Témoignage Positif hyperacousie

  • Témoignage Positif hyperacousie

    Publié par e-whintray le 9 novembre 2023 à 11 h 22 min

    Bonjour à tous,

    Cela fait plusieurs mois que je me dis qu’il faut absolument que je poste mon témoignage sur ce forum si cela peut en aider certains. Je pense que c’est humain, quand on va mieux, on pense pas forcément à revenir sur ce type de forum. J’ai 33 ans, je fais de la musique électronique depuis mes 18 ans. A l’âge de 27 ans j’ai développé des acouphènes accompagnées d’une hyperacousie sévère aux 2 oreilles comme beaucoup dû à l’utilisation d’un casque fermé pendant trop longtemps. S’ensuit 3 ans d’enfer, IRMs, visites chez de nombreux médecins, des professeurs à Paris, toutes sortes de médicaments, dépression, prise d’anxios, pensées suicidaires, repli sur soit et j’en passe. J’étais arrivé tellement bas sur le seuil de la douleur que je ne pouvais même plus assister à des conversations en famille pendant plus de 5 minutes. Au pire moment, j’avais des pertes d’équilibre et des nausées car je pense que cela impactait l’oreille interne.

    Je précise que ce qui a marché pour moi, ne marchera pas forcément pour les autres, mais cela peut donner des pistes. Aujourd’hui je pense que mon état s’est amélioré à 75%. Je ne peux pas dire que je suis “guéri” mais il y a des jours entiers où j’oublie mes problèmes d’oreille. J’ai une vie normale, et l’hyperacousie n’est plus le problème principal de ma vie de tous les jours.

    Je pense que comme beaucoup, l’erreur majeure fut de surprotéger mes oreilles. Je voulais les préserver pour essayer de les guérir, donc je restais dans le silence, en me disant que si elles restaient au calme, cela irait mieux. Evidemment cela n’a fait qu’aggraver la situation, chaque son inattendu notamment ceux de la circulation était un véritable traumatisme. Je suis donc resté longtemps dans cette période douloureuse, en m’isolant peu à peu de mon entourage familiale et amical. Bref la descente aux enfers.

    La première étape qui m’a permis d’aller un peu mieux fut le traitement par la TRT (les petits appareils qui balance du bruit blanc dans vos oreilles à faible volume pendant plusieurs heures.) accompagné par une audioprothésiste très gentille et compréhensive. Je précise que si c’était à refaire je n’achèterais pas ces appareils car j’obtiens les mêmes résultats en utilisant un casque ou des écouteurs. De plus le traitement par la TRT que j’avais n’allais pas au dessus de 10 000 hertz , et ne descendait pas non plus dans les fréquences très basses, et pour nombre d’entre nous, ce sont ces fréquences qui posent problème.

    La seconde étape qui fut pour moi la plus importante arriva lorsque j’ai décidé de faire un voyage à Lisbonne. Je précise que j’ai dû changer de travaille et m’orienter vers un travail en freelance car je ne supportais plus les clics de souris dans les open spaces… ce qui me permet de pouvoir travailler depuis l’endroit que je souhaite. A cette époque et ce malgré le traitement par TRT je ne me pensais pas du tout capable d’encaisser un vol en avion (ce qui peut être risqué quand on des problèmes d’oreille dû à la pressurisation de la cabine), le bruit d’une grande ville etc. Les 2 premières semaines furent épouvantable, j’avais mal constamment, des traumas auditifs tous les jours etc. Mais je me suis accroché, et peu à peu j’ai découvert que je m’habituais à ce volume sonore. Cela ne s’est pas fait du jours au lendemain. Je dirais environ 3 semaines d’adaptation.

    Avec le recul, je pense que j’ai pendant longtemps sous estimé le pouvoir d’adaptation du corps en général. Ma réflexion était la suivante, si j’ai si mal lors d”un bruit de klaxon par exemple un peu trop proche, et que mon oreille met 3 jours à s’en remettre, Il faut que je soit toujours sur mes gardes, tout faire pour éviter ces bruits, et rester au calme le temps que mes oreilles se remettent.

    Pour moi la solution fut tout l’inverse, s’habituer à encaisser ces bruits de tous les jours m’ont permis d’aller beaucoup mieux même si cela a pris beaucoup de temps, et que j’ai beaucoup souffert.

    ATTENTION, évidemment, j’y suis allé par étapes. Je pense que quand on est au pire de son hyperacousie, se confronter trop rapidement à des volumes sonores importants peut être dangereux.

    Autre chose, en ce qui concerne l’écoute de bruits blancs/ brown noise / pink noise etc. Avec le temps j’ai découvert que lorsque j’avais mal à une de mes oreilles suite à un trauma, l’écoute de bruit blanc à certaines fréquences correspondant à ce trauma permettait d’apaiser la douleur et l’hyperacousie. Par exemple lorsque j’ai mal quand j’entends des clics de souris, j’écoute des fréquences entre les 9000 et les 11000 hz, car elles correspondent aux fréquences d’un bruit de clic de souris.

    Il ya une chaine youtube très bien pour cela, avec un youtuber qui poste des bruits blancs à différentes fréquences. On peut trouver comme ça les fréquences qui posent problème (en général ce sont celles qui sont le plus mal..

    Voici la chaine : https://www.youtube.com/@dalesnale

    Voila pour mon témoignage, évidement ce qui marche pour certains ne marchera pas pour d’autres mais peut-être que cela vous donnera des pistes.

    Je précise que pendant longtemps je considérais mon cas comme absolument désespéré, et que chaque jour j’ose à peine croire que j’arrive à vivre presque normalement tellement j’ai pu toucher le fond…Donc courage à vous tous et merci de m’avoir lu.

    E. WHINTRAY

    Membre Inconnu a répondu il y a 6 mois 2 Membres · 1 Répondre
  • 1 Répondre
  • Membre Inconnu

    Membre
    19 novembre 2023 à 12 h 23 min

    Merci, ce genre de témoignage est important

Connectez-vous pour répondre.