Qu’est ce que l’habituation?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Usager supprimé

    Membre
    19 juillet 2016 Ă  11 h 08 min

    Bonjour @micmic, j’avais vu ton tĂ©moignage sur un autre post et j’ai Ă©tĂ© très triste de ce qui t’est arrivĂ©. Dans mon cas, je ne sais pas quelle est “l’intensitĂ©” des acouphènes car personne n’a daignĂ© les Ă©valuer. J’ai eu droit uniquement Ă  un “Ca doit pas ĂŞtre très fort” car je n’avais pas eu de traumatisme auditif (ORL de l’AFREPA). Mouaif…Ă  part la douche, rien ne les couvre.

    Mais oui, je suis persuadĂ©e que tout dĂ©pend de l’intensitĂ©. Ceux que je connais qui se sont habituĂ©s ne l’entendaient pas tout le temps (le rĂŞve!)…plus facile quand ils ne sont audibles que dans le silence.

    Sincèrement, je ne sais pas comment tu fais pour tenir. Comme je disais à un mai encore ce matin: il faut être très courageux quand on a des acouphènes.
    Je t’envoie mes meilleures ondes (silencieuses).

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    regis72

    Membre
    28 juillet 2016 Ă  15 h 29 min

    Bonjour
    Ă€ ce jour , pas de mĂ©thode d’habitâtions mais ça doit ĂŞtre bien plus facile de combattre quelques chose que tu as en permanence qu’en discontinu
    Juste mon avis

  • 62b079cc5a7ff bpthumb

    admin

    Organisateur
    28 juillet 2016 Ă  19 h 53 min

    C’est ce qu’on entend / lit en gĂ©nĂ©ral, mais je penche pour l’inverse. Avoir du silence ne serait-ce que quelques moments par ci par lĂ  permet de recharger les batteries. Chose impossible lorsque tu as des acouphènes en continu.

    Un peu comme lorsque l’on s’est rendu compte que des soldats complètement Ă  bout nerveusement, qui Ă©taient Ă©loignĂ© du front ne serait-ce qu’une heure (c’est cette faible durĂ©e qui a le plus surpris Ă  l’Ă©poque), rĂ©cupĂ©raient Ă©normĂ©ment. Finalement, nous fonctionnons comme les tĂ©lĂ©phones portables… Si on a des acouphènes intermittents on peut recharger et retrouver de l’Ă©nergie, si on a des acouphènes prĂ©sents en permanence c’est (beaucoup) plus compliquĂ©…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Usager supprimé

    Membre
    28 juillet 2016 Ă  20 h 43 min

    J’ai tendance Ă  ĂŞtre en ligne avec toi @admin

    J’ai malheureusement la “chance” d’avoir les 2: permanent (Ă  l’arrière de la tĂŞte, quand mĂŞme un peu Ă  droite) et intermittent (Ă  gauche surtout) et celui qui m’Ă©puise est le permanent. L’intermittent est plus intense, mais je sais qu’il va et vient. L’autre ne m’a pas quittĂ©e depuis plus de 5 mois :'(

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Usager supprimé

    Membre
    28 juillet 2016 Ă  20 h 44 min

    Mais chaque cas est unique bien entendu, et l’intensitĂ© joue un rĂ´le Ă©norme, voir le tĂ©moignage de @micmic.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    pauline580

    Membre
    29 juillet 2016 Ă  7 h 19 min

    je suis convaincue qu’une moindre intensitĂ© favorise l’habituation et inversement.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    micmic

    Membre
    29 juillet 2016 Ă  9 h 31 min

    bonjour Ă  tous,

    il est indĂ©niable que l’intensitĂ© modĂ©rĂ©e et aussi la stabilitĂ© de cette dernière , sont des facteurs favorisant l’habituation ,je l’ai expĂ©rimentĂ© au cours de ma carrière d’handicapĂ© auditif
    nĂ©anmoins ,elle Ă  un effet pervers , car une fois bien habituĂ© ont Ă  tendance Ă  oublier , la fragilitĂ© de notre système auditif , et comme je l’ai fait, continuer Ă  vivre normalement , si les symptĂ´mes une fois admis ,ne provoquent pas de gène Ă  l’exposition aux bruits , et bien, ont continu ,pour certain, Ă  pratiquer et Ă  s’exposer Ă  des situations bruyantes , ce qui doit ĂŞtre malgrĂ© tout pour un organe fragilisĂ© ,un empilement de charges ,jusqu’au point de rupture

    si ont ajoute à cela , le vieillissement, les aléas de santé , et éventuellement l’absorption de médicaments otoxiques , ont arrive un beau matin à une situation dramatique

    en gros ,je ne suis pas un bon exemple de modĂ©ration , car au dĂ©but bien habituĂ© ,je n’ai pas mit un terme Ă  mes activitĂ©s bruyantes , j’espère que ceux qui liront mon tĂ©moignage pourront en tirer une rĂ©flexion , sur le fait qu’une fois dĂ©clenchĂ© , mĂŞme Ă  faible intensitĂ©,et très bien tolĂ©rĂ© ,le phĂ©nomène acs prouvent que des prĂ©cautions doivent ĂŞtre prises pour Ă©viter une surcharge , qui comme je le disais plus haut ne prĂ©vient pas nĂ©cessairement, qu’elle est en train de se mettre en place

    l’oreille est traitresse dans ses pathologies , ce n’est pas comme un coup de marteau sur un doigt , qui vous averti tout de suite ,que le prochain mauvais coup ,il va se rebeller et vous handicaper pour un temps
    l’oreille se dĂ©grade et rĂ©agit aux agressions en silence , si , je puis dire

    salut Ă  tous ,Ă  bientĂ´t

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    mithrandir

    Membre
    29 juillet 2016 Ă  9 h 49 min

    c’est le “delayed pain”, on se fait mal, on le sait pas et quelques jours plus tard c’est la surprise 🙂

Page 2 of 2