Votre vie sociale



  • Votre vie sociale

     garuga mis à jour il y a 3 années, 4 mois 7 Membres · 18 Articles
  • valancourt

    Member
    25 juillet 2016 at 22 h 10 min

    Pour rebondir sur le sujet sur la détresse psychologique, pouvez-vous indiquer quel a été le retentissement des acs/hyper/surdité sur votre vie sociale en dehors du travail ?

    Voilà un élément essentiel de la détresse voire dépression de ceux qui souffrent de nos pathologies.

    Ex: je ne vais plus au cinéma,au concert, je ne vais plus aux fêtes bruyantes etc. etc.

  • mithrandir

    Member
    26 juillet 2016 at 19 h 02 min

    Je ne fais plus rien et j’ai mal en permanence, fermez le ban.

  • Anonymous

    Member
    27 juillet 2016 at 9 h 39 min

    @mithrandir, je suis tellement désolée pour toi 🙁

    Aucun effet bénéfique de ton traitement?

    De mon côté, j’ai l’immense chance (et je le pense) de ne pas souffrir d’hyperacousie. Du coup, je serais en mesure de faire tout comme avant, je n’ai pas de douleur (sauf cette satanée sensation d’otite légère mais pas constante).

    Mais lutter toute la journée me fatigue beaucoup à tous les niveaux et je n’ai plus le courage ni l’envie de faire beaucoup de choses. Je me force quand même un minimum, car je ne veux pas m’isoler encore plus.

    Je pense donc que les réponses sont vraiment dépendantes du mal qui nous atteint: acouphènes, hyperacousie, hypoacousie, etc.

  • valancourt

    Member
    31 juillet 2016 at 8 h 48 min

    Oui tout dépend de l’ampleur du mal qui nous afflige…

    Mais pour moi comme pour beaucoup, les acouphènes ont généré un stress/une peur face au bruit élevé + une tolérance plus limitée qui fait que je m’isole beaucoup plus qu’avant.

    Je n’ai plus grand plaisir à aller au cinéma.
    Je ne vais plus à AUCUN concert. Je boycotte la fête de la musique.
    J’ai la “trouille” des pétards, feux d’artifice, des haut-parleurs dans les lieux publics etc.
    Je n’apprécie pas (même si je supporte) d’être plus de 2h dans un endroit où il y a du brouhaha (ex: restaurant).

    Évidemment -comme je vis seul- cet isolement a eu des conséquences négatives, pas besoin de faire un dessin. Ma vie sociale s’est considérablement réduite.

  • leocor

    Member
    31 juillet 2016 at 9 h 00 min

    Je pense donc que les réponses sont vraiment dépendantes du mal qui nous atteint: acouphènes, hyperacousie, hypoacousie, etc.

    en effet il n’y a sans doute pas une réponse unique et universelle. Pour moi, les acouphènes ont pour effet d’entendre/comprendre moins bien, donc j’évite les groupes puisque de toute façon je ne puis suivre la conversation, j’évite le téléphone, trop pénible à moins d’avoir mon casque sous la main – à la TV seulement les émissions sous-titrées. etc. Je n’ai jamais été adepte de Ciné ou concerts.

    Mais je suis entourée d’animaux, avec lesquels je passe d’excellents moments, je vis dans une belle région avec d’immenses forêts calmes, et un lac… travaillant avec un horaire libre, je peux adapter l’emploi du temps à mes besoins et ainsi gérer mes acouphènes de sorte de les rendre supportables – rares sont les moments où vraiment je n’en peux plus, mais habituellement je peux rentrer, alors.

    Dans l’ensemble j’ai beaucoup de chance, quand je vous lis, vous autres…

  • busson

    Member
    31 juillet 2016 at 11 h 04 min

    Bonjour
    Socialement c’est un désastre, ces parasites doivent changer ta personnalité car mes amis se sont barrés un par un. Cette béquille c’est tout ce qui reste. Tu l’enlève, tu sais ce qu’il se passe
    J’habite une ville où il y a cette célèbre course d’endurance, à oublier. Je trouve que pour quelque chose qui ne se voit pas les conséquences sont disproportionnées
    Outre ça, exit le bricolage, la lecture, film (dehors /dedans )jeu vidéo, numismate amateur, j’arrête là car ça fait trop mal
    Où retrouver cette envie, et se secouer? Vous avez des soluces? (Comme les jeux vidéo lol)

  • busson

    Member
    31 juillet 2016 at 11 h 12 min

    @ haro
    J’espère que tes amis ne sont pas partis avec tes passions, ou alors c’est là que le tri est fait, et reste ĺes ”
    vrais”
    Bon courage à toi

  • Anonymous

    Member
    31 juillet 2016 at 11 h 20 min

    Salut @regis72: pourquoi dis tu exit le bricolage? C’est bien un truc qu’il me reste (malheureusement :p), je mets juste un casque quand j’utilise un appareil éléctro-portatif. En ce moment, je dois refaire les enduits & peintures des pièces principales de mon logement…ben c’est pas les acouphènes qui m’empêchent de poncer à la main avec du papier de verre :'(

    Je suis d’accord avec toi @hardofhearing pour cette histoire de stress. Je fais beaucoup plus attention qu’avant, mais je m’interroge sincèrement: n’en faisons-nous pas trop? Je parle pour les gens comme moi: je n’ai pas eu de traumatisme sonore et pas d’hyperacousie.
    Bien entendu, maintenant je ne tonds plus sans casque, je n’utilise plus les scies sans casque, etc. Mais est-ce que je dois vraiment être extrêmement vigilante? Je suis arrivée à avoir peur d’aller dans un bar 🙁

    @leocor, ça m’a l’air pas mal par chez toi 😉
    Par contre, le calme et le silence, moi j’aime pas trop, j’entends trop mes meilleurs-amis-pour-la-vie…

  • Anonymous

    Member
    31 juillet 2016 at 11 h 27 min

    @regis72 par deux fois, j’ai eu l’impression qu’une amie s’était éloignée de moi à cause de mes acouphènes. Cela a été terrible, car j’ai vraiment besoin d’elles pour mon équilibre. Finalement, ce n’était qu’un mauvais passage. Par contre, cela m’a tellement fait peur de les perdre une à une, que j’ai pris la décision d’essayer de parler moins de mes acouphènes. C’est dur car ils occupent toute ma vie depuis bientôt 6 mois.
    Mais c’est plus facile que beaucoup d’entre vous car je n’ai pas d’hyperacousie ni de douleur particulière de mon côté, et pas de grosse perte d’audition, cela aide.
    Du coup je viens plus sur ce forum 😀 car je peux moins en parler autour de moi 😉

  • leocor

    Member
    1 août 2016 at 17 h 07 min

    @mitsie: ce n’est jamais le calme/silence total en forêt 🙂 le bruissement du vent dans les arbres, les oiseaux, le ruisseau suivant où je passe – un étang avec des grenouilles, selon la saison… 🙂
    J’ai entre autre un CD, copié sur iPhone bien sûr, avec des cours d’eau, des oiseaux etc, bref la nature, et l’écouter en me concentrant sur ce que j’entends là me permet “d’oublier” les acouphènes, ils passent en arrière-plan et je peux ainsi me détendre.

    Le stress, la tension, la fatigue, cela on le lit toujours à nouveau, augmentent les acouphènes même si c’est peut-être subjectif, ils n’augmentent peut-être pas réellement mais on les ressent plus fort. Donc j’ai des astuces pour les réduire, afin de pouvoir me détendre et sortir du cercle vicieux.. 😉 et cela idéalement avant de péter un câble 🙂

  • busson

    Member
    7 août 2016 at 12 h 01 min

    @Mitsie
    Très bon de décider d’en parler la dessus, plutôt que risquer de faire fuir les ami (es)
    Je suis visiblement pas dans ton état d’esprit par rapport au miens, vu que amis &famille font défaut, ça m’aiderait à être un peu plus positif. Je fais construire donc côté bricolage, je devrais être servi. pour moi, j’ai plutôt signé mon arrêt de mort Merci beaucoup pour tes conseils en tout cas, et espère que ça continue à évoluer dans le bon sens pour toi

  • busson

    Member
    7 août 2016 at 12 h 12 min

    @lecor
    Je prends note de ton conseil, mais à un moment donné, tu as pas le choix de revenir à la réalité
    Bon courage à toi

  • Anonymous

    Member
    7 août 2016 at 22 h 47 min

    @regis72 je n’en n’ai pas parlé à ma famille. J’essaye vraiment d’en parler moins à mes amis & collègues maintenant, ce qui est faisable car la situation évolue positivement depuis 3 semaines. Je pense que j’aurais été incapable de faire cela avant car j’allais juste trop mal à cause de mes acouphènes et de ses répercutions. Courage à toi.

  • alexf5494

    Member
    8 août 2016 at 10 h 48 min

    @mitsie
    Les choses s’arrangent ? 🙂

  • Anonymous

    Member
    8 août 2016 at 23 h 06 min

    Bonsoir @alexf5494 oui, cela s’arrange. J’ai l’impression que leur intensité a baissé, mais c’est tellement difficile à dire car ils variaient énormément. Mais surtout, pour la première fois depuis bientôt 6 mois, j’ai l’impression de réussir à vivre “normalement”. Je les entends toujours, mais ils sont moins obsédants, je pense en partie parce que je suis en congés -avec les enfants- et que je ne passe pas une minute au calme, sauf le soir pour vous faire un coucou.

    J’ai été faire un examen à AERA: premier vrai audiogramme et tympanométrie. Je n’ai pas hésité à poser toutes mes questions à l’ORL, quitte à être directe, je ne comptais pas y retourner alors j’en ai profité 🙂
    Cela confirme la piste de l’origine “mécanique” pour l’acouphène principal ; et la perte d’audition pour celui à gauche (qui m’embête moins).

    Donc je continue sur cette voix: un max de détente musculaire (auto-hypnose, Qi Gong, kiné maxillo-faciale) et je vais tenter l’ostéopathe. Et puis si cela ne s’améliore pas, je ferai p’tet la gouttière 😉

    Et aussi, je protège beaucoup plus mes oreilles maintenant grâce à tous les conseils glanés sur ce site ; j’ai compris que j’avais déjà perdu des cellules, me reste 40 ans à vivre officiellement, donc faut que je préserve le plus possible celles qui me reste 🙂

    Et toi? Toujours en période optimiste?

  • busson

    Member
    14 août 2016 at 11 h 12 min

    @Mitsie
    Ça donne espoir à tous,donne nous l’évolution de ta “guérison “pour qu’on en connaisse precisement les symptômes et s’y fier, pour ne pas être déçu. On espère continuer à te lire, si cela se confirme pour toi et soutenir ceux qui sont toujours “prisonniers “de ces saletés
    Ton expérience peut nous aider, merci à toi

  • Anonymous

    Member
    9 septembre 2016 at 20 h 31 min

    Hello,

    cela va toujours mieux par rapport à avant, même si je me réveille plusieurs fois par nuit, je me demande si cela n’est pas dû à un nouvel acouphène qui est apparu il y a un peu plus d’une semaine et donc qui est nouveau dans ma tête.

    Je pense sincèrement que mes acouphènes ont baissé d’intensité car avant, j’en entendais un lorsqu’il y avait un environnement très bruyant (80 dB) et aujourd’hui (excellentissime journée pour moi), je n’entendais rien avec un environnement à 54 dB. C’est par une appli sur le téléphone, donc pas fiable, mais quand même!

    Le moral est vraiment bon, je suis persuadée que cela joue sur mes amis-pour-la-vie. Je mets tout le temps de la musique (ou du son) et je fais plein d’activités pour penser à autre chose. Je tiens comme ça.

    Hier, j’ai été voir un ORL du réseau COOPACOU, et purée, qu’est ce que cela fait du bien!!! Vous savez quoi? Il m’a écoutée! Si, si! Et il avait l’air de s’intéresser à moi. Je vous jure. Incroyable non?

    J’ai aussi pu me faire soigner la dent qui a une infection. Je mets beaucoup d’espoir là dedans. Cela va être long pour que l’infection parte (elle était sous les racines), mais je suis très optimiste et je me dis qu’il doit y avoir un rapport avec mes acouphènes car l’infection touchait les sinus…A suivre.

    Je vais prendre le médicament prescrit par l’ORL du réseau COOPACOU et je vous tiendrai au courant.

    Et vous, comment ça va? Le moral @regis72? @alexf5494, toujours sur la bonne voie?
    Et tous les autres?…

  • garuga

    Member
    23 septembre 2016 at 0 h 10 min

    > “pouvez-vous indiquer quel a été le retentissement des acs/hyper/surdité sur votre vie sociale en dehors du travail ?”

    J’aimais la tranquilité et le silence. L’apparition d’un acouphène a été une grosse source de stress. Quand il y en a eu 3, cela a été une énorme souffrance. Ensuite, l’hyperacousie à détruit ma vie sociale. L’association des deux a été et est un enfer sur terre.

    En dehors de mon travail, un des rares que je peux encore exercer vu mon handicape, je ne vois pratiquement plus personne. Je ne peux plus aller au cinéma ou dans un café, faire mes courses dans un supermarché avec de la musique d’ambiance est pénible, s’il y a plus de 5 personnes dans une pièce à papoter ensemble, cela commence à être pénible également pour moi.. etc.

    C’est horrible pour moi mais c’est aussi difficile pour les autres. Ils ne peuvent en aucun cas imaginer combien l’hyperacousie est abominable à subir. Comment comprendre quand on ne le vit pas dans sa chair que simplement poser un verre un peu trop vigoureusement sur une table peut ravager les oreilles d’une personne ? Que de précaution à prendre quand on reçoit un hyperacousique ; pas de télé, pas de musiques, pas d’éclats de voix, pas de lave vaisselle… etc. C’est super casse pied à gérer pour les autres. Ceux qui vous aiment ou vous apprécient font des efforts dans la mesure de leurs possibilités, les autres, vous les gonflez.

    Et puis qui dit vie sociale dit vie affective. Et les contraintes qui s’imposent à vos relations s’imposent encore plus à un compagnon ou une compagne. Cela remet en cause le couple ou va sacrément compliqué la création d’une nouvelle relation. Je crains que pour beaucoup d’hyperacousique, la solitude soit ce qui les attend au tournant. Il faudrait une agence matrimoniale spéciale hyperacousique ^^


Viewing 1 - 18 of 18 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant