nouveau logement. J’ai décidé, il y a quelques temps, de “fuir” mon logement situé en face d’une antenne-relais de campagne localisée presque à la même hauteur.

    Bien sûr, pour compliquer la chose, j’ai emménagé dans ce logement alors que je venais de me prendre un vilain choc frontal à la tête.

    Les premiers symptômes ont été des céphalées, une hyperacousie “modérée” mais handicapante durant 1 bonne semaine puis des des acouphènes titanesques de multiples sons, à la fois globale et sur chaque oreille. J’ai eu des douleurs intenses aux oreilles, des problèmes sur la région cervicale/dos/épaule, un mal-être, une fatigue physique, morale et oculaire. J’ai cru devenir folle car je débranchais tous mes appareils jusqu’au point où je pensais qu’une personne jouait avec mes nerfs !

    Depuis que j’évite mon logement, j’ai la sensation que les choses s’améliorent ainsi j’ai choisi de déménager bientôt dans un lieu beaucoup moins exposé.

    Mon hypothèse est la suivante : mon choc à la tête a fragilisé ma fonction auditive (déparamètrage) et l’exposition aux champs éléctromagnétiques a été délétère puisque, d’une part, je n’ai pas récupéré, et d’autres pars, en me rendant hyper-sensible à ce champ de fréquence nouveau. Le fait que dans mon logement je puisse entendre certains types de sons que je peux camoufler au 2/3 grâce un casque en aluminium (fait maison avec du papier alimentaire) va dans le sens de cette hypothèse. De plus, m’éloigner de mon lieu de vie pour être hébergée dans des lieux où l’exposition est beaucoup moins violente (je capte très peu) me permet de mieux dormir et ne pas subir des bruits venus de la science-fiction. J’ai donc essayé 3 autres lieux : 1 lieu non exposé (antenne-relais à 3 km), 1 lieu non-exposé (maison situé proche d’une antenne-relais mais en-dessous de l’émission) et 1 lieu situé à 250 mètres d’une antenne-relais de ville mais pas dans les directions de l’antenne.

    Suis-je la seule à vivre cette expérience étrange ?

    Pour information, mon parcours de soin est le suivant :
    – médecin généraliste (suspicion d’otite, pas de problème, non efficace)
    – ORL (2) avec prise de corticoïde : très efficace mais réapparition des acouphènes bizarres
    urgences (2), anti-douleurs non efficace
    – ostéo spécialisé dans les troubles de la tête et mâchoires, peu efficace
    – acunpucture ( très efficace pour relâcher tous les nerfs très actifs dans cette période)
    – neurologue pour potentiels auditifs évoqués (pas de souci détecté sur le nerf auditif et associé) et IRM (résultat de l’examen en cours)
    – 3 audiogrammes : pas de perte sonore ni de trauma sonore, tympanométrie : tout est ok
    – micro-kiné : efficace pour la douleur dans l’épaule

    Vous comprendrez combien mon désarroi et ma souffrance ont été grandes et que je n’ai pas souhaité vivre avec ce problème : j’ai ainsi pas mal consulté de mon initiative comprenant que le sujet médical des acouphènes est un sujet mal compris de la science et par conséquent, peu accompagné.

    Ainsi je me permets de poster ce message sur ce forum pour pouvoir échanger sur ce sujet avec vous, “entre acouphène et hyperacousie et ondes électromagnétiques en particulier celles liées aux antennes-relais”…. peut-être me sentirais-je moins solitaire dans le vécu de ce phénomène … phénomène que je ne peux malheureusement expliquer avec certitude : je ne cherche pas à accuser cette technologie en revanche je souhaite trouver d’autres témoignages.

    Bonnes fêtes et bonne journée à vous,

    Ka

  • irf38

    Member
    27 décembre 2018 at 16 h 33 min

    C’est très interessant ce que vous dites madame.

    Je pense qu’il ne faut absolument pas se fermer de portes.
    Et va savoir, peut être vos problèmes d’acouphènes viennent de là.
    Bon courage.

    Pour ma part je pense qu’il y’a un lien fort entre ma machoir et mes nerfs cervicales…
    Je ne sais pas vraiment vers qui me tourner pour en avoir le coeur net…

    Bon courage du fond du cœur madame.

    Cdlt
    Irf

  • karine

    Member
    28 décembre 2018 at 10 h 03 min

    Je pense également à un problème plus mécanique type mâchoire, entorse cervicale ou problème de circulation sanguine. J’espère que l’IRM que j’ai passé vendredi en dira plus sur ce point. Je penche pour un défaut de circulation sanguine car en me massant j’arrive à moduler légèrement des sons acouphéniques dans chaque oreille.

    Toutefois cela ne supprime pas le fait que je puisse entendre des fréquences atypiques de manière “globale” et “diffuse” et je recherche la source de ce type d’acouphènes.

    Dire qu’il y a 6 mois je ne connaissais pas les mots acouphènes et tinnitus …

    Si vous pensez qu’il y a un lien entre acouphène et mâchoire, prenez rendez-vous chez un bon dentiste réputé pour ce type de problème. De quelle région êtes-vous ?
    Avez-vous essayé une gouttière pour éviter le serrement de la mâchoire par exemple ? Bon courage également, il faut se tourner vers les solutions 🙂 le corps a plein de ressources !

    Karine

  • irf38

    Member
    3 janvier 2019 at 13 h 16 min

    Bonjour madame,

    concernant les conseils que vous me donnez, oui j’ai pris justement rdv chez mon dentiste pour me faire faire une gouttière.
    Je suis de Grenoble.

    D’ici fin janvier je verrai ce que m’apporte la gouttière! En priant aque ca marche, car certains jours c’est très difficile de supporter ces sifflements.

    Merci pour tout

    bon courage
    irf


Viewing 1 - 4 of 4 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant