Hyperacousie la nuit



  • Hyperacousie la nuit

    4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar fred mis à jour Il y a 2 années, 1 mois 4 Membres · 4 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    8 août 2018 à 22 h 53 min

    Bonjour,

    N’avez vous pas plus de sensibilité, de gêne lors de l’endormissement, ou dans un millieu calme, quand un bruit soudain viens, alors que vous étiez dans vos pensées ?

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    8 août 2018 à 23 h 02 min

    ça m’arrive, surtout sur les fréquences sensibles. Si habituellement ça déclenche à plus forte énergie, là dans le calme ça peut déclencher à faible intensité. Ceci se relie je pense à l’effet coussin sonore d’un GBB mais à l’inverse.

  • 5b37677429fcc bpthumb

    mirrorminds

    Membre
    9 août 2018 à 13 h 31 min

    Hello @discoraw !

    J’éprouve effectivement un sentiment de gêne la nuit avec des symptômes qui peuvent varier. J’ai, par périodes, des acouphènes “pulsatiles” (en plus des plus linéaires) qui sont particulièrement intenses lorsque je suis couché.

    Ou alors, je peux ressentir aussi une accentuation de sensibilité de mon hyperacousie. J’ai passé une nuit atroce mardi à cause d’une tempête assez violente et ça fait deux jours que j’ai l’impression que mon état s’est encore aggravé (je portais pourtant les bouchons + le casque par sécurité).

    Ma santé psychologique a vraiment été fortement impactée par ces nouvelles gênes nocturnes dans la mesure où je ne peux même plus compter sur mes nuits pour retrouver un peu de paix, de calme après des journées déjà fort difficiles et handicapantes causées par cette satanée hyperacousie.

    J’essaie péniblement de ne pas reprendre de benzos pour m’assoupir (je sors d’un sevrage assez difficile) mais l’accumulation des mauvaises nuits et de toute cette tension commence à avoir raison de moi et de mon état. J’ai l’impression que durant une période le magnésium a eu un effet assez positif là-dessus mais ça n’a malheureusement pas duré.

    Je ne sais pas si on peut vraiment considérer ça comme un “bon conseil” mais pour le moment je suis rentré dans une dynamique où, lorsque je sens cette “gêne” arriver, je me lève, je vais dans une autre pièce et j’essaie de m’occuper l’esprit en lisant un livre, en regardant une série ou même en bossant sur un projet ou l’autre. Ca ne me fait pas récupérer mes heures de sommeil mais au moins elles ne sont pas tout à fait perdues. 🙂

    Si vous avez des petits conseils pour vous réussir à vous assoupir naturellement après ces petites contraintes nocturnes, je suis preneur !

  • 4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    fred

    Membre
    9 août 2018 à 20 h 41 min

    Hello,
    Pour s’assoupir naturellement, le problème est que parfois il faut attendre longtemps donc la seule que je m’autorise est le Donormyl. Somnifère pas trop méchant et surtout qui ne laisse pas dans le gaz.
    Pour ma part, je n’ai pas de soucis d’hyper en revanche les acouphènes sont bien présents.
    Courage à tous.


Affichage des publications 1 - 4 de 4

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant