Donormyl met en sommeil mes acouphènes ?



  • Donormyl met en sommeil mes acouphènes ?

    473270a950840aebf2a3d617e2bb9218?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar david mis à jour Il y a 2 années, 6 mois 16 Membres · 54 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    3 mars 2014 à 12 h 40 min

    Bonjour à tous,

    J’ai remarqué un phénomène assez étrange. Lorsque je prends du Donormyl – c’est un somnifère sans ordonnance, le seul dans ce cas je crois d’ailleurs – j’ai le lendemain matin au réveil la sensation que mes acouphènes sont en quelque sorte un peu “en sommeil”.

    Difficile à expliquer. Ils semblent aussi fort que d’habitude, mais un peu moins agressifs. Comme s’ils étaient un peu plus à distance. C’est très léger comme sensation mais cela fait plusieurs fois que je le remarque…

    Je me doute que Donormyl m’a endormi, donc que je suis un peu encore dans les vaps, mais je me demande s’il n’y a que ça qui joue. J’avais déjà essayé le Rivotril à deux reprises mais il transformait en zombie sans que ça ait le moindre effet de diminution de mes acouphènes. Donc ça m’étonne d’autant plus…

    Bon encore une fois l’effet est très léger ceci dit mais… Est-ce que parce que prendre du Donormyl me permettrait d’avoir un meilleur sommeil ? Et que c’est à cause de cela qu’il y aurait une petite diminution de mes acouphènes le matin au réveil ? Et encore, je parle de diminution mais je n’en suis pas convaincu, c’est plus l’impression qu’ils sont moins agressifs, un peu plus distants…

    Quelqu’un a déjà constaté un tel phénomène avec Donormyl ? Ou avec un autre somnifère peut-être ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    3 mars 2014 à 21 h 32 min

    c’est peut etre parce que tu es encore dans les vappes le matin? ca a effet longtemps (plusieurs heures) après ces trucs non?

    où en es tu de tes acouphènes et de ton hyperacousie aujourd’hui?
    quelle a été l’évolution de ta maladie depuis ces 10 dernières années (si j’ai bien suivi)?

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    4 mars 2014 à 8 h 50 min

    En fait je ne suis pas sûr que ce soit ça parce que quand je me réveille le matin j’ai comme l’impression que mon cerveau vibre, tremble, c’est très difficile à décrire comme sensation. Et comme c’est tous les jours depuis tant d’années, on finit par oublier que ce n’est pas normal… Or quand je prends du Donormyl et que je me réveille cette sensation n’est pas présente, ou alors extrêmement atténué, c’est comme si une “vibration” généralisée était absente ou en tout cas moins présente. Et ça dure toute la journée. J’en conclus donc que le sommeil a été meilleur, qu’en penses-tu ?

    Peut-être que le somnifère en question endort une zone du cerveau qui est sinon hyper-active toute la nuit. Elle l’est peut-être d’ailleurs aussi toute la journée normalement, mais le fait d’avoir été un peu “calmée” par le médicament pendant quelques heures ferait une différence. Peut-être aussi qu’elle est encore plus active la nuit que le jour. Je ne sais pas. Un autre point qui m’étonne est que je n’ai pas du tout observé d’effet similaire avec le Rivotril. Tu as déjà pris l’un des deux toi ?

    Sinon pour ton autre question, comme je le disais en gros, j’ai eu la panoplie complète qui est apparue un matin au réveil, suite à un traumatisme sonore : acouphènes très violents / hyperacousie sévère / maux de tête extrêmes.

    Pendant disons les trois années qui ont suivi, j’ai eu plusieurs améliorations, par paliers. C’est-à-dire que les améliorations constatés n’étaient pas du tout progressives, alors que lorsque les ORL parlent d’habituation on peut penser que celle-ci se met en place progressivement. Dans mon cas visiblement aucune habituation ne s’est jamais mise en place. Les améliorations constatées ont donc été très nettes et soudaines.

    La première était probablement due à un anti-dépresseur (Deroxat), le premier que j’ai pris, à partir de début juillet 2003, soit environ trois mois après mon traumatisme. Deux à trois semaines après le début du traitemen, j’étais au bureau, la tête vrillée par un bruit atroce, comme c’était le cas en permanence depuis plusieurs semaines, et d’un coup, alors que j’étais debout en train de marcher dans l’allée, le son a baissé d’un cran. C’était vraiment très net, je m’en souviens parfaitement bien. En revanche je ne saurais dire avec certitude si mes douleurs et mon hyperacousie ont baissé également soudainement au même moment – les acouphènes, eux, oui – ou s’ils ont baissé peu après. C’est la première fois où j’ai repris espoir.

