Microtransponder

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    11 avril 2018 à 8 h 34 min

    Je viens de surfer un peu sur le web (pas trop, j’en ai marre de lire des trucs en anglais. :))
    Ils sont toujours en cours d’essai. Ils ont l’accord de la FDA pour en réaliser un sur 120 personnes :

    https://www.nature.com/articles/s41598-017-12178-w

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    11 avril 2018 à 10 h 31 min

    Ce qui va être compliqué c’est l’articulation des traitements (mais c’est immensément mieux que pas de traitement).

    Là on a une opération invasive (avec anesthésie générale, sous produits potentiellement ototoxiques!), qui cible surtout l’ac tonal. Bon, si c’est efficace c’est super. Mais restera les acs type bruit blanc. Il faudra peut-être aussi prendre des médicaments type benzo ou kv.7. Voire aussi faire du Shore pour l’aspect oreille moyenne, compensations périphériques non auditives ?

    A moins qu’on découvre que traiter un aspect entraine une amélioration sur les autres, par ré équilibration… pourquoi pas ? Sinon et en tous cas, il nous faut du temps, de l’espoir, de l’endurance, et j’en ai peur, il nous faudra de l’argent.

    C’est chaud quand même, ici sur le forum on est quelques uns à hésiter rien qu’à prendre de l’Aotal, alors risquer une opération 😉

  • 5a664f5f3ed15 bpthumb

    gregoyuuki

    Membre
    11 avril 2018 à 15 h 00 min

    La méthode shore n’est pas spécialement pour l’oreille moyenne, enfin de ce que je sais.

    Sinon le coté invasive de l’opération est a voir comme le coté ototoxique de anesthésiant, il existe des non ototoxique.

    Apres je ne pense pas qu’il faudra faire 36 traitement, quand un traitement aura trouvé la zone des acouphènes alors il marchera sur tous.

    Niveau financier, tu es en fra,ce donc ca devrait allée, si un traitement et reconnu efficace il sera pris en charge.

    En revanche pour trouvé un traitement dis efficace, il faudrait déjà qu’il y est vraiment de la recherche dessus, hors le pb et qu’il est impossible encore ajd de quantifier de facon objectif un acouphène, ca puissance, etc. Cela pose un véritable pb pour donc deja savoir qui en a et si oui ou non un traitement et efficace.

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    11 avril 2018 à 17 h 03 min

    C’est vrai que je ne sais pas trop comment fonctionne la méthode Shore. Je vais étudier ça, voir si j’arrive à comprendre 😉

  • 5a664f5f3ed15 bpthumb

    gregoyuuki

    Membre
    11 avril 2018 à 17 h 09 min

    Bah en gros c’est des petite décharge électrique synchronisé avec du son pour annulé la suractivité des cellule filiforme ou truc du genre.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    11 avril 2018 à 17 h 30 min

    Les cellules fusiformes. 🙂

    Shore ré-initialise ces cellules fusiformes du noyau cochléaire dorsal.

    Et je pense comme toi qu’il n’y aura pas plusieurs traitements à suivre.

    Je crois me souvenir avoir lu dans une étude de madame Shore que les méthodes plus invasives avec chirurgie (sur le nerf vague, justement, à vérifier) seraient pour les acouphéniques sévères.

    Pour ma part, pas très envie d’une opération.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    david

    Membre
    11 avril 2018 à 17 h 44 min

    Une opération si je suis sûr de ne plus avoir d’acouphènes, mais j’y cours ! Ce que je me demande c’est même si ses thérapies arrivent à nous supprimer les acs, pourra t’on reprendre une vie normale et s’exposer aux bruits de la vie comme avant ?

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    11 avril 2018 à 20 h 48 min

    Une opération sûre, moi aussi j’y vais.

    En tous cas si la thérapie de Shore fonctionne sans résidu, c’est qu’on aura compris et maîtrisé un type d’ac, ça serait magnifique.

    Avec Shore je pense qu’on devra se protéger du bruit comme tout le monde. Après si on prend des médicaments pour “endormir” le cortex, là faudra faire gaffe. Mais il me semble qu’un Trobalt remettait en fonction des boucles de rétroaction négatives (réactivation des circuits inhibiteurs “normaux”) plutôt que d’anesthésier une zone. Si c’est ça pas de risque de surexposition extra ordinaire.

  • 5a664f5f3ed15 bpthumb

    gregoyuuki

    Membre
    12 avril 2018 à 9 h 13 min

    Me semblait que le Trobalt ne marché pas reelement.

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    12 avril 2018 à 11 h 18 min

    Il me semblait au contraire que ceux qui avaient essayé étaient ceux qui avaient de gros acs (ça parait logique puisque le médicament était difficilement prescriptible et assez dangereux). Mais que parmi les médicaments disponibles c’était le seul à avoir de l’effet. Même si l’effet n’était pas total, il y avait de grosses diminutions d’intensité rapportées, quand les autres médicaments pouvaient détendre et endormir sans, généralement, diminuer l’ac (Xanax, Rivotril).

    Il faut dire que le Trobalt visait notamment les canaux potassiques voltage-dépendants. Bon après c’est une question de ciblage des zones et de spécificité de l’action. Il me semble que ce genre de canal n’est pas présent que dans le cortex auditif, du coup le Trobalt devait avoir des effets sur d’autres zones, d’où les effets secondaires.

    Les recherches actuelles visent à créer des molécules ciblant plus spécifiquement certains types de canaux potassiques. Ceci semble impliquer une plus grande spécificité (d’où la réduction des effets secondaires) et une plus grande efficacité. Etant donné le résultat avec Trobalt, c’est encourageant.

    Comme il y a d’autres facteurs d’inhibition peut-être qu’une alliance de modérateurs pourrait être très efficace (Aotal (glutamate et GABA) + Trobal 2.0 (K+) + benzo (GABA)+ ISRS (sérotonine) + oxytocin). Sans doute à faire en fonction des résultats, sur une période donnée, en fonction des acs, etc. L’idée étant sans doute de ré harmoniser le fonctionnement du cortex auditif, rétablir les rétroactions acceptables.

    Sur tinnitus talk tu as plein de gens qui s’envoient des cocktails avec des AED AD benzo ! Certaines associations ont l’air de donner des résultats chez certains, mais certes mitigés.

    Pour Shore je me demande, puisqu’elle vise une forme de reprogrammation des cellules du NCD, si on peut relier ça aux recherches de Tzounopoulos. Car ce chercheur grec observe une suractivation du NCD du fait de la défaillance des canaux K+ (7 2.3) dans les NCD. Est-ce que la téhrapie de Shore, par une action plus “mécanique” (stimulation électriques et sonore) arriverait à remobiliser les cellules fusiformes ? ou plutôt Est-ce que ce sont ces cellules fusiformes qui sont visées aussi par Tzounopoulos ?

Page 1 of 2