Acouphènes, tension musculaire et mâchoire



  • Acouphènes, tension musculaire et mâchoire

    5f24393b3d8b9 bpthumb Nico922 mis à jour Il y a 1 mois 1 Membre · 1 Publier
  • 5f24393b3d8b9 bpthumb

    Nico922

    Membre
    24 août 2020 à 15 h 11 min

    Je poste ici à la demande d’@admin que j’avais contacté en mp ayant un « profil » proche du sien.

    Du-coup je pose le contexte :

    Premier ac troma sonore il y a 10 ans mais correctement jugulé notamment avec une gouttière occlusale (bruxisme, ATM), février 2020 rebelote mais avec « pas grand-chose », chose curieuse, ça ne fait que s’aggraver ou presque sauf à un moment où j’ai pu presque revenir à l’état antérieur puis c’est repartie à 200% quelques jours plus tard, j’aurais dû mieux me protéger en fin de « guérison ».

    ça m’a amené à tester pas mal de chose, bottox mâchoire (pas forcément une très bonne idée en fonction des cas), kiné mascilo-fasciale, rien de magique et toujours cette pente aggravante « global » et au jour le jour du moins bien le soir où le lendemain de journée plus bruillante (à notre échelle).

    Et puis manque de pot et un peu aidé par la manip hasardeuse d’un ORL, luxation de la mâchoire il y a 1 mois, tension extrême dans le cou (ça pulse, visible dans le miroir même), ac en plus type câble électrique à gauche. On tente le Neurontin avec un ORL de Coopacou.
    Difficile de dire si c’est ça ou pas mais j’ai pu isoler les acouphènes gauche/droite durant la nuit, au réveil celui de droite aiguë finis par « envahir » le reste, il passe aussi vers la gauche en gros.
    A noter en fin de journée des vertiges et fourmillement dans les doigts et le nez et engourdissement des membres ce qui peu faire penser à des carrences (magnésium) mais peut être pas. Sensation de passer du chaud au froid coté température aussi, étrange.

    Et enfin il y a 3 jours, serrage de dents (bruxisme) plus que d’habitude et mauvaise nuit (pas de récupération donc) et mes acouphènes passent en mode réactif instantanée en plus de de s’aggraver au fil de journée, évidement l’hyperacousie sévère avec craquements suis avec.
    Ils prennent aussi un aspect variable en volume tout le temps comme jouer avec le bouton volume d’un ampli.
    Quasi impossible de manger/bouger la mâchoire (douleurs) avec parfois un triplement temporaire du volume d’un des ac si j’utilise « trop » la mâchoire, en fait je peux à peine manger voir presque pas en deuxième partie de journée pourtant d’après le stomato l’articulation est pas en si mauvais état que ça et est fonctionnel, il y a bien pire dixit. Faut que je refasse une radio pour les ménisques tout de même

    Scientifiquement ça m’a fait penser à ça, les muscles qui tirent :
    https://www.france-acouphenes.org/index.php/pathologies/recherche/633-acouphenes-une-nouvelle-region-cerebrale-impliquee-dans-l-acouphene

    Les questions initialement posées à @admin :

    J’essaye de trouver des infos sur comment toi tu es sorti de l’hyperacousie/acouphènes (quelqu’un a parlé d’AD), j’ai traqué un peu tes messages sur le forum mais j’ai pas mal de questions, désolé si tu y as déjà répondu ailleurs.

    J’aimerai savoir si toi aussi as eu des sortes de crampes/tensions dans de cou et/ou aussi la mâchoire (les masséters en gros), ou tout autre symptômes genre fourmillements aux extrémités, vertige…

    Si tes acouphènes semblaient liés à ta qualité et durée de sommeille (bruxisme) mais aussi avec une hyperacousie/acouphènes qui augmente avec la journée ? Personnellement je soupçonne le fait d’utiliser la mâchoire en plus de l’utilisation de l’oreille mais je ne suis sûr de rien maintenant, pas plus que les divers spécialistes d’ailleurs.

    Pour la partie guérison coté médoc comment tu as fait (j’ai vu que tu avais testé Neurontin , j’en suis là aussi), tu as vraiment pris un AD associé à ta guérison ? Lequel ?

    Côté protection/bouchon quelle était ta stratégie ? j’essaye le juste milieu mais le tympan se met en sécurité et c’est parfois intenable depuis le changement de nature des acouphènes .
    Je suis presque tenté de dormir avec le ventilo en font ou inversement les bouchons, l’un risque une augmentation d’acouphène l’autre d’hyperacousie (et donc d’acouphènes « temporaires » à terme) …

    Si tu pouvais décrire la variabilité (ou non) de tes acouphènes de l’époque.

    Merci ^^


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant