Coup de gueule

  • Coup de gueule

    Publié par yoccoccinelle le 19 décembre 2011 à 21 h 52 min

    Bonjour,

    Je voudrais dire un “coup de gueule”… Traumatisée sonore par une alarme sur mon lieu de travail il y a un an et demi, j’avais déja posté ici pour “diaboliser” un médicament: le trivastal. Le temps passant, j ai accepté l accident, j ai accepté mes acouphènes qui restaient variables en intensité (parfois tres hauts d’autres fois tres bas, ça aide beaucoup); l’ hyperacousie du début s’est estompée au bout de 9 mois.. bien sur je me privais de sorties, n’allais pas aux mariages où j étais invitée… mais je pouvais de nouveau supporter les bruits de la rue ou des centres commerciaux… bref une vie presque normale…
    les fêtes de noel approchant (samedi dernier donc), je me félicite en marchant dans la rue car cette année contrairement à l’année dernière, je supporte le brouhaha et la musique dans la rue… (ne pas porter de boules quies en permanence pour réhabituer l oreille me paraissait etre une nécessité; quand d’un coup, et juste à coté de moi un groupe de jeunes s amusent avec… une corne de brume !! (au moment précis où je passe à côté d eux, sur le coup pas de douleur, aucun ressenti,excepté une onde dans l’oreille, 15 minutes plus tard le meme groupe (probablement) passe à côté de moi en voiture et rebelotte : le doux son de la corne de brume à 2 mètres de mon oreille !!!
    et retour à la case départ: des acouphenes amplifiées, la peur qu ils ne baissent plus, l oreille gauche qui amplifie tous les sons (avant c etait la droite) et aujourd hui : la peur de sortir !!!!!
    mettre des boules quies me donnent mal aux oreilles (surpression); bref je suis écoueurée, n ai pas pu porter plainte car pas vu la plaque, bref comble de la malchance pour quelqu’un qui a toujours évité boites de nuit et concerts,
    bref écoeurée je suis.. et la sempiternelle question: “pourquoi moi ?” pourquoi a t il fallu que je passe par là ? à 10 secondes pres, ça ne serait pas arrivé…
    à quoi bon faire de la prévention quand la rage et la colère font que je n ai qu une envie: leur faire subir le meme sort ?! et comment réaccepter de sortir et de vivre sans craindre un nouvel incident ?? et les corticoides pris à temps (18 heures plus tard)seront ils d une aide certaine ?
    si vous avez des réponses…
    merci de m avoir lue.
    yoccoccinelle

    yoccoccinelle a répondu il y a 11 années, 7 mois 4 Membres · 4 Réponses
  • 4 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    18 février 2012 à 14 h 18 min

    On ne voit plus le temps passé sur ce site, tellement tout est captivant…quelle belle générosité de nous partager vos connaissances gratuitement…
    hébergement audiotel voyance

  • val40

    Membre
    24 février 2012 à 20 h 33 min

    Bonjour,
    Ce qui t’es arrivé renforce ce que je pense… Suite à un TSA en novembre, mon hyperacousie va mieux mais en ville, c’est boules quies obligatoires !! Je flippe carrement en ville alors je met mes boules “ear”… c’est trop dangereux pour nous, ya les klaxons, les couillons qui hurlent, les travaux…(youpi le marteau piqueur…) ceci dit j’espère que tu vas aller mieux… tu peux prendre du tanakan pour les accouphènes c’est pas mal et surtout protèges tes oreilles. Bon courage !

  • admin

    Organisateur
    26 février 2012 à 17 h 57 min

    Bonjour à toutes les deux 🙂

    Entendre un bref klaxon ou quelqu’un qui hurle n’est pas dangereux pour l’oreille, en ce sens que ça ne peut pas entraîner de lésion auditive. Même le marteau piqueur pendant quelques secondes ne peut pas causer ça… Une des rares choses positives qu’un célèbre Docteur spécialiste en TCC (Thérapie Comportementale Cognitive) m’a réellement appris en 2003 / 2004, c’est justement ça.

    Ceci dit, ça ne veut aucunement dire que l’hyperacousie ne va pas augmenter lorsque vous serez confronté à ces bruits (le cerveau est une part majeure de l’équation) ! Je veux simplement dire qu’il ne faut pas avoir peur, dans ces situations, d’une nouvelle lésion auditive (avec perte d’audition si absence de traitement en urgence, etc.).

  • yoccoccinelle

    Membre
    29 février 2012 à 0 h 19 min

    Bonjour et merci pour vos réponses.
    Effectivement c est ce que j ai toujours pensé, si après mon premier trauma je me protégeais beaucoup, je n ai jamais jugé les bruits de la ville comme un danger potentiel, et je pense d’ailleurs que de ne plus me protéger (la première fois), m a permis d aller mieux et de désensibiliser (petit à petit) mon oreille (hyperacousie légère je précise); désormais c est différent, depuis ce deuxieme trauma je me surprotège, je n ai toujours pas peur des klaxons ou des marteaux piqueurs, mais de l ignorance et de la bêtise des gens. Par exemple, en sortant mon chien le soir dans un village relativement calme où ne passe qu une voiture toutes les 10 minutes, je mets désormais des protections auditives, de peur que des jeunes qui passent en voiture, ralentissent, ouvrent la fenetre et actionnent corne de brume (ou vuvuzela que sais-je ?) (en tout cas 120 ou 130 décilels) à 2 metres de mon oreille, comme c est arrivé la derniere fois.
    Les chances pour que ça arrive sont maigres, mais qu importe, le mauvais hasard peut faire que la seule fois où vous ne vous protégez pas, cela arrive…
    Aujourd hui je compose avec des acouphenes beaucoup plus violents, et permanents, (ça va faire 3 mois, j ai toujours espoir qu ils reviennent avec le temps à leur niveau précédent), mais le pire ce sont les angoisses (se protéger même dans des rues archi calmes me donne l impression que je suis tombée bien bas); bref il me faut désormais composer avec l angoisse….
    On n’est jamais à l abri d un accident, et au risque de me contredire, il est vrai que si l hyperacousie n est pas trop invalidante, dans l absolu il vaudrait probablement mieux éviter de trop se protéger..

Connectez-vous pour répondre.