Article : Existe-t-il un traitement contre les acouphènes ? (Le Figaro)



  • Article : Existe-t-il un traitement contre les acouphènes ? (Le Figaro)

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    2 juin 2010 à 20 h 03 min

    Article “Existe-t-il un traitement contre les acouphènes ?” (Le Figaro)

    >> Lire l’article

    Je retiens de cet article la phrase du Pr. Tran Ba Huy :

    On peut se demander dès lors si l’adhésion militante à des associations dédiées, la fréquentation assidue de blogs spécialisés n’entretiennent pas inconsciemment la présence de l’acouphène…

    A méditer…

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    3 juin 2010 à 16 h 31 min

    Je trouve ce genre d’affirmations un peu “facile”… A ce compte-là, on peut se dire qu’un ORL ou un audioprothésiste qui a des acouphènes est fichu puisqu’il est amené, sans cesse, à penser au problème en question. Or j’ai rencontré un audioprothésiste spécialisé dans les générateurs de bruit blanc (utilisés dans les TRT, comme vous le savez sans doute) : il m’a dit avoir eu des acouphènes assez gênants (peut-être pas aussi “gênants” que pour certains voire la plupart d’entre nous, mais impossible de le savoir) et que ceux-ci avaient quasiment disparu suite à une TRT. Il dit ne plus les entendre qu’en se focalisant dessus dans le silence absolu.

    On peut donc dire qu’il est guéri. Et pourtant il passe ses journées entières à discuter, penser, respirer acouphènes ! Alors, où y a-t-il un os dans tout ça ? Car je suis prêt à parier que la proportion d’acouphéniques chez les ORL est tout à fait comparable à celle au sein de la population globale (si quelqu’un a des chiffres pour confirmer ou infirmer ce que je viens de dire, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais ! 😉 )

    Autrement dit, pas plus que pour n’importe quel autre symptôme intrusif ou douloureux, la composante “plus j’y pense plus les symptômes sont forts” est présente mais ne doit pas être centrale.

    A vrai dire, je suis tout à faire d’accord que si l’on a des acouphènes légers et que l’on tombe directement sur des témoignages horribles tels que ceux présents sur le site de l’APTA, ou que l’on parcourt les pages d’un blog qui répète toutes les deux lignes qu’aucun espoir n’existe, lesdits acouphènes (idem pour l’hyperacousie) ne peuvent qu’empirer. Et peut-être empirer très largement. C’est d’ailleurs, je pense, ce qui m’est arrivé en 2003 ! Mes symptômes se sont brutalement aggravés (dans des proportions phénoménales) peu de temps après avoir lu les témoignages du site de l’APTA.

    Autrement dit, je ne pense pas qu’il faille se tenir à distance d’un forum d’entraide ou d’un blog d’information sur les acouphènes lorsque l’on en souffre : de toute façon, lorsque l’on a des acouphènes violents, est-il vraiment possible de penser à autre chose ? 🙄 Je pense en revanche qu’il faut effectivement prendre avec pincettes et gants les contenus que véhiculent certains sites, que ce soit pour vendre des traitements aussi miraculeux que bidon ou pour se vautrer dans la complainte ininterrompue et le nombrilisme aussi masturbatoire que fataliste.


Affichage des publications 1 - 2 de 2

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant