Phonophobie, comment en venir à bout?

  • Phonophobie, comment en venir à bout?

    Publié par tical le 9 mai 2022 à 16 h 27 min

    Bonjour,

    Je suis sujet à une phobie des sons/bruits mais particulièrement chez moi, c’est à dire étant logé sur une rue passante, j’entends les bruits de la rue, à longueur de journées, fenêtres ouvertes comme fermés. Mon cerveau ne fait que focaliser là dessus. Lorsque j’ai acheté mon appartement je ne m’en suis pas rendu compte. Depuis je somatise beaucoup, mon oreille interceptant chaque bruit, guettant chaque passage de bus, de voiture, le bruit de la route et de bruits des écoles ou enfants. Cela devient invivable et infernale: comme une envie de fuir et de ne plus se contrôler apparait. Je prends ses bruits de rue comme une agression totale de mon environnement personnel. En repensant à tout cela, je me rends compte que cela ne date pas d’hier. J’ai des comportements de fuites dès que j’entends des gens parler, et échanger dans le train, comme si je ne souhaitais pas entendre leur conversation, ou bien je mets des écouteurs pendants des heures: j’essaie toujours de changer de place; de même au cinéma, j’essaie de fuir cet état en faisant plus attention à voir si les gens vont parler que de me concentrer sur le film.. Si je vois des enfants assis à côté de moi dans un parc ou autre, je vais aussi me déplacer dû aux bruits qu’ils vont dégager. Sauf qu’à mon appartement, impossible de faire l’impasse sur le bruit de la rue et n’ayant pas d’autres endroits pour m’isoler, je perds totalement le contrôle et je panique. Mes précédents appartement étant sur cours, j’y étais moins sujet et ne m’en rendais pas compte même si je pense toujours avoir cela enfoui en moi depuis des années. Même étant étudiant, je m’étais des boules quies et chaque bruit me distrayait et me sortait de ma zone de concentration. Ou j’essayais de m’isoler autre part, comme si les discussions des autres m’étaient insupportable. J’en arrive à vouloir être sourd pour ne plus rien entendre, car c’est une torture pour mon cerveau, qui entend tous ces bruits de rue à longueur de journée et qui m’empêche de trouver la sérénité: le cerveau ne se focalisant que là dessus à longueur de journée. J’attends impatiemment la nuit que le bruit s’arrête, que le calme revienne pour “vivre”. Je sais bien que les bruits font partie de la vie mais après des recherches poussées, je me suis rendu compte qu’il existait la phonophobie qui est la phobie des sons et je m’y suis retrouvé dedans. Je ne sais pas si vous avez des solutions, des pistes à proposer: on me parle d’hypnose et autre. Je me demande comment mon cerveau peut essayer de faire abstraction de ces bruits en appartements dans la rue car j’y pense jour et nuit de cette idée de bruit dans mon appartement. Comme une idée obsessionnelle qui tourne en boucle et qui rends la situation invivable. Cela ne devrait pas. Cette situation dure depuis l’achat de mon appartement soit 2 ans et demi et chaque jour est une lutte un combat. L’été arrivant avec les beaux jours et donc ma phobie ne fait qu’accroitre et j’appréhende Voilà pour ma situation. Je suis preneur de conseil, j’envisage une TCC. Merci d’avance pour votre aide.

    tical a répondu il y a 1 année, 4 mois 1 Membre · 0 Réponses
  • 0 Réponses

Nous sommes désolés, aucune réponse n'a été publiée pour le moment.

Connectez-vous pour répondre.