    La deuxième amélioration n’est malheureusement arrivée que plusieurs mois plus tard. Plus d’un an plus tard en fait… Entre temps les symptômes étaient restés extrêmement forts, même s’ils étaient un cran très net en-dessous de ce qu’ils étaient au début. Cela restait vraiment violent. Je suis tombé sur un dentiste spécialiste de l’occlusion qui m’a dit qu’il pourrait peut-être m’aider. Il a diagnostiqué un SADAM / syndrome de Costen. J’ai donc porté une gouttière la nuit – et un peu le jour, lorsque je le pouvais, vu que j’étais à l’époque en mi-temps thérapeutique. Et là encore l’amélioration a été soudaine. Un matin au réveil les symptômes avaient baissé d’un cran. Je dirais deux à trois semaines après le début du “traitement”, mais c’est peut-être un peu moins en fait, ça m’a semblé faire effet assez vite. C’est le deuxième moment où j’ai repris espoir de pouvoir retrouver une vie normale. Malheureusement là encore, aucun autre palier n’a été franchi. J’ai pourtant continué de porter la gouttière pendant des mois, mais le dentiste lui-même m’a dit que la porter pouvait éventuellement éviter que la situation ne s’aggrave, mais ne pouvait visiblement pas permettre qu’elle s’améliore.

    Le troisième palier est arrivé encore quelques mois plus tard, mais là l’évolution a été moins soudaine, ce qui fait que je ne me souviens plus trop du calendrier. En tout cas il est arrivé lorsque j’ai compris que les atroces sensations de brûlure que j’avais en permanence au niveau des oreilles étaient dues… à un RGO. Le plus étonnant étant que je ne ressentais pas réellement de brûlures d’estomac à l’époque, ou alors elles étaient masquées par la violence de mes autres douleurs. J’ai donc pris un médicament du nom de Inipomp (équivalent Mopral) et ça a fait effet au bout de quelques jours.

    Il y a peut-être eu un dernier palier quelques mois plus tard, mais avec le recul je ne suis même plus sûr que ce n’était pas simplement l’envie d’y croire… J’ai eu quelques injections de botox dans les muscles maxillaires, dont l’activité mesurée était jusqu’à dix fois supérieure à la normale. Les injections ont été étalées sur plusieurs mois, sur une période d’un an et demi environ je crois. Mais franchement comme je le disais je ne suis même pas sûr que ça ait eu au final un effet notable.

    Globalement, ma situation est malheureusement stable depuis plusieurs années maintenant. Je n’ai pas trop envie de m’étendre sur ma situation d’aujourd’hui. Disons qu’en apparence je parviens à vivre quasiment normalement, mais mes symptômes restent supérieurs à ce que vit la majorité des acouphéniques, si l’on en croit les études qui sont publiées sur le sujet. Comme je l’ai dit plus haut, aucun mécanisme d’habituation ne s’est jamais mis en place pour ma part, malgré les TCC / TRT and co.

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    12 mars 2014 à 8 h 57 min

    Je vais essayer du Atarax 25 mg, je vous tiens au courant 😉

  • 929fc0d0da36660d5429891020244648?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    reaper

    Membre
    1 avril 2014 à 11 h 14 min

    Bonjour laurent,

    Je prends du rivotril depuis quelques temps (à faible dose) et je confirme qu’il n’agit pas du tout sur les acouphènes. Il permet de “mieux” s’endormir et surtout de calmer les douleurs neuropathiques assez ignobles provoquées par l’hyperacousie (là encore pas de miracle, cela diminue les symptômes).

    J’avais déjà essayé le Rivotril à deux reprises mais il transformait en zombie sans que ça ait le moindre effet de diminution de mes acouphènes. Donc ça m’étonne d’autant plus…

    Qu’elle est la dose que tu as utilisé pour le rivotril ?

    En ce qui concerne Donormyl, je n’ai pas remarqué d’effet particulier mais j’en ai très peu pris.

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    1 avril 2014 à 12 h 51 min

    Bonjour @reaper 🙂

    La dose de Rivotril, je ne m’en souviens plus trop mais c’était une petite dose, je dirais dix gouttes, quelque chose comme ça. Ça m’a mis une telle claque que je n’ai pas poussé l’essai plus loin : O% bénéfice, 100% nuisance. Mais peut-être que si j’étais monté à cinquante gouttes je n’aurais plus eu d’acouphène 😀

    Pour Donormyl depuis mon précédent message j’en ai repris deux fois et là je n’ai malheureusement pas constater de “mise en sommeil” des acouphènes, même léger… Atarax non plus d’ailleurs.

  • 929fc0d0da36660d5429891020244648?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    reaper

    Membre
    1 avril 2014 à 13 h 55 min

    10 gouttes ! C’est déjà pas mal sur une prise (même si ça reste une dose soft par rapport à ce qui peut se faire dans les hôpitaux, je crois que les cachets de rivotril équivalent à 20 gouttes).
    Pour ma part, j’oscille entre 3 et 5 gouttes (j’évite de monter car il faut garder à l’esprit que ce médicament reste une sacrée drogue) et déjà à cette dose ça me mets parfois une sacrée claque du coup je comprends mieux ton avis sur le rivotril :p.

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    30 janvier 2015 à 18 h 20 min

    Récemment j’ai pris à plusieurs reprises du Donormyl et en fait je retire ce que j’ai dit, ça ne diminue pas les acouphènes du tout… 🙁

  • 6d51ad913313fd09a82aa45173dc4f3e?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    yannis54

    Membre
    3 février 2015 à 8 h 58 min

    C’est normal, ça n’agit pas sur les circuits nerveux responsables des acouphènes.
    (sauf peut-être à court terme).

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    3 février 2015 à 10 h 29 min

    Oui mais justement @yannis54, ce que j’espérais c’était un résultat à court terme, au moins pour avoir un semblant de répit pendant quelques heures 😉 C’est raté.

  • 09f6cc3da1ea66d6133d408271e0b862?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    rita

    Membre
    4 février 2015 à 15 h 56 min

    Imovan; me réduit les ac. à condition que je reste au calme chez moi, avec 1, je suis un zombie mais 3/4 c’est bien. Parallèlement je prends 1 lexomil en deux fois midi et soir.
    Voilà pour répondre à la question que tu ne te poses plus.
    Amicalement
    rita.

  • 890449320555cdc578c8b03899fb5bc8 bpthumb

    Macha47

    Membre
    1 avril 2015 à 14 h 12 min

    Bizarre cette prise de 10 gouttes de Rivotril . Le neurologue préconise de commencer à deux gouttes le soir , puis d’augmenter la dose d’une goutte chaque jour . J’en suis à 6gouttes le soir au coucher et je me réveille assez bien . Cela dit nous ne réagissons pas tous de la même manière aux remèdes. Il faut aussi persévérer le résultat demande tout de même deux ou trois semaines pour faire effet. Cela fait deux ans bientôt que j’en prends , les nuits se passent assez bien . Il m’arrive quelquefois de diminuer la dose mais pas conseillé du tout car tout est à recommencer . Mes acouphènes arrivent parfois subitement , angoisse , stress , fatigue et là c’est terrible .
    Je continue le Rivotril 6gouttes pas plus.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    22 avril 2017 à 19 h 24 min

    Constaté exactement le même effet. Par contre attention aux autres anti histaminiques hypnotiques comme théralène ou phénergan qui peuvent engendrer des acouphènes en tout cas au moins le dernier.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Anonyme

    Membre
    22 avril 2017 à 20 h 37 min

    Moi aussi je me suis fait la meme remarque cette semaine.. J’ai dû prendre un donormyl car je n’en pouvais plus de ne pas m’endormir vite… Et 30 min apres la prise mes avouphenes ont diminué en intensité……… Ca ne vous le fait pas avec d’autres médicaments du meme genre ?
    Donormyl est le seul autorisé pendant la grossesse…

  • 4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    fred

    Membre
    2 décembre 2017 à 12 h 04 min

    Petit déterrage de post.
    Je viens d’essayer donormyl, 1/2 comprimé
    Et je confirme, acs considérablement atténués ce matin. C’en est troublant !


Affichage des publications 1 - 15 de 54

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant