La fameuse Retigabine contre l’acouphène ?



  • La fameuse Retigabine contre l’acouphène ?

    1ccfbb71f6bf54d3398829ed1c0639f5?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar micmic mis à jour Il y a 4 années, 11 mois 7 Membres · 16 Messages
  • 1ccfbb71f6bf54d3398829ed1c0639f5?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    micmic

    Membre
    25 octobre 2015 à 9 h 09 min

    bonjour,
    des mes débuts dans l’acouphènie un ORL de clinic causse bezier m’avait prescrit RIVOTRIL
    jusqu’à 5gouttes le soir .les acs pour moi étaient faibles encore à ce moment là ,il y à bien 10ans de cela et je n’avais ressentit aucun bien , ni en rapport avec les acs , ni même pour l’aide au sommeil
    depuis le rivotril est devenu un peu marginal et n’est plus prescrit par les ORL
    depuis mes acs et hyper ont bien évolués dans le mauvais sens , mais je sais par expérience que les anti dépresseur sont souvent néfastes . n’agissent que très peu sur les acs et même provoquent de l’hyperacousie (dans mon cas du moins, produit mirtazapine attention )
    pour l’aide au sommeil je prend du zopiclone , genre de benzodiazépine hypnotique ,pour moi ça fonctionne pour le sommeil . maintenant il peut y avoir des effet indésirables sur l’audition à long terme ,tout est possible avec les médoc surtout ceux qui agissent principalement sur le cerveau . mes acs et hyper sont tellement versatiles que je n’ai jamais pus associer leur variations suite à une prise de médoc ( sauf pour l’AD mirtazapine ou norset ,ou après 3 semaines , j’ai vu l’hyperacousie augmenter énormément durablement malgré l’arret du traitement .

    donc prudence …..prudence avec les molécules sournoises ou parfois le risque / l’emporte sur le bénéfice


Affichage des publications 16 de 16

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant