Besoin d'avis



  • Besoin d'avis

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    11 mai 2019 à 16 h 03 min

    Bonjour tout le monde,

    J’ai mes acouphènes depuis pratiquement 2 ans, j’en viens à me poser la question de l’origine de mes acouphènes: il y a 2 ans j’avais une perforation du tympan et une atteinte ossiculaire, j’ai été opérer, mais j’ai eu un rhume, le tympan était très inflammatoire (ce que je ne savais pas je l’ai su après avoir récupérer mon dossier médical), les acouphènes post-opératoires ont eu du mal à passer, j’ai eu de la cortisone et des gouttes avec un anti inflammatoire, mais j’avais l’impression qu’il revenait par moment (je me demande si ce n’était pas dû à de l’inflammation qui revenait) et j’ai commencé à remarquer ma mâchoire qui craquait.

    Alors ensuite je suis allé en vacances dans le Loiret et j’ai assisté à une course de moto cross, le soir même j’avais l’impression d’avoir l’oreille pleine, le lendemain les acouphènes, le tympan était de nouveau perforé et il y avait beaucoup d’inflammation.

    La question que je me pose c’est de savoir est-ce que j’ai été réellement était victime d’un traumatisme sonore? ou est-ce dû à un dysfonctionnement tubaire suite au rhume qui a maintenu un cycle inflammatoire qui aurait dû s’estomper mais qui a été exacerber par le bruit?

    J’avais déjà eu le tympan perforé et une baisse d’audition, mais cela ne m’avait pas causer d’acouphènes.

    Alors depuis cet événement, j’ai été opérer le tympan a tenu mais on a conservé le montage ossiculaire du 1er chirurgien, l’audition était revenue à la normale, mais il subsistait une sensation d’autophonie, qui pour l’ORL pouvait être dépendante de mon SADAM (qui est en cours de traitement), toutefois le problème tubaire a persisté (peut-être en partie à cause du SADAM) et j’ai une otite séromuqueuse en novembre 2018, actuellement il reste de l’inflammation causant une surdité de perception (qui se résorbe progressivement), j’ai eu un 2e son qui est apparu avec l’otite, mais qui part complétement, mais qui revient quand je suis gêné et l’acouphène habituel est très bas, il ne ressemble plus à un sifflement, mais à un son qui fait tin….tin…tin

    J’ai l’impression que l’inflammation est exacerbé et le 2e son revient par moment, en cas de maladie et d’exposition sonore.

    Le bruit peut-il exacerber l’inflammation?

    Pour le médecin mes acouphènes sont dues, à ce problème tubaire, de liquide, d’inflammation. Il m’arrive par moment que l’autophonie disparaisse et j’ai l’impression de ne pas avoir d’acouphène, par contre au niveau de l’audition, j’ai l’impression d’entendre différemment entre les 2 oreilles.

    Pour le problème tubaire, l’orl m’a enfin prescrit un traitement le ballon otovent et si je finis de traiter mon SADAM, cela aidera certainement mon problème tubaire.

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    12 mai 2019 à 11 h 33 min

    Salut,

    Un truc à savoir, c’est que tu peux avoir plusieurs acs provenant d’origines différentes.

    Maintenant je parle d’avis personnel et d’hypothèses qui me sont propres. Je ne suis pa toubib, mais quand je vois ce qu’ils disent parfois et la rigueur de leurs raisonnements je me permets de parler!

    La génération d’acs par problème tubaire ou par SADAM est discutée. Sur le tubaire il semblerait que cela génère des acs particuliers qui n’ont pas grand chose à voir avec les acs somatosensoriel. C’est comme les acs par problème circulatoire. C’est un type de son particulier je pense, plutôt proche d’un bruit blanc. Avec le SADAM on peut avoir une voie vers le somatosensoriel par augmentation des entrées somatiques, dans le rapport somato/cochléeau, sein des noyaux dorsaux.

    L’autre possibilité c’est la voie operculum, via l’oreille moyenne. Il semble que tu aies un sérieux problème de l’oreille moyenne. Donc là on a une piste. Et évidemment, il faut voir si l’inflammation est de nature à abîmer les voies nerveuses, auquel cas on pourrait avoir un retour sur la voie somatosensorielle. Mais en restant sur la voie de l’oreille moyenne, si tu vas t’exposer pour voir des motos (!!!!quelle idée?) évidemment tu sur sollicites don oreille moyenne et ton tympan qui n’arrête pas de se tendre pour réduire la transmission de l’énergie acoustique. Du coup s’il est déjà moitié camolé, tu  risques une rupture, voire un trouble articulaire des osselets. Donc oui évidemment, le bruit va générer une inflammation énorme.

    Reste que comme tout le monde tu peux prendre des traumas ou user ton oreille interne en t’exposant à des bruits trop fréquents ou diffusant trop d’énergie. Tu peux alors avoir une atteinte des cellules ciliées et enclencher la encore très mystérieuse fermeture des canaux potassiques de la membrane des cellules fusiformes.

    Voilà en gros mon idée, hyper schématique et mettant de côté un nombre majeur de points importants. Mais je reste persuadé que les plus pertinents sont ici, les majeurs et les déterminants principaux (pour preuve les résultats de la neuromodulation, vs les résultats des autres thérapies)

     

     

  • 1d5bd43a4523d719643d90515080fc1f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    unedecisionpeutgacherlavie

    Membre
    12 mai 2019 à 14 h 28 min

    Merci pour la réponse, j’avais demandé à l’ORL si je pouvais partir en vacances, il m’avait dit oui et ne connaissant pas l’état de mon tympan, je n’ai pas pensé à me protéger et quand j’ai demandé après, l’orl que j’ai vu, m’a dit que non, mais je demande si il avait lu que le tympan était très inflammatoire.

    Du coup, je pense que mon acouphène peut ressembler à du bruit blanc et quand j’ai le 2e son qui ressemble à du sifflement, c’est que j’ai trop sollicité mon oreille.  Par contre pour les piques si ils ne font pas partie du son type “bruit blanc”, il serait plus lié à mon SADAM.

    En tout cas, c’est sur et certain que mon SADAM influence mes acouphènes, car quand le médecin me prescrivait des anti-inflammatoires et des myorelaxants pour soulager les crises, cela faisait baisser mon acouphène. J’ai oublié de préciser que par moments, l’acouphène disparaissait.

    Du coup, vous pensez que les meilleures pistes pour faire disparaitre mes acouphènes sont de traiter le SADAM et le problème tubaire (avoir une ventilation normale de l’oreille moyenne devrait faire disparaitre l’inflammation et me permettre de réentendre normalement également sans autophonie, car il y aura de la pression dans l’oreille)?

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    13 mai 2019 à 14 h 16 min

    Traiter le SADAM et le tubaire est la meilleure piste actuellement. Disons que c’est quelque chose de secondaire à mon avis mais sur lequel on a la main…bien qu’il faut faire gaffe avec le SADAM parce que si le traitement se fait par gouttières, il y a une élongation des tissus de la mâchoire qui ne permet plus de retour en arrière facile. Autrement dit, et j’ai été confronté à ce dilemme, si on veut revenir en arrière, des tissus nouveaux auront été produits par élongation et alors la “bourre” et la compression des nerfs faciaux pourra être plus importante encore. Donc il faut y aller à coup sûr. Or parfois on ne s’en rend pas compte mais après la gouttière il faut porter un appareil dentaire ou pire, faire de la chirurgie maxillaire.

    Reste que la sur sollicitation de l’oreille post-trauma peut générer une inflammation chronique de type entorse chronique. Donc prudence sur les excès de son.

  • 1d5bd43a4523d719643d90515080fc1f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    unedecisionpeutgacherlavie

    Membre
    13 mai 2019 à 16 h 21 min

    Merci pour les conseils ^^ je mets automatiquement un bouchon quand je considère le son fort mais je ne surprotège pas  notamment pour les bruits normaux pour éviter de rendre l’oreille plus sensible encore


Affichage des publications 1 - 5 de 5

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant