Réflexions et théories sur les causes de l’hyperacousie ?



  • Réflexions et théories sur les causes de l’hyperacousie ?

    0069923050f591ccdf192f506995fbdc?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar jb35 mis à jour Il y a 1 année, 7 mois 3 Membres · 5 Messages
  • 0069923050f591ccdf192f506995fbdc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    jb35

    Membre
    11 mars 2019 à 14 h 17 min

    Bonjour à tous, souffrant d’une hyperacousie que je qualifierais de légère depuis bientôt 3 semaines, je m’intéresse au sujet pour essayer de comprendre se qu’il se passe dans l’oreille pour en arriver à ce syndrome.

    J’ai crut comprendre que du point de vu de la médecine officielle, un grand point d’interrogation entourait cette question.

    Comme apparemment nous sommes assez nombreux sur ce forum a avoir le problème, j’aurais aimé connaître vos théories ou réflexions sur le sujet.

    En effet, il me semble que sur les forums, on retrouve deux courants de pensée concernant les précautions des suites du traumatisme (au sens large) qui a provoqué l’hyperacousie :

    – Certains pensent qu’il doivent se protéger de toutes agressions, même les plus légère, pour éviter que le phénomène ne s’amplifie dans le temps.

    – D’autres préconisent de se protéger des bruits les plus agressifs, mais de garder les protections le moins possible, notamment pour rester exposer au bruits les moins douloureux. Ce pour éviter d’une part, que le cerveau, pensant que l’oreille est sourde, “augmente le volume”, aggravant ainsi l’hyperacousie ; et d’autre part, qu’un phénomène “d’habituation” fasse que le cerveau finisse par régler le volume de l’oreille pour que le son arrive moins amplifié par rapport aux seuils de la douleur.

    Pour ma part, voici ma réflexion du jour :

    L’hyperacousie m’a été déclenchée dès suite d’un concert dans une salle public, se qui laisse supposer que le volume était aux normes. J’étais accompagné et je suis le seul à avoir de telles séquelles.
    Dès mon retour du concert en voiture, la musique n’était pas forte mais me faisait déjà mal aux oreilles, ce qui veux dire que le traumatisme a déclenché aussitôt l’hyperacousie chez moi et non que le traumatisme s’est “transformé” en quelques jours en hyperacousie.

    J’ai été traité en corticoïdes dans les temps et ai subi une audiométrie 6 jours après ne révélant pas de pertes auditives.

    Je n’ai pas non plus d’acouphènes.

    On pourrait donc supposer qu’il n’y a pas eu d’atteinte cochléaire dans mon cas.

    Mon interrogation viens du fait que je suis un adulte de 40 ans, sujet depuis maintenant plusieurs années aux tendinites et autre douleurs articulaires, en cours de diagnostique dans un hôpital Parisien réputé puisque le problème est étendu à tout mon corp et me handicap.

    Peut on admettre que le couple enclume/étrier/marteau puisse s’agir d’une articulation ou d’un ensemble complexe d’articulation ?

    De cette conclusion, peut on admettre que l’oreille dispose d’une articulation qui puisse, elle aussi, être douloureuse après un surmenage ?

    Cela permettrait éventuellement de faire une analogie entre la tendinite classique comme celle du coude et une éventuelle “tendinite” de l’articulation enclume/étrier/marteau de l’oreille. Dont le traitement préconisé de celle du coude est la mise au repos de l’articulation tout en évitant son immobilisation. Je précise bien qu’une tendinite classique ne doit pas se soigner par immobilisation du membre, en effet, une telle immobilisation soulage la douleur, guéri en quelques sorte la tendinite, mais il est admis dans le monde médical qu’une tendinite soignée par immobilisation revient vite puisque les tendons et autres ligaments ressortent affaiblis de cette immobilisation qui peut durer plusieurs mois suivant la gravité de la tendinite.

    Peut on immaginer qu’il y aurait deux type d’hyperacousie ?

    L’une qui serait cochléaire (qui ne concerne pas ma réflexion si présente) et l’autre qui viendrait de l’ensemble enclume/étrier/marteau ?

    Cela pourrait expliquer le cas d’une personne hyperacousique légère qui deviendrait sévère à la suite d’une trop grande protection de son audition, soulageant ainsi la douleur en la sur-protegeant mais fragilisant l’oreille par sa non utilisation ?

    Sans vouloir rentrer dans des sujets sensibles, je me permet de soulever une autre éventuelle analogie. Nous avons tous entendu parler des thérapies par le son (TRT, La Rochelle…) Pour ce deuxième exemple, leur thérapie semble au premier abord efficace malgré les polémiques et le secret de fabrication bien gardé (brevet, procédé complet géré par une seule personne/famille).
    Sans vouloir rentrer dans les polémiques, on peut très bien se demander, si dans le pire des cas c’est pour mieux cacher une arnaque et profiter de la faiblesse des malades, ou alors dans le meilleur des cas, que le procédé est tellement simple et rentable techniquement qu’il est important (pour eux) de garder le secret professionnel.

    Pour développer l’analogie entre cette éventuelle thérapie pour l’oreille et une des nombreuses manières de soigner une tendinite, par exemple celle du coude.

    Par exemple, pour la tendinite du coude, on peut recevoir un traitement aux ultrasons. Les ultrasons étant trop violents pour une oreille, peut être peut on juste se contenter de certains sons ? Par écouteurs ou par conduction osseuse comme apparemment ils feraient (j’ai lut ça sur sur un certain forum qui faisait polémique au sujet de cette thérapie par une personne qui était soit disant pas contente de leur service et qui balançait tout. A prendre avec des pincettes donc).

    Cela expliquerait la théorie selon laquelle certaines personnes qui se surprotegerai verrait leur symptômes augmenter et certains qui font attention à ne pas surmener leurs oreilles tout en les protégeant des agressions verraient leurs symptômes s’améliorer au fil des mois… comme une tendinite. Cela expliquerait aussi pourquoi certaines thérapies seraient fonctionnelles ?

    Voilà pour ma réflexion du jour, vous pouvez échanger dans ce topique, sur vos propres théories, toutes vos idées sont acceptées, longues ou courtes, vous pouvez aussi donner votre avis. Négatif ou positif. Mais pas de jugement s’il vous plais. Que des suppositions.

    A vous lire 😉

  • 5db3bc506ce51954446b7a2c81a97011?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    sami

    Membre
    11 mars 2019 à 22 h 33 min

    Salut Jb , loin de moi l’idée de théoriser l’hyperacousie car je n’ai pas les connaissances pour ; mais ce que je peux te dire c’est que dans mon cas le froid , le manque de sommeil, la fatigue physique , l’anxiété , et naturellement un environnement bruyant ou je reste de maniere prolongé contribuer à augmenter temporairement mon hyperacousie. Cette dernière est modérée . Je fais partie des gens qui peuvent encore affronter le monde sans bouchon bien que ces derniers soit toujours à portée de main sur moi. J’ai pour l’instant des acouphènes plus dérangeant que mon hyperacousie vivre avec des bouchons et les entendre en permanence c’est assez anxiogène pour moi. Donc voilà pourquoi je fais parti de ceux qui n’abuse pas des bouchons à outrance bien que je comprends que pour certains ce soit une nécessité. Petite précision je suis aussi hyper et acouphenique dû à un trauma sonore , j’ai dans un premier temps eu les acouphene et quelques jours après l hyperacousie .

  • 4e9139dc93ef3aaebd599eb166f5b96f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    kenshirlo

    Membre
    11 mars 2019 à 23 h 23 min

    Théorie intéressante!
    Après attention tout de même. Cest ce qie je te disais sur l autre sujet.
    Personne ne sait ce que c est. D où ça vient. Ni comment ça fonctionne.

    Donc partant de là base toi sur les témoignages des gens handicapés. Et fais ton choix.

    Mais entre nous un mec qui est hyperacousique depuis 20 ans bon…l histoire de “vous vous proteger trop bla bla ça fera 80€.” Bon comment te dire…
    20 ans cest long. Il se passe plein de truc.

    Moi ça fait 5 ans. Jai eu le temps de vivre plein de situation différentes. Et JAMAIS jai eu le début du sentiment de me dire “ah ouais chouette cetait fort aujourd’hui j avais pas de protection mais je me sens plus fort pour demain.!”

    Jveux dire cest instinctif cest truc là. Tu vois bien que ton seuil de tolérance est baisé et qu il reviendra plus à la normale.

    Cest comme un mec miope qui se persuaderai qu en continuant à loucher et à se forcer il va regagner des points à chaque oeil !

    Bref be carefull. Sincèrement.

  • 0069923050f591ccdf192f506995fbdc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    jb35

    Membre
    17 mars 2019 à 18 h 04 min

    Merci Sami pour ta réponse.

    Le fait que tu me parle du froid m’interpelle. En effet, je ne sais plus où mais j’avais lu dans un forum une personne qui disait que les vapeurs de son bain ou de sa salle de bain la soulageait. Hors, ça pourrait paraître logique qu’il y ai un lien puisque le système respiratoire est relié aux oreilles.

    Dans le cadre d’une zone de l’oreille innervé qui provoquerait l’hyperacousie, cela pourrait également paraître logique que le passage du froids durcisse la zone et que le chaud l’assouplisse et donc soulage le problème.

    De plus, j’ai lut dans une étude de 2016 intitulée L’HYPERACOUSIE : “ ÉTAT DE LA SCIENCE ” qu’au 19eme siècle était conseillé des « fumigations émollientes et calmantes ».

    Par curiosité, si tu as remarqué que le froid jouait pour ton hyperacousie, as tu remarqué le contraire, par exemple lors d’un bain ou d’une douche bien chaude ?

  • 0069923050f591ccdf192f506995fbdc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    jb35

    Membre
    19 mars 2019 à 19 h 56 min

    Je me permet d’ajouter un petit post pour parler de la cause éventuelle de mon choc acoustique.

    A noter que je me retrouve parfaitement dans le tableau de symptômes du Syndrome du Mucle Tenseur de Tympan.

    Voilà j’ai été à un concert, je suis arrivé avant le début. Dès le premier son du groupe, j’ai senti mon oreille gauche claquer comme lorsque l’on secoue un sac en plastique. Le son était mal réglé sur les premières secondes du concert et a été rectifié quelques secondes après. C’est la raison pour laquelle je pense que j’ai été victime d’un choc acoustique à ce moment là.

    Maintenant parlons du terrain : je sortais tout juste d’un gros rhume qui a duré deux semaines et demie. Je l’ai soigné en faisant tous les soirs des inhalations de Vaporub pour être tranquille la nuit. Je me rappelle que mon nez était tellement bouché que parfois l’air sortait par mes oreilles en essayant de déboucher mon nez dans les vapeurs.

    J’avais lu quelque part que l’on se demandait si l’hyperacousie n’était pas en rapport avec l’épilepsie.

    Hors j’ai pu voir dans la composition du vaporub qu’il y a du Camphre, menthol, thymol et eucalyptus, et que ces dérivés terpéniques pouvait abaisser le seuil épileptogène.

    De quoi mettre donc un peu d’eau dans le moulin de ceux qui voudrait croire qu’il y est un rapport entre l’hyperacousie et l’épilepsie. Et qui corroborerait avec l’utilisation d’anti-épileptiques pour soulager l’hyperacousie dans certains cas ?

    Voilà pour ma réflexion du jour. N’hésitez pas à me donner votre avis ou bien me faire part de vos réflexions 🙂


Affichage des publications 1 - 5 de 5

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant