Sifflements : quelle fréquence utiliser pour les cacher ?



  • Sifflements : quelle fréquence utiliser pour les cacher ?

    77bb6bfb8ce8ebf5f7607a1402f8ed3f?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar acoudur mis à jour Il y a 1 année, 11 mois 3 Membres · 5 Messages
  • 7ce1b6dea2c195fe43d1684bd981b95d?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    ikem

    Membre
    23 octobre 2018 à 17 h 27 min

    Bonjour à toutes et à tous.

    Comme beaucoup je viens ici par désespoir, mais je voudrais vous donner mon témoignage sur ma situation actuelle mais aussi avoir votre avis s’il vous plait.
    J’ai commencé à avoir des bourdonnements il y a plus de 2 ans, qui selon moi ont été provoqués par la prise de médicaments ototoxique (curacné à base d’isotrétinoide, puis indocid), n’ayant pas d’autres facteurs qui expliqueraient ça.

    Voir le sujet et le pdf sur les médicaments ototoxiques :
    https://www.oreille-malade.com/forum/acouphene/liste-medicaments-ototoxiques
    http://www.europeanreview.org/wp/wp-content/uploads/956.pdf

    Après avoir galéré comme vous imaginez (orl, irm, ostéo, tanakan, vastarel), j’avais réussi à couvrir totalement ces bourdonnements, comme s’ils n’existaient plus, la nuit grâce à du bruit blanc, enfin du marron exactement que je mettais dans un baladeur mp3 brancher sur une mini enceinte, et ça tournait toute la nuit, je dormais parfaitement bien, le bruit marron me berçant presque, et au pire tout autre bruit couvrait mon bourdonnement, la télé, la fenêtre ouverte l’été avec le bruit de dehors, le ventilo, n’importe quelle musique, bref tout couvrait mon bourdonnement j’avais trouvé la solution, et la journée je l’entendais pas du fait des bruits extérieurs, je l’entendais vraiment lorsqu’il n’y avait plus aucun bruit.

    Mais depuis 2 semaines et toujours sans raisons mais qui selon moi a encore été provoqué par la nouvelle prise d’un médicament ototoxique, un anti inflammatoire suite à des courbatures (aleve à base de naproxen), j’ai non plus des bourdonnements mais un sifflement. Au passage je trouve le sifflement beaucoup plus strident et difficile à vivre que le bourdonnement.

    Le problème avec ce sifflement c’est que contrairement au bourdonnement, je l’entends même la journée, je n’arrive plus à le cacher, ni avec du bruit blanc/marron, musique, son des vagues et j’en passe. D’autant que plus j’essaie de le cacher avec du bruit, plus il s’intensifie.

    Après un audiogramme, le sifflement se situe à peu près à 7000hz. Donc quand j’écoute un son à cette fréquence, je n’entends plus le sifflement dans ma tête mais dans l’enceinte et du coup c’est un peu plus supportable, je focalise un peu moins dessus, c’est pas la panacée, mais c’est mieux que rien.

    Sauf qu’une fois que j’arrête d’écouter le son à la fréquence de mon sifflement, le sifflement est vraiment beaucoup plus fort. Un article publié en 2010 (qui n’a pas dû donner grand-chose du coup depuis le temps, mais je tente quand même car l’idée n’est pas bête) dit qu’il faudrait faire l’inverse, si tout du moins j’ai bien compris. Ce que l’article dit c’est que le sifflement est dû à la perte des cellules ciliées qui gèrent cette fréquence-là. Donc dans mon cas, j’ai un sifflement à 7000hz car j’ai perdu les cellules ciliées de 7000hz, et là vous vous dîtes si les cellules ont disparu comment le son est-il malgré tout perçu, et bien pour compenser ça, ce seraient les cellules ciliées des fréquences voisines qui en seraient responsable en comblant le travail les cellules perdues de manière bancale, qui mène donc au sifflement. L’article propose donc d’écouter de la musique tout en supprimant la fréquence de son sifflement et les fréquences voisines (qui seraient les créatrices du sifflement donc) pour arrêter de stimuler la zone de la fréquence de son sifflement en forçant chaque cellule ciliée à agir sur sa propre fréquence et pas sur la fréquence de la cellule “perdue”, celle d’à côté, celle du sifflement. Ça s’apparente donc un travail de rééducation, puisqu’écouter de la musique qui n’est pas sur la même fréquence que son sifflement signifie donc qu’il ne sera pas caché, mais cela concorderait avec ce que j’écrivais au début de ce paragraphe, à savoir qu’écouter un son sur la fréquence de mon sifflement l’intensifie une fois arrêté.

    lien de l’article en question :
    https://www.pourlascience.fr/sd/neurosciences/la-musique-pour-soigner-les-acouphenes-10541.php

    Je voudrais savoir ce que vous en pensez ? Cette idée est-elle périmée ou inutile ? Si non, quelqu’un l’a-t-il testé ?
    Mais surtout comment faites-vous pour vos sifflements, utilisez-vous des sons de la fréquence du sifflement pour le couvrir ou bien SANS ces fréquences-là afin de rééduquer les autres cellules ciliées à faire uniquement leur boulot ?

    Ou avez-vous d’autres méthodes en ce qui concerne le principe de couvrir le sifflement avec du son ?

    Merci d’avance d’avoir pris le temps de me lire et de vos réponse :/

  • 4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    fred

    Membre
    23 octobre 2018 à 18 h 56 min

    Salut Ikem,

    Je compatis à ta souffrance. J’ai également des acs très aigus dans les mêmes fréquences que toi.
    Ils sont variables avec des jours plus ou moins forts. Je n’ai pas trouvé de solution pour les juguler malheureusement.
    Par ailleurs, j’ai lu l’article sur le lien que tu as affiché. C’est intéressant, je me demande si le principe de Oreblue ne relève pas de ce principe (Hearing Institute).

  • 7ce1b6dea2c195fe43d1684bd981b95d?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    ikem

    Membre
    23 octobre 2018 à 20 h 10 min

    Merci de ta réponse triba,

    je suis aller voir le sujet sur Oreblue, ça reste quand même très flou, à voir.

  • 4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    fred

    Membre
    23 octobre 2018 à 23 h 17 min

    C’est un peu flou pour différentes raisons, c’est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre, mais il me semble que c’est la technique employée par ce centre. De ce que j’ai pu en comprendre du moins.
    Après, la facture s’élève à 6400 € sans certitude de résultat. Apparemment, les gens qui sont allés se faire soigner dans ce centre sont plutôt avares en retour et ont tendance à snober les pauvres couards que nous sommes de ne pas être allés tenter notre chance.

  • 77bb6bfb8ce8ebf5f7607a1402f8ed3f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    acoudur

    Membre
    23 octobre 2018 à 23 h 33 min

    ca marche peut étre pour l hyper mais pour les acouphènes y a pas de retour ca coute plus de 12000 pour les 2…………… ca coute un bras


Affichage des publications 1 - 5 de 5

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant