Misophonie : cas clinique



  • Misophonie : cas clinique

    aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar oreillemalade mis Ă  jour Il y a 1 annĂ©e 1 Membre · 1 Publier
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    25 septembre 2019 Ă  13 h 35 min

    Une intĂ©ressante analyse d’un cas clinique de misophonie :

    Le critère diagnostique le plus important de la misophonie est la réaction aversive à certains sons. Mme A. présente une symptomatologie évocatrice d’une misophonie pure, avec la présence de stimuli spécifiques déclenchant une série de symptômes en cascade, avec en premier lieu une réaction physique aversive, commençant par une irritabilité et du dégoût et se transformant rapidement en colère.

     

    Le stimulus à l’origine de la symptomatologie de notre patiente est caractéristique et similaire à ceux rencontrés chez les personnes souffrant de misophonie, à savoir les bruits en lien avec des mâchements de bouche, provoquant des réactions aversives chez 81% des patients atteints.

     

    […]

     

    Contrairement à d’autres travaux qui ont rapporté l’existence de comorbidités psychiatriques quasiment systématiques chez les patients atteints de misophonie, cette patiente ne présente aucun autre trouble psychiatrique, avec l’absence d’antécédents psychiatriques.

    Il s’agit, comme souligné plus haut, d’une misophonie pure sans terrain psychiatrique prédisposant aux difficultés actuelles.

     

    Nous n’avons pas trouvé de résultats probants concernant l’utilisation de psychotropes chez les personnes souffrant de misophonie, et selon les données actuelles, peu d’effets cliniques satisfaisants ont été obtenus par le biais d’anxiolytiques, d’antidépresseurs ou d’antipsychotiques.

     

    Par conséquent, dans ce contexte, nous avons privilégié une psychothérapie de type cognitivo-comportemental.

    Source : La misophonie ou l’aversion pour le bruit : à propos d’un cas clinique


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant