Etude xanax acouphenes et hyperacousie ?



  • Etude xanax acouphenes et hyperacousie ?

    5a664f5f3ed15 bpthumb morelli mis à jour Il y a 2 années, 5 mois 6 Membres · 8 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    6 avril 2017 à 11 h 05 min

    Bonjour

    J’aimerais savoir si certains ont testé le Xanax en prise sur 2 mois et ce que Ca a donné ?

    D’après cette publication, une cure de 7semaines de prise de Xanax (alprazolam) permettrait d’avoir de bons résultats sur l’hyperacousie et les acouphènes.. D’après ce que j’ai compris même en arrêtant après.. Qu’en pensez-vous ? Voici l’extrait.

    https://www.researchgate.net/profile/Damien_Ponsot/publication/282308969_Hyperacusis_review_of_science/links/56bc8fef08ae513496ed9c0f.pdf

    Vernon et Meikle (2003) ont vu cinq patients souffrant d’acouphènes sévères qui avaient également de l’hyperacousie. Ils ont recommandé qu’ils essaient un traitement à l’alprazolam. Après 7 ou 8 semaines d’utilisation, ces cinq patients ont eu une réduction de leurs acouphènes et une récupération com- plète de leur hyperacousie. Cependant, le traitement devra être court, car un risque de dépendance peut s’installer et le syndrome de sevrage a pour effet de l’hyperacousie (Lader, 1984). »

  • 2e83e0f3982a4598bed998b213675fb6?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    kael

    Membre
    6 avril 2017 à 15 h 56 min

    Le xanax est une benzodiazépine (à demi-vie courte), comme le séresta, témesta, lexomil…
    Les benzo agissent sur les récepteurs gaba en augmentant leur action.
    Début Février 2017, on m’a donné du témesta (0.5mg 2 x par jour) contre des crises d’angoisse (à cause de mon hyperacousie sévère) à prendre pendant 1 mois.
    Et surprise, effectivement, lorsque j’ai commencé à prendre ce médicament que je ne connaissais pas du tout, mon hyperacousie a diminué (et un peu mes acouphènes).
    J’ai voulu l’arrêter au bout de 3 semaines, car j’en avais eu pour un mois, en réduisant les doses de 25% par semaine (donc, j’en avais encore au moins pour 3 semaines). Et bien, je n’ai pas pu à cause des effets de sevrage trop pénibles (notamment l’hypersensibilité auditive (cerveau qui sature)), c’est différent de l’hyperacousie.

    Du coup, depuis environ 15 jours, j’ai commencé un sevrage lent (diminution de 3% de la dose courante tous les 7 jours), et c’est beaucoup mieux, j’ai moins de symptômes de sevrage.
    Par contre, j’ai encore de l’hyperacousie assez sévère. Je pense qu’elle diminue lorsqu’on a une dose assez forte.

    Donc, le problème, c’est qu’en 7 ou 8 semaines (bien avant même pour beaucoup), on est déjà dépendant et il faut alors faire un sevrage très lent pour éviter justement les effets de sevrage (hypersensibilité (hyperacousie) et beaucoup d’autre), même si c’est normalement temporaire quand on fait un sevrage lent.
    On ne peut pas arrêter brutalement une benzo, c’est dangereux.
    En cas de sevrage brutale (même sur quelques semaines), on peut avoir des effets de sevrage qui peuvent durer 5 à 10 ans avant de se résorber.

    Mais beaucoup de personne prennent du rivotril pour les aider avec leurs acouphènes ou leur hyperacousie.
    Après, c’est un choix. Tu prends un médoc qui calme ton hyper et tes ac, mais tu devras augmenter la dose et tu risques des effets sur le long terme, ou tu préfères éviter^^.

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    1 avril 2018 à 13 h 59 min

    Cela fait plus d’un an que je prends du Xanax, à raison de 0.25 mg par jour en moyenne (parfois 0.125, parfois 0.5). Je n’ai pas d’effets secondaires notables pour le moment. Mes acs sont, je dirais, faibles, notamment si je compare à certains témoignages qui me glacent le sang. Non parce que faut vous dire que mes acs faibles sont déjà à la limite d’avoir raison de moi. Mais j’imagine qu’ici, on ne m’insultera pas pour ne pas pouvoir les supporter, même “faibles”.

    Donc, je sais que les benzos sont très décriées et qu’elles sont objectivement dangereuses du fait des phénomènes d’accoutumance. Mais franchement, en ce qui me concerne, elles font réellement diminuer les acs. pas seulement la tolérance aux acs, vraiment, au fil des demi cachets que je m’envoie, j’entends la diminution du volume. Je n’en prends que le soir donc j’entends la diminution jusqu’à la disparition dans le sommeil (puisque effet sédatif du Xanax).

    Franchement, lors de moments durs comme les lendemains de mauvaises nuits (ça arrive malgré tout), j’ai envie de me foutre par la fenêtre. Et alors la prise de Xanax est, comme dirait Houellebecq, le seul acte auquel j’adhère pleinement.

    Sans doute VAUT-il mieux ne pas en prendre, mais dans certains cas dire qu’il ne FAUT pas en prendre c’est pour moi comme dire qu’il vaut mieux mourir.

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    1 avril 2018 à 14 h 05 min

    Il semble donc que dans certaines configurations, l’action GABA des benzos ont un effet sur l’activité des zones impliquées dans les acs et l’H. Dans d’autre ça n’a l’air de jouer que sur l’anxiété et le sommeil (avec plutôt du rivotril), mais c’est déjà pas mal.
    C’est peut-être un des leviers possibles dans l’arsenal thérapeutique si réduit et malaisé qui est à notre disposition. Essai, coût, bénéfice, risques…

  • 4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    fred

    Membre
    1 avril 2018 à 17 h 03 min

    Personnellement, les benzo ou autres n’ont pas d’effet sur le volume sonore de mes acs. et pour parer aux effets d’acoutumance, j’alterne le leixomil avec de l’Atarax. Pas d’acoutumance avec ce dernier. C’est un antihistaminique comme le Donormyl.
    Ensuite, entre les antiépileptiques, les benzos et autres, cela semble encore difficile de déterminer le type de médoc qui pourrait nous soulager.

  • 2e83e0f3982a4598bed998b213675fb6?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    kael

    Membre
    3 avril 2018 à 16 h 59 min

    Salut

    En fait, ce n’est pas la prise la problème, c’est lors de l’arrêt, du sevrage.
    Surtout, ne jamais faire de sevrage brutal, trop rapide, car ça peut être dangereux.

    Moi, je n’ai pas réussi a arrêter le temesta, et j’ai même du augmenter ma dose en mai 2017. Et je suis assez d’accord, malheureusement, dans notre cas, c’est parfois l’un des seuls medoc, malgré sa dangerosité, qui nous aide.

    Par contre, contre la depression, le trypto, acide aminé, peut aidé, à prendre en cure avec des pauses. Et ca peut aider à faire baisser les maux de tête et donc un peu l’hyperacousie.

  • b6cf9c7e5a24b7bcc89bf804b9b75a11?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    hope

    Membre
    6 avril 2018 à 18 h 25 min

    Bonjour,

    Je prend des Xanaxs et ce même avant d’avoir des acouphènes. Lors d’un coup de stress, c’est la seul chose qui me rassure.

    Je n’ai jamais été dépendante au xanax, à par quand j’avais fait ma première dépression et pour moi il à été facile de l’arrêter en le diminuant petit à petit.

    Pour mon cas, je dirai qu’il me rassure.

  • 5a664f5f3ed15 bpthumb

    morelli

    Membre
    10 avril 2018 à 21 h 50 min

    Sache Hope que les effet de depence sont en relité assez faible de l’autre de moins de 1 sur deux apres plusieur mois de prise de benzo, par contre il semblerait que plus le benzo a une vie d’action court plus le risque de dependence et elevé.

    Apres les effet de sevrage sont ultra rare de l’ordre de moins de 10% pour des gens qui en prenait depuis plus de 1 ans a des dose importante 10 mg de lexomil en gros. Souvent les gens confonde effet de sevrage et juste retours des sympothme a l’origine de la prise du benzo qui revien car la cause n’est pas traité.


Affichage des publications 1 - 8 de 8

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant