Etapes préliminaires à mon hyperacousie



  • Etapes préliminaires à mon hyperacousie

    aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar oreillemalade mis à jour Il y a 5 années 2 Membres · 2 Messages
  • 699959017931243484a0e26e8f463947 bpthumb

    rafev

    Membre
    13 mars 2015 à 17 h 18 min

    Bonjour,

    Hyperacousique et acouphénique, j’ai identifié une série de symptômes précurseurs à l’apparition de ces pathologies, ayant pris des notes des vécus pour le moins étranges qui me frappaient durant leur établissement initial.

    Ils me paraissent intéressants, parce qu’il ne s’agit pas d’une croissance linéaire de l’intolérance au bruit, mais de phénomènes difficiles à interpréter comme annonciateurs d’un réel problème à quelqu’un de non-averti. Du moins selon moi.

    Les voici, si cela peut faire avancer la compréhension de ces phénomènes d’une manière ou d’une autre:

    1) Suite à une série d’exposition à des bruits excessifs, mes tympans donnent l’impression de vibrer. Aucune douleur n’est présente, mais la sensation est extrêmement désagréable. Elle disparait en quelques jours. Je ne diminue pas mon exposition au bruit.

    2) une sorte d’intolérance au bruit s’installe, il me dérange, comme si mes oreilles voulaient violemment rejeter le son: une sorte de réaction oto-épidermique, une agression contre la source sonore, accompagné d’un agacement agité: tout bruit m’insupporte psychiquement. Aucune réelle douleur n’est présente, et je crois à une overdose de “relations”: au lieu d’une intolérance au bruit, je crois à une intolérance aux gens. Tout ceci ne correspondant à rien de ce qu’on m’a jamais dit, je ne diminue mon exposition au bruit que dans la mesure de ma gène.

    3) une accalmie se produit, qui dure une semaine environ, mais je suis comme obsédé par les sons que je perçois. Ils représentent une menace difficile à appréhender, car j’ignore si elle correspond à la nécessité qu’il y a de les traiter mentalement (solution: prendre des vacances), ou à leur existence en tant que phénomène physique propre (solution: isolation sonore). Je m’isole un peu des gens, incapable de déterminer la source de mon malaise. Je vis cette obsession presque paranoïaque comme l’exposition mesurée et calculée à un danger latent, inconnu, potentiellement imminent, mais (illusoirement…) contrôlé.

    3) Au bout d’environ 3 semaines, d’étranges symptômes se succèdent: mes conduits auditifs sont “chauds” ou donnent cette impression, puis une impression de convalescence s’installe, comme si une pommade leur avait été appliquée, comme s’ils se reposaient, et je reprends une vie plus ou moins normale, bien que perturbée par ces phases.

    5) Après environ 4 à 5 semaines, subitement, la douleur tombe, insoutenable et implacable, des acouphènes sur 2 à 3 fréquences différentes s’imposent, et la vibration, la chaleur et l’intolérance réapparaissent d’un coup, multipliées. Les bruits de vaisselle sont insoutenables, prendre une douche aussi, mes propres pas, ma propre voix… Une première phase d’intolérance totale qui dure 3 mois, suivie d’une accalmie si j’ai été bien sage. Et une fragilité pour l’instant relativement permanente.

    Voilà. J’ignore si ces pré-phénomènes se retrouvent à quelques détails près chez d’autres, en tout cas si j’avais su qu’il est possible de devenir autre chose que sourd avec ses oreilles, j’aurais peut-être été plus attentif à ces étonnants prémisses.

    Bien à vous !

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    17 mai 2015 à 20 h 43 min

    Bonsoir @rafev

    Avec pas mal de retard 😉 …
    Ne souffrirais-tu pas de phonophobie ?
    C’est ce que tu listes dans ton point 2 en particulier qui me fait te demander ça…


Affichage des publications 1 - 2 de 2

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant