Détartrage, soins dentaires…

  • Détartrage, soins dentaires…

    Posted by porte-voix on 6 septembre 2020 à 10 h 21 min

    Bonjour,

    j’ai fait un détartrage il y a 2 jours, et mes acouphènes et mon hyperacousie ont augmenté en flèche. Sur les recommandations de certains, je n’avais pas porté de protections auditives. Que dois-je faire ? Je suis en panique totale et n’arrête pas de m’insulter pour ma bêtise. J’ai sans doute ruiner ma vie.

    porte-voix a répondu il y a 1 année, 12 mois 2 Membres · 2 Réponses
  • 2 Réponses
  • 62b079cc5a7ff bpthumb

    admin

    Organisateur
    6 septembre 2020 à 15 h 35 min

    Bonjour @mystere

    Une chose est certaine, un détartrage ne peut pas causer de traumatisme sonore. Donc il n’y a rien d’irréversible. J’ai déjà constaté, et je suis loin d’être le seul, que l’exposition a un bruit de type détartrage, je veux dire par là un son aigu, monotone, peut alimenter les acouphènes pendant quelques heures, quelques jours… Le cerveau a probablement quelques soucis au moment de traiter le son en question, et il lui faut un peu de temps pour passer outre.

    Dans l’immédiat, pour aller mieux : est-ce que tu as sous la main de quoi apaiser ton anxiété ? Un anxiolytique léger, par exemple ?

    Tiens-nous au courant. Ca va aller, courage !

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    porte-voix

    Membre
    8 octobre 2020 à 9 h 09 min

    J’ai un nouvel acouphène depuis 3 semaines (je ne blague pas)… La prochaine fois je demanderai un détartrage manuel… Mon acouphène est discontinu ou fluctuant et cela ressemble à un bruit de détartrage qui va et qui vient (quel bruit merveilleux!) ! Je suis chanceux en ce moment, je me protège comme vous le savez et il suffit d’un moment anodin chez le dentiste pour que je ressorte avec un nouvel ami dans ma tête. Je n’ai pas pris de cortisone, je prend des compléments alimentaires, on verra pour la suite. Je garde le moral, même si il y a quelques jours, j’ai failli aller dans un asile. Ma malédiction se poursuit, jusqu’où ira-t-elle ? Bon il est vrai que je souffre d’un syndrome rare qui est un facteur aggravant, mais j’ai quand même pas de bol, de bol, de bol !