Candida albicans

  • Candida albicans

    Posted by admin on 17 novembre 2022 à 18 h 15 min

    Je viens d’entendre parler des candida albicans comme cause possible d’acouphènes.

    Je ne connaissais même pas ces candida albicans il y a encore quelques jours (ou alors j’avais oublié leur existence, c’est bien possible 🙂 )

    Mais c’est quoi, les candida albicans ?

    Candida albicans est l’espèce de levure la plus importante et la plus connue du genre Candida. Candida albicans est un organisme vivant à l’état naturel dans les muqueuses de l’être humain. On le retrouve dans le tube digestif de 70% des adultes sains, et il n’entraîne habituellement aucune maladie ou symptôme en particulier.

    Source : Candida albicans (Wikipedia)

    Donc a priori, pourquoi lancer une Discussion sur le sujet, me direz-vous ? Hé bien parce que tout n’est pas si rose au pays des Candida visiblement…

    Par exemple, sur le site de l’Institut Pasteur, on peut lire ceci :

    Les levures Candida sont souvent responsables d’infections graves, survenant dans un contexte nosocomial.

    Source : Candidoses

    Logique… J’aurais dû me douter que “candidose” découlait de “candida“.

    Mais quel rapport avec l’acouphène ? C’est justement ce que j’essaie de creuser, suite à une discussion avec quelqu’un qui m’a longuement énuméré des troubles éventuels qui peuvent être liés à la présence, ou plutôt à un certain excès, de candida albicans (parmi cette liste on trouve le stress, vous me voyez venir… 😉 ).

    Après une rapide recherche en ligne, j’ai trouvé ceci :

    Un acouphène peut avoir une autre source que le Candida mais dans un certain nombre de cas, la présence de ce champignon a été dévoilée.

    Source : Candida albicans : un hôte indésirable

    Ce qui reste tout de même très vague.

    En cherchant un peu plus :

    • des colites intestinales avec gaz, ballonnements, démangeaisons anales, diarrhée, constipation.
    • une fatigue progressive et inexpliquée avec sommeil médiocre et récupération insuffisante.
    • des allergies aggravées (cutanée, respiratoire ou alimentaire) et des mycoses.
    • des troubles du comportement alimentaire : alcoolisme, boulimie, envies de sucre (chocolat, gâteaux…), de graisses saturées (charcuterie, fromage, beurre…) et de boissons alcoolisées
    • problèmes gynécologiques : champignons vaginaux répétitifs (pertes blanches et démangeaisons), inflammations glandulaires, kystes et endométriose, cystite et infections urinaires
    • problèmes de peau : eczéma, psoriasis, acné, champignons aux ongles, aux pieds
    • problèmes respiratoires : asthme, bronchite;
    • des troubles du comportement : dépressions, anxiété, fatigue chronique, maux de têtes,
    • troubles du sommeil, de la concentration (mémoire, volonté en baisse) et de l’humeur (irritation, inquiétude, agressivité, insatisfaction…),
    • problèmes d’oreilles, acouphènes, de thyroïde
    • douleurs articulaires et musculaires ….
    • Terrain Acide, Acidose

    Source : Candidose: Epuisement, maux de tête, prise de poids

    Je me retrouve dans plusieurs points : les acouphènes et autres problèmes d’oreille bien sûr, mais aussi notamment les douleurs articulaires (je craque de partout…), j’ai des troubles du sommeil, les céphalées sont habituelles chez moi, tout comme l’anxiété et la fatigue…

    Du coup je me demandais si parmi vous certains ont creusé cette piste des candida albicans, et idéalement de celle d’un lien éventuel avec les acouphènes ?

    Merci à tous 🙂

    romain a répondu il y a 2 semaines, 1 jour 2 Membres · 1 Répondre
  • 1 Répondre
  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    romain

    Membre
    19 novembre 2022 à 22 h 45 min

    C’est une piste intéressante…

    Je découvre ce terme à l’instant.

    Quand mes acouphènes ont augmenté, j’ai constatés quelques semaines après l’apparition de tâches rouges autour de la barbe, ce que mon dermato a traité comme une dermite sebhorique, un champignon donc.

    Évidemment j’ai pris le problème dans l’autre sens : acouphène = stress = apparition du champignon.

    MAIS pourquoi pas l’inverse ? Il a était déjà la et a provoqué tout ça.

    Mes crises de dermite continuent encore aujourd’hui.

    Après.. On va laisser le soin aux scientifiques de trouver quelque chose, j’ai pas l’impression qu’il y ait de vraies pistes à ce sujet