Acouphènes sévères et pas de traitement



  • Acouphènes sévères et pas de traitement

     wehn updated 2 weeks, 4 days ago 12 Members · 75 Posts
  • Anonymous

    Member
    10 octobre 2014 at 19 h 02 min

    Bonjour,

    Je suis nouvelle sur le forum après avoir obtenu cette adresse dans un article sur les acouphènes.

    J’ai 25 ans et des acouphènes depuis au moins onze ans accompagnés d’hyperacousie. Je ne sais pas ce qui les a provoqués (je doute fortement que ça ait été un choc acoustique). J’ai consulté deux ORL différents. Le premier n’a fait que constater une baisse de l’ouïe, le deuxième a procédé à des examens légèrement plus approfondis, constaté un déséquilibre gauche-droite, de petites oreilles, mais rien de plus.

    Depuis deux mois, mes acouphènes ont empiré, ce que je ne croyais déjà pas possible. Sommeil ultra agité, angoisses, dépression, je consulte un acupuncteur depuis quatre semaines sur les conseils d’une dame qui y voit de très bons résultats, mais chez moi ça ne change rien du tout.

    Je me sens perdue sur ce forum car aucun médecin ne m’a jamais prescrit de médicaments ou d’essais cliniques pour mes acouphènes, les noms que vous mentionnez n’évoquent donc rien pour moi. Je ne sais pas non plus quelle est l’origine de mes acouphènes. J’ai suivi les conseils de @lectal et envoyé un mail à Otonomy. J’ai aussi trouvé les coordonnées d’un ORL spécialisé dans les acouphènes sur le site d’Arefra, je vais donc le contacter. Mais autrement je ne sais pas bien où commencer étant donné que les médecins que j’ai déjà consultés ne m’ont opposé que de l’indifférence.

    Si vous pouviez m’orientez dans mes premiers pas, je vous serais donc très reconnaissante.

    Bonne soirée !

  • rimbert

    Member
    10 octobre 2014 at 20 h 56 min

    En réponse à clemji
    Malheureusement, si vous lisez les messages notamment sur ce site, vous constaterez que nous avons tous la même détresse à des niveaux différents avec des symptômes différents. Aucuns traitements sérieux existent, parfois des aides psychologiques peuvent avoir une influence qui consiste en fait à “oublier” l’acouphène ou l’amenuiser, c’est ce que je vais faire bientôt avec un psychiatre qui m’a dit qu’il pouvait intervenir sur ce sujet avec aucune garantie de résultat. Me dire que j’en suis là me laisse perplexe, moi qui suis cartésien, mais le médical ne fonctionne pas si ce n’est avec un calmant dont on connaît le revers de la médaille. Les orl et autres praticiens pseudo orientaux ne m’ont rien apporté.
    L’anxiété étant ma première préoccupation, je compte sur le psy pour me baisser cette angoisse qui me pourrie la vie.
    j’ai un acouphène et une hyperacousie sévères depuis plus de 3 ans
    Cordialement, Rimbert
    10/10/2014

  • wehn

    Member
    11 octobre 2014 at 1 h 03 min

    Salut à toi Clemji… Bienvenue sur ce forum…

    En effet, comme le dit notre ami Rimbert, il n’existe pas actuellement, de traitement sérieux au niveau des acouphènes et hyperacousie. Ici, tout le monde est largé… et essaye à sa manière, de trouver des solutions et des causes, à ses souffrances. car ne rien savoir ni comprendre au sujet de nos propres maux ORL, nous rends perplexes…

    Pour ma part, je pense qu’il ne faut pas perdre espoir. Et se battre, jusqu’à la fin. Alors, voilà, faute de réponses médicales, voici les miennes, comme réponses. Aujourd’hui, grâce à mes efforts personnels, je me sens mieux au niveau de mes acouphènes et de ma surdité brutale.
    Et cela n’est pas dû aux médicaments chimiques. Mais à des traitements naturels, du repos absolu, et de l’acceptation provisoire de mon état de santé. Donc, le refus totale du stress. Parce que le stress augmente nos problèmes ORL. Le stress force les vaisseaux sanguins à se contracter très forts et très violemment en un temps trop rapide, et amplifie donc nos souffrances ORL. Donc première chose, Clemji… déstresse un max… Reste calme malgré les souffrances… autant que possible… Avec de l’entraînement, tu finira par y arriver simplement… Courage. Prends le temps… ça viendra forcément tôt ou tard…

    Ensuite, ce que je vais t’expliquer ici, va te paraître improbable, voir carrément fou, parce que pour comprendre toutes ces choses, et donc réaliser qu’elles sont toutes lier, il faut une bonne connaissance générale en quasi, tous les domaines scientifiques… et avoir la capacité de lier, tous ce qui doit être lié, et délier, tout ce qui doit être délié.
    Mais rien n’est impossible à celui qui travaille pour comprendre. Les élites de naissance, n’existent pas. Est élite, celui qui veut le devenir par ses efforts et son travail.

    Je précise que si je n’allais pas mieux de jour en jour, je n’oserais bien évidemment pas, exposer mes analyses, et recherches personnels. Je souhaite juste aider ceux qui sont humbles de coeur, à aller mieux si possible… en leur partageant les données qui ont réussies à soulager mes propres problèmes ORL. Et dans ce vide médical absolu, il faut bien que je me fasse confiance, et que je trouve des solutions. Parce que, dans nos cas d’acouphènes et autres soucis ORL, il n’est pas bon, de ne rien faire…

    Alors, premièrement, il faut que tu prennes des anti-inflammatoires et des anti-biotiques. A défaut d’en avoir des naturels sous ta main dans l’immédiat, et au vu de l’urgence, demande-en à un généraliste. Il te les prescrira sans soucis. Normalement cela calmera tes inflammations, si inflammations il y a, au niveau ORL. C’est en général, le premier geste d’urgence qu’un ORL fait en cas d’augmentation subite des douleurs dans notre sphère ORL.
    Et, puisque les corticoïdes (anti-inflammatoire) et les antibiotiques chimiques endommagent nos reins et intestins, dans le même temps que tu prends ces deux médicaments chimiques, prends aussi des plantes médicinales protectrices des reins et des intestins. A savoir, va dans une pharmacie où ils vendent des produits de phytothérapie, et demande pour tes reins, des racines de pissenlit, et pour tes intestins, de la racine de Bardane. Tu prendra le tout en tisane bien chaude en même temps que tes médicaments chimiques. Et si tu ressens qu’il faut que tu te protège encore un peu plus contre les effets secondaires de ces médicaments, bois du jus de radis noir frais mélangé à du jus de céleri rave frais, mais pas plus de 300 ml par jour pour les deux réunis.

    Fais déjà ça, en attendant, de pouvoir te procurer de l’argent colloïdal, pour remplacer ces médicaments chimiques. Argent colloïdal liquide de 15 ppm. Introuvable en pharmacie depuis 2010, mais en abondance sur internet, ou à faire par toi-même si tu le préfère.

    Ne t’inquiète pas, l’augmentation d’un acouphène est souvent dû à l’augmentation de l’inflammation qui cause l’acouphène. Si déjà tu traite ton inflammation, tu réduira probablement aussi tes nouveaux symptômes.

    Ensuite, révise ton alimentation. Evite tout court, le gras animal. Préfère les huiles de pépin de raisin et d’olive. Bois à fond des jus de légumes et fruits frais, pour aider tes vaisseaux sanguins à supporter cette augmentation subite d’acouphènes. Rejette tout produits laitiers de vache. Et surtout, chose la plus importante certainement, si ton acouphène est circulatoire (c’est à dire dû à une mauvaise vascularisation des vaisseaux sanguins), bois des jus d’oignons frais mélangés à quelque chose d’acide, comme du jus de tomate ou de citron, car sinon, ce sera vraiment trop dur, voir impossible à boire…
    Toujours pour réguler la vascularisation de tes nerfs, prends en tisane chaude, les plantes dites d'”Aubépine” et de “Millepertuis”, excellentes pour le coeur et la tension, donc le stress (3 fois par jour au moins à bonne dose). Et en complément, des huiles essentielles lipolytiques (qui brûlent le gras coincés dans les vaisseaux sanguins, et qui peuvent êtres à l’origine des acouphènes et hyperacousie circulatoires) tels que les huiles essentielles de citron, pamplemousse, tous les agrumes en fait. Suis la posologie que la pharmacie te donnera. Mais si tu dépasse un peu, tu ne risque rien non plus.

    Fais déjà ça Clemji, combine tout, afin de faire un traitement d’attaque. De tout coeur, j’espère que cela t’aidera vraiment à réduire tes symptômes…
    Moi, grâce à tout cela je vais mieux… nettement… alors peut-être que cela pourrait aussi fonctionner pour toi Clemji…

    Courage et à bientôt j’espère…

    Amicalement,
    Wehn

  • Anonymous

    Member
    11 octobre 2014 at 10 h 39 min

    Bonjour Rimbert et Wehn,

    Et merci beaucoup pour votre réponse. Je viens de commander de l’argent colloïdal et du pycnogénol sur le site recommandé par @free. Je suis sur le point d’aller à la pharmacie pour suivre tes autres conseils, Wehn. Pour ce qui est de me détendre, difficile effectivement en ce moment, du coup pour commencer je vais prendre de l’euphytose et je débute en novembre des séances de méditation pleine conscience, dont on dit qu’elles aident énormément à lutter contre le stress, la dépression et la rechute. Je crois aussi que je vais faire comme toi, Rimbert, et rechercher un psychiatre.

    J’ai du mal à gérer l’indifférence des médecins, l’incompréhension des gens qui n’en souffrent pas et l’absence de détente totale. J’espère vraiment faire des progrès et que la médecine en fera aussi !

    Merci infiniment pour tous vos conseils. Bon courage et à bientôt,

    Clemji

  • jean-christophe-guillot

    Member
    11 octobre 2014 at 13 h 29 min

    Tout à fait l’ac est le symptôme d’un dysfonctionnement. Tout part de la c’est ce qui cause le dysfonctionnement qui est l’origine du problème.
    tant que ce n’est pas la cause qui est cherchée on aura beau essayer d’atténuer le symptôme ça ne fera pas avancer grand chose.

    Oui il faut bien baisser la perception de l’ac quand on vit avec, travailler sur l’aspect psy, mais honnêtement ça ne suffit pas même si certains en font leur cheval de bataille. Le mieux est de savoir d’où ça vient (ou ne vient pas) donc faire le bon diagnostic. Bien souvent ce n’est pas l’audition qui est en cause (je ne nie pas le facteur aggravant), donc les audiogrammes… une hérésie. Et les autres examens par contre, c’est le flou artistique, une honte pour nos soignants parce qu’ils préfèrent nous laisser dans le caca plutôt que de faire un petit effort d’investissement personnel pour pousser les investigations (rappelons que ce sont eux qui ont fait médecine).

  • wehn

    Member
    11 octobre 2014 at 23 h 29 min

    Salut Clemji,

    Tu fais partie de ceux qui souffrent le plus, en matière de douleurs ORL… Ne jamais pouvoir entendre le calme… et se reposer l’esprit dans un peu de silence ou de sons apaisants… est extrêmement difficile à vivre… Et les mots ne sont rien mêmes face à cette douleur…
    Alors saches Clemji, que depuis 11 ans, tu prouve haut la main, que tu es bien plus forte que tes douleurs… mêmes les plus amères… Et tu le sera encore ! Surtout avec tous ces traitements, tu finira forcément par calmer au moins un peu, tes douleurs. Et comme tu combine tous les traitements, vas-y doucemement sur les doses de chaque, parce que au final, tes journées seront bien dosées, niveau traitements et soins. Et il ne faut faire aucune surdose. Car il existe aussi un réel danger à surdoser des traitements combinés.

    Ton traitement chimique va certainement se poursuivre comme suit :
    – un anti-biotique pour une durée de 7 à 15 jours maxi. Demande le moins violent, cela suffira amplement. L’Augmentin est très bien comme traitement d’attaque.
    – un corticoïde à prendre pour une durée de 8 jours maximum. Le Prednisolone est efficace en traitement d’attaque.

    Ensuite, après avoir pris ces 2 traitements d’attaque, tu aura fait un bon premier nettoyage de bactéries et de virus de ta voie ORL. Il en restera cependant toujours, malgré ces traitements de chevaux… Et c’est qu’entre en jeu, l’importance des produits naturels.

    Ils vont poursuivre et terminer le travail des 2 premiers traitements violents. Cela prend du temps, c’est incontestable. Mais qu’importe, parce que seul compte, la fin, le résultat final. Et pour toi, j’espère donc, un peu de soulagement et de bien-être… un peu de repos là dans les oreilles… C’est au moins tout ce que je te souhaite Clemji… Et à défaut de réduire la maladie, au moins, elle n’avancera plus quasiment ou alors, très doucement.
    Toutes ces soins me font du bien… alors je souhaite que se soit aussi le cas pour chacun d’entre-nous ici-bas…

    Tes acouphènes ont forcément une explication Clemji. Et comme le dit notre autre ami JCGuillot, dans nos cas, souvent, ce n’est pas l’audition qui est en cause. Dans le cas d’acouphènes et d’hyper ou d’hypoacousie circulatoire par exemple, nous avons des acouphènes et tous le reste, parce que notre système cardio-vasculaire est un peu mal en point et à besoin qu’on en prenne soin.
    Génétiquement, nous ne sommes pas nés égaux. Certains naissent avec des prédispositions qui avec le temps, vont finirent par leur créer des maladies. Et si l’on y ajoute tous les produits chimiques toxiques que nous mangeons régulièrement depuis notre naissance, les vaccins obligatoires aux effets toxiques, les eaux de robinets qui ne nettoient pas notre corps (seules les eaux de source sont capables de nettoyer nos cellules, car elles ont une taille capable de pénétrer les cellules et de les débarrasser de leur toxines), plus l’air pollué par les particules fines propagé en force chaque jour par des tas de moyens, et bien cela fait beaucoup à notre corps, à supporter et combattre à lui tout seul. D’où la nécessité de l’aider.

    Et par les produits naturels, nous l’aidons à se débarrasser de toutes nos toxines. Parce que ceux qui aiment la viande par exemple, comme ce fut mon cas, ne savent pas qu’à chaque bouché de steak et autre viande délicieuse en bouche, ils avalaient aussi des toxines OTOTOXIQUES dans un même temps… Toxines incorporées dans les anti-biotiques injectés en surdose aux animaux. Et que font les toxines ototoxiques dans notre corps ? Et bien comme leur nom l’indique, elles attaquent SPECIALEMENT ET UNIQUEMENT EN PREMIER, les voies ORL de ceux qui les mange. Ajoute à cela le glutamate chimique qui se fixe à nos vaisseaux sanguins pour les ronger au fur et à mesure du temps, plus le sorbitol qui fait le même sale rôle assassin de fixation et de lésion au niveau des voies opthtalmiques, plus le plomb, plus l’aluminium, plus les colorants et conservateurs, qui ont pour devoir, de se fixer eux aussi sur ces mêmes vaisseaux sanguins, mais ici au niveau des vaisseaux du cerveau, etc etc etc, et j’en passe, tant la liste est longue, et bien, toutes ces attaques aussi petites soient-elles, à la longue, finissent par tuer à petit feu notre système circulatoire. Ajoutons notre propre plaisir excessif pour les produits sucrés et gras… les boissons gazeuses acides pour les os et cartilages, etc etc etc, et voilà… Et avec tout ça, si notre corps n’enn crève pas à la longue.. c’est que cela relève du miracle !!
    Et puis il y a ceux qui pensent qu’avec du sport à gogo, ils peuvent tout se permettre niveau alimentation et excès qui va avec, mais qui ne savent pas qu’il existe, des tas de toxines, qui si est entrée dans le corps, n’en ressort pas, même avec du sport et de la transpiration de gras non stop. Toutes les toxines chimiques restent TOUTES dans notre corps. A moins de les faire sortir par un moyen bien précis, celui de la chélation.
    La chélation c’est quand un élément nouveau (argent colloïdal par exemple) entre dans notre corps, et par son entrée, force la toxine chimique à se décoller de son doux logis, pour venir se fixer à lui (ici à l’élément argent colloïdal), et le faire évacuer par la suite, par les voies naturelles d’expulsion. Et plus l’odeur sera nauséabonde dans nos toilettes par la suite, et plus cela signifiera qu’un grand nombre de toxines sortent enfin de notre corps.

    Pour tes douleurs ORL Clemji, je pense personnellement, à une inflammation dans tes voies ORL, dû à peut-être une ancienne otite séreuse dans ton enfance qui ne se serait jamais vraiment guérie. C’est un cas fréquent d’acouphènes et d’hypo et d’hyperacousie, en plus, de problèmes vasculaires, donc circulatoire. En plus simple, une ancienne otite non guérie, plus des problèmes vasculaires = risque accrue d’acouphènes et d’hyper ou d’hypoacousie. Et si tu ajoute les toxines chimiques, tu as la totale pour créer tôt ou tard, des problèmes sérieux ORL.

    Mais ne sois pas trop stressée. Maintenant que tu as quelques solutions nouvelles. Applique-les avec sérénité, et tu verra bien au final, si cela te convient ou non.

    Les cures thermales sont bonnes aussi pour soulager nos douleurs… car dans leur eaux, il y a du soufre… beaucoup de soufre, et le soufre est PLUS QU’EXCELLENT pour nos oreilles et notre sphère ORL. Demande à ton docteur un traitement à base de soufre. Il saura quoi te prescrire. Ou alors vas en pharmacie et demande un spray nasale soufré haute concentration. Ce sera déjà un bon début avec le soufre.
    Puis si tu veux encore accélérer ton processus d’amélioration, prends du soufre pure 99,97% à 30 g par jour maxi jamais plus, pour épurer et fortifier tes voies ORL (et tous tes organes par la même occasion). Si tous ces traitements te semble trop à combiner, alors varie à ta convenance, c’est ce que je fais… je prends de tout, mais varié, un peu comme si je mangeais un peu de tout dans ma vie, mais pas forcément la même chose tous les jours.
    Et si tu le préfère même, au lieu de boire du soufre, (parce que tu peux trouver ça violent à tout combiner) tu peux plonger régulièrement dans un bain chaud 34-37 °C avec des bulles… ou sans bulles… Le soufre entrera doucement dans les parois de ta peau et ira faire tranquillement son travail de réparateur puissant. Voici un lien expliquant la nécessité du soufre dans nos cas précis…
    http://soignez-vous.com/2008/11/28/le-soufre-en-voie-de-disparition

    Alors conclusion :

    1 – premiers jours, antibiotiques et corticoïdes durant 7 à 15 jours. Plus dans ce même temps, tisane et jus frais purifiants pour protéger reins et foie et intestins, plus spray nasale soufré, et bains régulier au soufre. Mange de bonnes choses aussi pour prendre des forces tous les jours, car un corps sans force, ne peut pas lutter correctement. Rejette tout produit industriel durant ton traitement, et ce, sans distinction de produit.
    2 – Ensuite, Pycnogénol, aux doses recommandées.
    3 – Huiles essentielles correspondants à ton cas, si nécessaire, pour continuer à traiter tes douleurs efficacement dans le temps
    4 – Boire du soufre à 30 g par jour de temps en temps, pour vraiment réparer les lésions ORL et autres de l’organisme.

    Et n’oublie pas de venir nous informer de l’évolution de tes maux ORL Clemji… Si tu as une question, un doute, n’hésite pas à demander… Il ne faut pas prendre ces soins à l’aveugle… mais resté suivit…

    Courage à toi, et, enivre-toi de couleurs chatoyantes que tu aimes, d’images splendides qui ravive ton coeur, de lumières joyeuses et relaxantes… Placarde-en partout sur tes murs, en les changeant régulièrement, cela peut donner un baume au coeur de voir des couleurs et des images qui te plaisent durant ton traitement… D’odeurs aussi… Des odeurs réconfortantes et agréables… utilise tes autres sens…odorat, vue, toucher, goût, en attendant de tout faire pour soigner cet autre sens qui te manque… Courage… A bientôt.

    PS : Pour l’euphytose, tu n’es pas obligé d’en prendre si tu prends de suite les plantes médicinales dont je t’ai parlé. Elles ont l’avantage de n’avoir aucun ajout chimique. Ou alors prends de l’euphytose si vraiment tu le souhaite, mais pas longtemps alors.

  • wehn

    Member
    12 octobre 2014 at 0 h 11 min

    Salut JCGuillot !

    Oui… ce sont eux qui ont fait fac de médecine… pour le prestige et l’argent… plus que pour la beauté réelle du métier malheureusement…
    L’indifférence des médecins nous tue, plus que leur incompétence, qui peut tout à fait être compréhensible, dans ce domaine ORL où, il reste tant de chose à découvrir…
    C’est leur indifférence qui tue, comme le dit notre amie Clemji…
    Mais heureusement… il reste quelques médecins qui aiment vraiment leur métiers et leur patients. Et à ceux-là, nous pouvons encore accorder notre amitié sincère et notre respect. Et lorsqu’un médecin ne nous convient pas, il faut s’en aller simplement à la recherche d’un autre. Il est dangereux de garder un médecin incompétent ou insensible. Il ne faut pas se sentir coupable de devoir sélectionner nos médecins. Aujourd’hui, ce devoir relève même d’une mesure de précaution. Et il y en a de bons de médecins ! Mais en général, ils ne sont pas forcément dans la rue principale la plus célèbre de notre ville… mais plutôt là où l’on s’y attend le moins…

    Après, c’est aussi à nous, d’avoir dorénavent, un minimum de connaissance, médicale, lorsque nous allons consulter nos docteurs en tout genre… C’est une question de nécessité aujourd’hui…

    Au sujet des causes de nos problèmes ORL circulatoire, par contre, j’ai étudié quelques cas, et j’ai remarqué que ceux qui avaient des acouphènes et autres maux comme nous autres, avaient tendance à décéder, de problèmes dû à la mauvaise vascularisation de leur corps. Ce qui me fait soupçonner que les maux ORL que nous avons, ne seraient que le haut de l’iceberg de nos véritables problèmes, et que le bas, serait alors, la maladie qui nous tuera tôt ou tard, si nous ne la soignons pas à temps. J’en reparlerais plus longuement bientôt, parce qu’en effet, comme tu le dis JCGuillot, tous nos problèmes ORL actuels, ont forcément une cause quelque part. A nous de la trouver.

    Amitiés et à bientôt,
    Wehn

  • jean-christophe-guillot

    Member
    12 octobre 2014 at 10 h 26 min

    Le souci c’est justement de savoir qui aller consulter, et jusqu’où il faut aller. Je sais qu’il y en a, mais ça ne court pas les rues non plus. Et dire à un médecin “je voudrais tel examen” on nous rit au nez + qu’autre chose.
    je me souviens par exemple d’avoir été conseillé par une association soi-disant défendeur de nos droits en France pour consulter la carte d’un réseau ORL soit disant spécialistes des acs. Et bien la suite n’a rien donné de valable, sauf me faire détrousser. Encore !

    Et parlons du bouche à oreilles ou simplement du téléphone. une énorme barrière. Et pour cause, il y a des personnes aphasiques ou qui ne peuvent simplement pas téléphoner, tenir des conversations dignes de ce nom. Donc résultat, je ne sais pas trop qui aller voir, du moins dans ma région ça semble nul bien que ça soit loin d’être désertique.
    A mon avis, le mieux serait d’aller consulter un centre du sommeil. au moins j’aurai des examens un peu + valables.

  • castillo

    Member
    12 octobre 2014 at 12 h 40 min

    Bonjour à tous … je viens de lire attentivement tous vos conseils issus de vos expériences… Je souffre d’acouphènes depuis environ 7 ans et dernièrement , leur volume s’est encore amplifié à la limite du supportable !… Je suis allée chez l’ORL plusieurs fois mais il m’a dit que lui-même a des acouphènes et que la seule solution est “l’accoutumance”…Quelqu’un connait-il un ORL spécialisé dans les acouphènes ,sur Paris ou proche banlieue et qui prenne le problème au sérieux ?…Merci.

  • jean-christophe-guillot

    Member
    12 octobre 2014 at 13 h 24 min

    J’avais entendu parler de l’hôpital américain.

  • wehn

    Member
    12 octobre 2014 at 19 h 44 min

    Oui… pourquoi ne pas essayer, l’hôpital américain, il est connu pour les acouphènes. Il y a eu quelques video à leur sujet d’ailleurs. Et puis si nécessaire, le centre du sommeil, comme tu le dit JCGuillot, qui sait, ils pourront peut-être trouver une réponse. Il faut essayer. Et il faut y aller au culot, avec assurance et détermination, et leur dire que là, c’est de l’ordre de l’insupportable, de l’urgence, et que vous exigez alors des soins immédiats et non, une réponse vide. Dans le milieu médicale, il faut savoir que plus vous serez déterminés, et plus vous les convaincrez que votre cas est REELLEMENT URGENT ET INSUPPORTABLE. parce qu’un patient qui réagit vaguement à ces propres douleurs, est un patient qui “n’à pas si mal que ça et qui n’est pas tant que cela donc, dans un réel état d’urgence”. Il ne faut pas oublier que les médecins et autres modèles de compagnie de l’ordre médical, ne sont avant tout, que des humains. Avec leur lots journaliers, de stress humain, de bêtises humaines, de doutes humains, de fatigue humaine, d’orgueil insupportable à la sauce humaine etc etc… Et que donc, ces gens là, tout comme nous autres, ont besoin parfois qu’on leur rappelle, ce qui est important ou non. Et ce, avec fermeté. Respect certes, sincérité certes, mais détermination surtout et avant tout. Un médecin ne résiste pas à celui qui est déterminé dans sa demande. Mais il évince celui qui est vague et démotivé. Malheureusement…
    Mais à celui qui résiste dans sa détermination intelligente (avec des arguments donc, sinon vous passerez pour des fous), il y aura toujours au moins, un minimum de prise en charge sérieuse à votre égard par certains d’entre eux. Parce qu’en effet, certains autres, on depuis longtemps jeter l’éponge… Comme l’ORL d’Ensarta qui pense très fort lui aussi qu’il n’y a plus rien à faire, à part s’accoutumer, par tous les moyens. Et il n’est pas le seul à opter pour cette voie d’analyse finale. Mais d’autres pensent autrement. Pour eux, les maux ORL provenant de problèmes circulatoires, ont une cause plus profonde et, elle est vasculaire. Donc si l’on réduit le problème vasculaire, l’on pourra aussi espérer réduire les maux ORL liés à ce problème vasculaire. Alors, par exemple, dans le cas d’une surdité d’apparition subite, brutale, bilatéral ou unilatéral, de perçeption et ou de transmission avec hypo, ou hyperacousie et acouphènes, ces maux qui apparaissent brutalement et subitement, sont apparentés à un INFARCTUS des voies ORL. Comme le cas d’un infarctus du myocarde pour le coeur, qui est capable de nous faire risquer la crise cardiaque, et la mort imminente donc. Au niveau des voies ORL aussi, il se peut que nos cellules, vaisseaux etc, soient tellement endommagés, qu’ils puissent aller eux aussi, jusqu’à subir un infarctus. Toutefois, au niveau ORL, il ne s’agit pas de notre mort imminente tout de même… Mais de nous informer que là, maintenant, nos voies ORL sont en train de subir un infarctus qui risque de tuer (pas notre vie certes) mais le bon fonctionnement de nos oreilles.

    Et comment arrive-t-on alors à un infarctus ? Quelles sont les causes dans notre cas ?
    1 – Il se peut que nous soyons nés avec des antécédents favorables à de futurs et certains troubles ORL (problèmes vasculaires, circulatoires)
    2 – Il se peut que nous ayons une malocclusion dentaire de naissance ou d’acquisition (syndrôme de Costen) qui vienne subitement compresser un faisceaux de nerfs auditifs et nous créer tout un tas de maux avec
    3 – Il se peut que nos vaisseaux sanguins soient encrassés de gras, de sucre, d’acides (toxines chimiques et naturelles) qui viennent enflammer leur parois, et les rendre fragiles, cassants, fissurés etc etc et ainsi, entraver gravement le bon fonctionnement de notre vascularisation. Et si la vascularisation dans notre sphère ORL est mauvaise, les toxines ne sortent plus de cette sphère, restent englutinées partout la-dedans, telles des cancers collés aux tissus sanguins, et finissent par les enflammer très gravement. De là, apparaissent alors des maux ORL en tous genres.

    Tous cela contribue à faire naître un infarctus dans nos voies ORL. Alors, que faire après un infarctus ORL ?

    Il ne faut pas stresser ni se désoler davantage… ça n’aidera pas… mais il est mieux de garder nos forces pour nous battre… contre toutes nos douleurs… et essayer d’améliorer tout ça autant que possible. Et à défaut de guérir, au moins, nous devons tout faire, pour réduire ou stabiliser nos problèmes. Parce que ne rien y faire, ne semble pas être la bonne solution.

    Puisque certains vont mieux avec des traitements naturels et une nouvelle hygiène de vie alimentaire et sportive, pourquoi ne pas nous aussi essayer ? Bien sûre, ces traitements, en ce qui me concerne, ne traitent pas tous les maux ORL. Malheureusement, je ne suis pas assez renseignée sur les traitements possibles quant aux maux ORL d’ordre non circulatoire et vasculaire… Je ne parle donc seulement que des acouphènes, hypo-hyperacousie, et surdité circulatoire et vasculaire… Dans mes anciens multiples posts, j’y expose les solutions possibles.

    En ce qui concerne d’essayer de trouver un bon ORL, je ne peux vous citer de nom sur Paris. Par contre, je connais un centre qui prend au sérieux les maux ORL, et dispose des dernières technologies à ce niveau, en raison de leur section recherche. Mais il est dans le sud de la France. Et pour répondre à ta question JCGuillot, je dirais qu’en matière de soins, s’ils s’avèrent vraiment réels et efficaces, et bien… même s’ils étaient à l’autre bout du monde sur la planète des singes ou des hyppocampes, j’irais… Car ma santé n’a pas de limites de distance ni de finance. Elle n’a de limite qu’au niveau de l’éthique.

    Voici le nom de la Clinic à contacter pour un premier aperçu.
    CLINIC DU DOCTEUR CAUSSE
    DEPARTEMENT D’OTOLOGIE
    TRAVERSE DE BEZIERS
    34440 COMLOMBIERS
    WWWW.clinique-causse.com

    C’est vrai qu’après avoir été dégoûté par les multiples échecs et mauvaises rencontres médicales, nous avons tendance à ne plus y croire et ne plus vouloir faire de nouveaux efforts. Mais il ne faut pas ! Car nous savons que souvent, les obstacles de nos vies, sont là, non pas pour nous freiner avec sagesse, mais pour nous empêcher justement d’aller là, où enfin, nous aurions été heureux d’y aller depuis longtemps…
    Il m’aura fallu 5 mois de recherches non stop, de courage miraculeux, pour savoir que la malocclusion dentaire était capable de créer des acouphènes… pour savoir que mes maux sont d’ordre vasculaire et circulatoire… pour connaître l’existence de cette clinic Causse… pour rencontrer quelques bon ORL par-ci par là en version éclair mais qui furent utile…

    Je sais que c’est dur à ce moment là JCGuillot et Ensarta, mais il ne faut pas se laisser mourir à petit feu dans nos dégoûts… qui sont pourtant justes… mais là où il reste un peu d’espoir, il faut y aller promptement et avec détermination. Essayer le Pycnogénol, changer d’hygiène alimentaire, contacter dans le même temps, les centres qui vous paraissent bon, et ne payer que lorsque vous êtes satisfaits. N’hésiter pas avant de prendre un rendez-vous, à demander si le docteur en question est quelqu’un de bien ou non. EXIGEZ et l’on vous donnera ! Vous payez, donc vous devez exiger ! Proposer les soins dont vous voulez bénéficier, avec détermination et arguments. Et à la limite, parlez à votre médecin comme les plombiers se parlent entre eux… Respectueux, mais cru et direct. Alors ils vous répondrons avec davantage de sincérité à leur tour. Montrez-leur qu’ils n’ont rien de plus que vous, que vous ne valez pas moins qu’eux, même si vous n’avez pas autant de connaissance qu’eux. Un médecin prof de fac, à la retraite, me dit un jour, avec irritation, qu’il ne pouvait pas m’expliquer ce que j’avais comme problèmes, parce qu’il fallait 10 ans d’études pour comprendre cela, et que cela n’était pas donné à tous le monde même de le comprendre de toutes façons ! Alors fermement et déterminé, je lui dit “si ! Vous le pouvez ! Vous le pouvez ! Parce que l’on peut toujours expliquer toutes choses !” Après un instant de réflexion silencieuse, il finit par m’expliquer. Et c’est là que je compris qu’en fait, il ne comprenait rien à ce qu’il enseignait… et que c’est pour ça qu’il ne voulait pas expliquer… J’ai exposé par la suite le fait à d’autres médecins, qui en ont rit et hoché la tête en guise de “c’est pas possible… c’est vraiment pas possible…”.
    c’est pas facile de réagir de cette façon, face à l’ordre médical qu’on a tendance à surestimer… et qui ADORE être surestimer d’ailleurs… et qui déteste donc qu’on ne le vénère pas donc… Mais, il faut le faire, pour leur permettre de réaliser que tout le monde n’est pas content de leur prestation et qu’ils peuvent faire mieux la prochaine fois. Et lorsqu’enfin nous rencontrons de bons médecins et autres, nous pouvons enfin, partager avec eux, de vraies relations humaines respectueuses.

    Ne baissez jamais les bras ! Et croyez-le, le dicton est vrai… quand on s’aide en premier, alors par la suite, soudainement, le ciel nous aide aussi… Aide-toi et le ciel t’aidera à coup sûre ! Bon courage et à bientôt !

    Amitiés,
    Wehn

  • jean-christophe-guillot

    Member
    12 octobre 2014 at 20 h 52 min

    Donc même si ça ne résout pas directement le problème, mesurer les acs n’est pas idiot.
    Le jour où ça sera compris dans le monde médical il y aura déjà un sacré progrès.

  • Anonymous

    Member
    12 octobre 2014 at 22 h 03 min

    Bonsoir,

    Je n’ai malheureusement pas le temps de répondre plus longuement pour l’instant mais en réponse à la question d’@ensarta, j’ai trouvé sur le site d’Afrepa une carte indiquant où trouver des consultations pluridisciplinaires acouphènes en France.

    Voici le lien : http://www.afrepa.org/-les-equipes-.html

    Je ne sais pas ce que ça donne et il est possible que les numéros ne soient pas à jour, mais ça se règle. Personnellement je vais appeler un des médecins de la liste demain et je verrai alors si prendre rendez-vous avec lui.

    Bonne soirée

  • wehn

    Member
    13 octobre 2014 at 1 h 48 min

    En effet JCGuillot, mesurer tes acouphènes est même, très intelligent ! ^-^ Ainsi, tu sais toujours comment évoluent tes acouphènes. Et s’ils sont vasculaires ou circulatoires, ils sont alors soumis à ta pression artérielle ou au fonctionnement des organes qui s’occupent de cette pression, tels le rein, le foie, le coeur, le cerveau. Par exemple, quand ton coeur, rein, foie etc etc va ou vont bien, tes acouphènes normalement aussi restent stables et ne vont pas trop mal. Quand ton coeur, rein, foie va ou vont mal, tes acouphènes augmentent et tes douleurs aussi.
    Donc, TOUTE augmentation subite brutale des symptômes, doivent nous pousser à agir vite. Ainsi, en premier lieu, prise immédiate d’antibiotiques et corticoïdes, pour éviter le pire au niveau inflammation, et ensuite, un traitement en profondeur tous les jours, pour essayer de réduire les nouvelles douleurs, ou les faire stagner. Ainsi donc, TOUT pour éviter leur possible évolution négative.

    Il faut alors noter quelque part, toutes les variations de situations que nous pouvons constater tout au long de l’année, afin de connaître l’évolution exacte de nos acouphènes et autres maux. Et tout en gardant l’espoir, et en nous battant, grâce aux traitements naturels que nous prenons tous les jours, pour réduire la source du dysfonctionnement, nous devrions avec un peu de temps, aller un peu moins mal de jour en jour…
    Et si sur notre route, se trouve alors subitement enfin un traitement médical officiel efficace, alors ne nous privons pas de le prendre !

    Et un grand merci à toi Clemji pour tes efforts… Parce qu’alors que tu souffre déjà beaucoup toi-même en ce moment, tu sais encore penser aux autres… C’est une grande et honorable marque de noblesse de coeur ! Prends soin de toi d’abord pour le moment ! Tu en as besoin… Personne ici ne t’en voudra de penser d’abord à toi en ce moment… Car comme ce dicton aussi dit vrai, il faut d’abord se sentir soi-même bien mieux, pour pouvoir ensuite par la suite, soigner les autres, ainsi, soigne-toi d’abord et ensuite, tu reviendra nous voir… Tu sera toujours la bienvenue…

    En ce qui te concerne JCGuillot, si tes acouphènes sont vasculaires ou circulatoires, et qu’ils varient régulièrement avec des intensités assez différentes les unes des autres, c’est que tu peux peut-être encore, espérer les réduire. En faisant tout ton possible, pour nettoyer à fond, tes organes responsables de la vascularisation et circulation, que sont les reins, coeur, foie, intestins, et poumons, et au file des jours, tes organes purifiés, régénérés, finiront par ne plus êtres trop endommagés, et par la même, permettre la réduction de tes acouphènes. Avec le Pycnogénol, ceux qui avaient 8.8 d’acouphènes à leur oreilles, ont finis avec 3.3 au final ! Et le pycnogénol, est une substance qui justement, régule le coeur, les reins, les vaisseaux vasculaires etc etc. beaucoup de propriétés, et ce, surtout dans le domaine vasculaire et circulatoire… Et si tu ajoute toutes les autres solutions dans ton traitements, tu te donnes de bonnes chances, d’avoir un jour, de bons résultats positifs !

    Bon courage à tous et à bientôt ^-^ C’est toujours un plaisir de discuter avec vous tous ! ^-^

  • jean-christophe-guillot

    Member
    13 octobre 2014 at 6 h 40 min

    Merci wehn, j’aimerais bien mais à mon avis ça ne marchera pas, ça fait beaucoup trop de temps que ça dure et rien n’empêche que ce soit hard. Ce n’est pas faute de travailler sur la perception de l’ac. Et puis pour traiter la cause, à mon avis autre que oreille, ne sera pas résolue (du moins validée “officiellement”)
    et pour l’ac pulsatile, le “3eme” de la liste c’est celui qui me dérange le moins.

    Le plus dur, l’ac en lui-même bien sûr, mais si on met ça de côté c’est le fait que le problème ne soit pas pris au sérieux. Honnêtement le jour où les acs seront justement reconnus comme tel, et mesurés, on aura plus de chances de combattre ce fléau.

    quant à mesurer objectivement, on ne le fait pas surtout par manque de volonté.
    et cette volonté, s’il y avait une réelle prise de conscience… au lieu de faire des audiogrammes qui ne sont pas adaptés pour les acs.


Viewing 1 - 15 of 75 posts

Log in to reply.

Original Post
0 of 0 posts June 2018
Now