Qualité audio

  • Qualité audio

    Publié par Usager supprimé le 10 janvier 2019 à 19 h 27 min

    Bonjour à tout le monde,

    Je voulais savoir s’il est préférable d’écouter une musique MP3, CD, ou Vynile en terme de qualité audio pour nos oreilles déjà agressées ?

    Bàv !

    admin a répondu il y a 1 mois, 1 semaine 5 Membres · 6 Réponses
  • 6 Réponses
  • triba

    Membre
    10 janvier 2019 à 20 h 14 min

    Salut,

    MP3 à proscrire. CD et vinyles pas de problèmes !

  • Usager supprimé

    Membre
    11 janvier 2019 à 11 h 42 min

    Salut !

    Ok merci pour ta réponse, bonne journée

  • troem

    Membre
    12 janvier 2019 à 16 h 39 min

    Salut,
    Pourquoi les MP3 sont à proscrire

  • triba

    Membre
    16 janvier 2019 à 15 h 42 min

    Salut,

    Le MP3 est un son où les aigues et les basses sont comprimés. Intérêt: fichier de moindre poids.
    Inconvénients: on est obligé d’écouter plus fort pour pouvoir pleinement apprécier.
    Cela donne aussi un caractère plus “boum…boum…” à la musique.
    Enfin, les aiguës sont les fréquences qui nous sont les plus dommageables, les cellules ciliées des aiguës étant situées en début de cochlée.

  • ddalcatel

    Membre
    17 janvier 2019 à 19 h 18 min

    Non mais à niveau sonore égal le MP3 n’est pas plus nocif que la qualité CD, ou DAT, ou pas plus nocif qu’aller à l’opéra Garnier. Au contraire, le son est plus plat et dépourvu de hautes fréquences…

  • admin

    Organisateur
    15 décembre 2022 à 16 h 00 min

    En fait si, la qualité audio fait partie des éléments sous-estimés lorsque l’on aborde la question des troubles auditifs du type acouphènes ou hyperacousie. Grosso modo, un son “appauvri” peut être perçu comme un signe de déficience auditive par le cerveau, qui va chercher à compenser en augmentant le volume sur les fréquences absentes ou peu présentes.

    D’une manière générale, la qualité audio maximale est toujours préférable. Et il faut aussi particulièrement se méfier des faibles dynamiques (écarts entre les volumes forts et faibles) et des égalisations du type “on pousse à fond les basses et/ou les aigus”.

    Je me suis souvenu de cette Discussion suite à la lecture de l’article suivant du Monde (malheureusement le contenu complet est réservé aux abonnés) :

    Les bars audiophiles, où boire et manger en haute-fidélité, arrivent en France