J'ai guéri des acouphènes.

  • J'ai guéri des acouphènes.

    Publié par rutabaga le 10 mai 2023 à 21 h 58 min

    [Modération : ce témoignage de guérison des acouphènes a été supprimé à la demande de son auteur car les symptômes sont malheureusement revenus par la suite]

    admin a répondu il y a 10 mois 6 Membres · 6 Réponses
  • 6 Réponses
  • admin

    Organisateur
    11 mai 2023 à 11 h 33 min

    Merci beaucoup pour ce témoignage de guérison des acouphènes, très intéressant et qui va, j’en suis certain, donner de l’espoir à pas mal de personnes qui passeront le lire !

    PS : j’ai déplacé ton témoignage de guérison dans le Groupe “Acouphène : témoignage”, qui est précisément fait pour de tels témoignages 🙂 (pour y participer, comme sur tout réseau social, il te suffit de rejoindre le Groupe)

  • gregoyuuki

    Membre
    19 mai 2023 à 1 h 48 min

    Je veux pas casser l’ambiance, désoler par avance vraiment. 😅

    Mais des acouphènes qui disparaisse d’eux même dans les 3 a 6 mois après leur apparition na rien d’exceptionnel, c’est le corps qui s’adapte et inhibe ceux-ci. Rien a voir avec une efficacité d’un jeun ou autres.

    A mon sens on ne peut parler de guérison que sur des acouphènes installé depuis 1 an minimum.

    En tous cas contant pour vous que votre cerveau est réussi a se recâbler comme il faut, ça évitera une vie compliqué du au acouphènes. Mais faite quand même attention a l’avenir, vous n’aurez pas peut être pas toujours autant de chance. 😀

    Pour l’hyper il s’agit soit d’une reconduction foiré au niveau du système auditif soit d’un peur d’u bruit, souvent dur de faire la dif entre les deux, surtout souvent il y a un mélange des deux.

    Néanmoins ce qui est sur, c’est que comme vous dite, une bonne hygiène de vie permet une bonne santé et donc ne peut qu’améliorer nos pb qui son souvent aggraver par d’autre pb de santé. Par exemple mes acouphene me semble plus gênant aujourd’hui en faisant 115kg que quand j’en faisait 85kg ou j’ai souvenir qu’il etait moins moins gênant. Car De cholestérol, apnée du sommeil, etc joue sur les acouphene.

  • anthe

    Membre
    20 mai 2023 à 21 h 34 min

    Bonsoir,

    Si je n’arravire pas a guerrir de mes acouphènes, je pense mettre fin a ma vie ?

  • sbordage

    Membre
    31 mai 2023 à 12 h 32 min

    Il ne faut pas désespérer.

    Je ne pense pas que l’on puisse guérir mais, par contre, on peu arriver à des niveaux tout à fait vivables. A tel point qu’on oublie très souvent le problème (80 à 90 % du temps pour moi).

    Dans mon expérience, l’état général et le temps sont importants.

    Je m’explique :

    Quand on arrive sur ce forum, c’est que le corps et l’esprit sont épuisés. On a cherché partout des solutions et rien trouvé. On a l’impression d’être dans une impasse.

    La phase 1 consiste donc à récupérer. Dans mon cas, j’ai pris des antidépresseurs, anxiolitiques, somnifères, du CBD… bref je me suis shooté. Cela m’a permis de ne pas mourir.

    La phase 2 consiste, toujours avec les drogues, a recréer un état émotionnel stable et apaisé (autant que possible). J’ai modifié mon hygiène de vie (qui était déjà très bonne) : encore plus de sport, de méditation, de balade dans la forêt. J’ai déménagé. Je me suis séparé de toutes les personnes toxiques, y compris les (très) proches. Je me suis entouré de gens bienveillant (extrêmement important). J’ai commencé à voir ma psy. J’ai tenté petit à petit de changer mon rapport au travail…
    En parallèle, j’ai supprimé tous les outils physiques (casque anti-bruit actif -une monstruosité qui entretient voir développe le problème-, bouchons d’oreille, casque anti-bruit passif, intra actif sur la fréquence de l’acouphène, etc.).
    L’idée est qu’avec les drogues, l’état émotionnel apaisé permet au cerveau d’accepter à nouveau les bruits. Il les intègres progressivement comme un truc normal pour, au final, ne pas les faire remontés au niveau conscient. Petit à petit l’état général s’améliore (avec des hauts et des bas). On fini par trouver un équilibre.

    Cela m’a pris 2 ans avec des rechutes. Mais je suis toujours vivant.

    J’attaque la phase 3 (depuis 3 mois). Plus de drogue, beaucoup d’écoute des signes précurseurs. Je sais mieux gérer en amont. Très important : j’ai accepté que je ne serais plus jamais celui que j’étais avant tout ça. Mais ce n’est pas grave, je suis juste quelqu’un d’autre.

    Ne perd pas espoir. C’est possible de s’adapter.

  • nrico

    Membre
    4 juin 2023 à 0 h 46 min

    Merci pour ce très beau message d’espoir et de réconfort pour toutes les personnes qui souffrent d’acouphènes invalidants.

  • admin

    Organisateur
    22 juin 2023 à 14 h 42 min

    Puisqu’il est question dans cette Discussion à la fois d’apnée du sommeil et d’anxiolytique, j’en profite pour partager un article sur lequel je suis tombé il y a quelques jours, et qui peut je l’espère permettre à certains d’aller mieux et pourquoi pas guérir des acouphènes (mais encore faut-il bien respirer la nuit…) 🙂 :

    • Parce que, pour vous, ce lien entre consommation de benzodiazépines et entrée dans la démence est donc une évidence ?
    • Oui. Et je pense qu’il y a une explication, qui est liée à l’augmentation des arrêts respiratoires (en durée et en fréquence) que provoquent les benzodiazépines pendant le sommeil. Or, on sait parfaitement que ce syndrome d’apnée du sommeil aboutit à des tableaux démentiels.

    Source : Patrick Lemoine, psychiatre : «les benzodiazépines favorisent la démence»

Connectez-vous pour répondre.