Intensité des acouphènes



  • Intensité des acouphènes

  • f2c0b7d39723ce2c484c0e4b26b7a65b?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    houarneau04

    Membre
    20 septembre 2014 à 8 h 55 min

    Bonjour,

    Après 3 ans d’acouphènes aigus dans l’oreille gauche, je constate que j’ai des jours de “répit”, c’est à dire qu’en moyenne tous les 4-5 jours il y a un jour où l’intensité du bruit est moins forte, et évidemment la gêne ressentie moins pénible.
    Les jours où c’est fort j’évalue la gêne, la douleur, à 7, 8 sur une échelle de 10, alors que les jours de répit j’évalue la gêne à 5/10.
    Comment peut on expliquer ce phénomène ? Vivez vous la même chose?
    D’autre part, je pratique une fois par semaine le tennis de table : Eh bien pendant la séance de 1H 30, je n’entends quasiment plus mes acouphènes…
    Le cerveau est-il mieux oxygéné ? (Cf mon 1 er message intitulé ENCEPHALOSCAN),
    Est-ce psychologique ?
    Je souhaite à tous et à toutes un bonne journée et espère des témoignages.

    Cordialement

  • 443d2652ef972d5a06f2ec3b5083c63c?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    lectal

    Membre
    20 septembre 2014 à 12 h 23 min

    Je suppose que ton ac est d’origine inconnue ?

    Dans tous les cas, beaucoup de facteurs entre en compte : le stress, le sommeil, et même l’alimentation.

    Il se peut que – même s’en t’en rendre compte – ton état dans ces 3 domaines s’améliore un peu / ou se dégrade, pour que tu puisses éventuellement le ressentir sur tes acs.

    D’après mes recherches, pour beaucoup c’est le sommeil qui intensifie les acouphénes ( ou du moins, leur perceptions que tu en as )

    Moi j’ai un ac d’origine trauma sonore, donc la plupart du temps, il a été très stable, sans variation.
    Par contre, je viens d’en faire les frais, mais un gros stress les intensifie ( enfin du moins, je les perçois plus )
    Je viens de faire un test, en prenant du Lexomil ( anti stressant ), et j’ai un mieux par rapport a hier, comme quoi, le stress semble avoir son rôle a jouer.

    Le sport permet en effet de moins les entendre : tu focalises moins dessus, puisque tu est concentré sur l’effort en cours, et puis le sport effectivement, favorise la circulation.

  • 129ecf0a14d25ff67fca1926faeccfc4?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    jean-christophe-guillot

    Membre
    20 septembre 2014 à 17 h 57 min

    d’abord, je préciserai qu’on pourrait faire un match de pp.
    bref pour te dire que lors des entraînements je n’entendais pas non plus l’ac. chez moi je dirais que c’est que le fait de me concentrer sur autre chose ne me laisse pas le temps d’écouter l’ac. et en plus, les salles de tdt ne sont pas très “calmes” en dB.

    bref à chacun sa méthode entre thérapies sonores, relaxation, pensée positive etc… le point commun est surtout de dévier son esprit sur autre chose que l’acouphène.

  • f2c0b7d39723ce2c484c0e4b26b7a65b?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    houarneau04

    Membre
    20 septembre 2014 à 21 h 12 min

    Merci.Pour répondre à Lectal l’origine est connue puisque l’AC a démarré en juillet 2011 suite à un traumatisme aigu avec un casque audio (je n’ai pas eu de chance, il a y a eu un bug sur ma télé et mon ampli et un son de 2 secondes horrible est arrivé dans mon oreille gauche, l’acouphène s’est immédiatement déclenché et ne m’a plus quitté depuis).
    C’est difficile de comparer la gêne avec celle d’il y a 3 ans mais j’ai l’impression qu’aujourd’hui c’est encore plus dur, le son est pénible (1 vinyle rayé).Heureusement que qq jours c’est moint fort, comme s’il y avait 1 filtre.
    Mais ça ne dure pas et le lendemain le moral baisse d’un seul coup.
    Avec tout ce que j’ai lu sur l’habituation ,je me dit maintenant que c’est du “pipeau”, qu’on donne sciemment de faux espoirs aux malades. Qu’en pensez vous?
    En tout cas savoir que l’on doit supporter ça chaque seconde jusqu’à la fin de sa vie , c’est terrifiant; à moins de ne plus supporter et d’y mettre fin !
    Je me demande quand les autorités vont prendre la vrai mesure de l’ampleur du problème, et vraiment faire de la recherche médicale ciblée.
    Pour revenir à mon 1 er message j’aimerais bien savoir si d’autres membres ont passés un encephaloscan montrant une mauvaise oxygénation du cerveau et savoir ce
    qu’il s’est passé pour eux après cet examen.
    enfin quelqu’un a-t-il amélioré ces AC avec des séances d’auriculothérapie ?
    Merci.

  • 129ecf0a14d25ff67fca1926faeccfc4?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    jean-christophe-guillot

    Membre
    21 septembre 2014 à 8 h 41 min

    L’habituation n’est pas à 100% du pipeau sauf qu’il n’y a surtout que ça, c’est aussi une réponse bateau pour éviter de chercher, par exemple te prescrire des examens plus sérieux et surtout plus adéquats que des audiogrammes. Chercher à savoir ce qui se passe réellement chez toi et pas “tu as un problème parce que…”. Des fois que…

    Surtout qu’on te chante à tue-tete qu’on ne sait rien mais en fait on ne s’interroge pas. Exemples tout “simples” : problèmes de mâchoire etc. Certes la plupart des cas ne sont théoriquement pas resolubles comme ça mais si le médecin ne cherche pas… il ne risque pas de trouver. Et pas de te proposer un jour quoi que ce soit même si de nouvelles thérapies sont découvertes (stop d’ailleurs à cette fameuse pilule universelle et autres poudres de perlin-pinpin, c’est vraiment nul car impossible !).

    Il faut bien s’habituer à l’acouphène pour baisser la perception qu’on en a. Donc son intensité ressentie. Incontournable mais ça ne résout pas du tout le problème qui est la source des sifflements.
    Et le terme “il faut s’y faire” venant d’un médecin c’est une forme de résignation. Lamentable.

  • f2c0b7d39723ce2c484c0e4b26b7a65b?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    houarneau04

    Membre
    21 septembre 2014 à 18 h 38 min

    oui je suis bien d’accord il faut s’habituer ,mais en ce qui me concerne au bout de 3 ans je me suis habitué à souffrir…, en permanence avec qq jours de répit où c’est moins difficile.
    Mais quand je lis les témoignages de cas extrêmes : Acouphènes et hyperacousie graves, je relativise : J’arrive à travailler encore normalement, à dormir 5, à 6 heures sans aucun médicament.
    D’ailleurs à ce propos je suis assez affolé de ce que je lis .Les gens prennent régulièrement des anxiolytiques, des anti-dépresseurs; Certes ils ne peuvent sûrement pas faire autrement, mais je me dis que ces médicaments sont néfastes pour le cerveau, et les acouphènes c’est aussi une affaire de cerveau !

  • 443d2652ef972d5a06f2ec3b5083c63c?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    lectal

    Membre
    22 septembre 2014 à 8 h 31 min

    Avec tout ce que j’ai lu sur l’habituation ,je me dit maintenant que c’est du « pipeau », qu’on donne sciemment de faux espoirs aux malades. Qu’en pensez vous?

    >> Ce n’est clairement pas du pipeau, et vérifiable facilement sur d’autre exemple :

    J’ai habité 23 ans à la campagne, je suis arrivé en ville il y a 2 ans. Je me disais : olala j’arriverais JAMAIS à dormir ni a vivre avec autant de bruit de bagnoles, de scooter etc…

    Et 2 ans plus tard, je dors comme un bébé alors que j’ai emmenagé dans une avenue 25 fois plus bruyante qu’avant, je n’entends absolument plus les voitures etc…

    J’ai également eu une agravation de mes accs en 2012, a tel point que j’ai failli aller a l’imerta etc… ( 8h de route quand même ). 2 ans sont passés, et il y a pas si longtemps que ca jme suis dit : ah tient lol, j’avais complétmeent zapé mes acouphénes, je m’endort de nouveau très facilement, et je n’y pense plus une seule fois dans la journée.

    Après, on s’entends bien hein…. évidemment, à partir d’un certain seuil d’intensité des acouphènes, il n’y a plus d’habituation possible.

  • 129ecf0a14d25ff67fca1926faeccfc4?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    jean-christophe-guillot

    Membre
    22 septembre 2014 à 18 h 09 min

    Anxio, anti depresseur… tant que tu peux évite car non seulement c’est du chimique et puis c’est dur d’en sortir. Tout dépend aussi de ce que va prescrire le médecin. Rien n’empêche par contre de voir avec lui comment diminuer les doses au fur et à mesure.

    Et pour les nuits mieux vaut la version naturelle tant que tu peux. Gérer ton sommeil plutôt que d’avaler quelque chose. Pareil une fois de temps en temps si tu te réveilles en pleine nuit… mais mieux vaut éviter que ça se répète tous les jours.


Affichage des publications 1 - 8 de 8

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant