Traitement Hyperacousie par prothèse auditive adaptée à embout fermé avec sophro

  • Traitement Hyperacousie par prothèse auditive adaptée à embout fermé avec sophro

    Posted by bzh56 on 22 janvier 2018 à 23 h 19 min

    Suite à une consultation à l’IMERTA Marseille pour mon hyperacousie à l’oreille gauche, je m’apprête à me lancer dans ce traitement, petit récapitulatif :

    Après avoir constaté mon hyperacousie elle (DR Quemar Imerta Marseille) m’a proposé une solution “expérimentale” mais qui avait fait ses preuves sur plusieurs de ses patients victime d’hyperacousie. En fait il s’agit de porter une prothèse auditive conventionnelle adaptée à embout fermé dont le réglage doit être ajusté tous les 2 semaines environ par un audioprothésiste formé sur le sujet. En parallèle, elle m’a prescrit des séances de sophrologie spécifique à l’hyperacousie. Ce programme peut durer de 6 mois à 1 an et selon elle donne de très bon résultats (réduction importante de l’hyperacousie voir “disparition”), la difficulté étant de trouver l’équipe pluridisciplinaire formé et compétente près de chez soi afin de mettre en œuvre ce programme, elle m’a donné les références de spécialistes sur Nantes (ce qui reste quand même à 2h de chez moi).

    Ce programme est contraignant aussi bien par rapport au port d’un appareil auditif, aux multiples visites de réglages à faire chez l’audioprothésiste et à son coût (environ 1200e par oreille).

    Quelqu’un a-t-il déjà entendu parlé ou testé de ce type de solution ? Qu’en pensez-vous ? J’aimerais avoir des témoignages sur ce sujet. Merci à vous.

    tioneb a répondu il y a 3 années, 4 mois 8 Membres · 19 Réponses
  • 19 Réponses
  • 5914d687479be bpthumb

    piccolo-san

    Membre
    23 janvier 2018 à 11 h 43 min

    Salut, tu lui as demandé quel type de thérapie sonore c’était? Si c’est juste une TRT tu peux oublier, tu depenseras ton argent pour rien ou presque.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    23 janvier 2018 à 19 h 08 min

    Certaines personnes ont témoigné avoir eu des résultats sur l’hyperacousie avec une TRT.
    Ex : le livre que conseille admin est le témoignage d’une hyperacousique sévère traitée par TRT (en 4 ans, certes… et par Jastreboff lui-même…)
    J’en ai lu d’autres (sur des sites anglo-saxons).

    Pour ce qui est de l’argent, la thérapie est effectuée gratuitement pour test pendant 3 mois.
    Ensuite des enseignes louent les appareils.
    Voir msieur Londero qui en parle ici, à 22 mn :
    http://www.france-acouphenes.org/index.php/actu/lus-pour-vous/625-allo-docteurs-du-12-09-2027-les-acouphenes

    Mon audiopro (j’en ai déjà témoigné ailleurs) m’avait proposé de louer le bidule à hauteur du remboursement de la SS et mutuelle).
    Au final, cela faisait 0 euros à ma charge pour 10 mois de TRT.

    Malheureusement pour bzh56, mon audiopro n’est pas en Bretagne.

    Les appareils sont pris en charge par la SS et mutuelle, même sans surdité (contrairement à ce qu’affirme Londéro dans la vidéo).

    Je ne sais pas si brz56 parlait de la TRT, mais c’est pas jojo de décourager les personnes à qui on a conseillé des thérapies.
    Le fait d’être pris en charge par des humains est important pour l’amélioration de notre état. Rien que ça, je trouve que ça évite de broyer du noir et de se trouver dépourvu.

    Le jour où on aura un traitement, on entendra plus parler des thérapies de soulagement qui existe actuellement, mais en attendant, ça… soulage. 🙂

    @brz56 : pour une TRT hyperacousie (ou autre appareillage), il faut aller chez un audiopro qualifié sur ce sujet, pour qu’il évite de faire des bêtises. 🙂

  • 5914d687479be bpthumb

    piccolo-san

    Membre
    23 janvier 2018 à 21 h 27 min

    Déjà, Londéro est un [Note de l’admin : SVP pas de remarque de ce type, c’est vraiment pas utile, merci] qui estime que les acouphènes ne dépassent pas 10dB (subjectivement, ce ne sont pas des sons extérieurs). Pas besoin de plus pour montrer qu’il n’est pas crédible. Ensuite sur cb de patients la TRT a eu un effet positif? 1/50? 1/100? Pas génial pour un investissement de +de 3000€. De plus, ça fait 30 ans qu’on nous bassine avec la TRT alors que c’est totalement obsolète. Enfin c’est plus adapté (grosse hyperbole ici) à l’hyperacousie qu’aux acouphènes. Libre à chacun de tester, mais faut pas se plaindre si ça devient 10x pire, compte tenu des avertissements, pas qu’ici, sur TT c’est bien pire.

  • 62b079cc5a7ff bpthumb

    admin

    Organisateur
    23 janvier 2018 à 22 h 49 min

    SVP, pas d’insulte. Ce n’est pas constructif. Merci d’avance !

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    acoudur

    Membre
    24 janvier 2018 à 16 h 37 min

    C est pas plutot peignard qui dit que les acou ne dépassent pas 10 décibels?

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    24 janvier 2018 à 18 h 03 min

    Piccolo-san : Pas génial pour un investissement de +de 3000€.

    Manifestement, tu n’as pas lu ce que j’ai écrit.

    Tu n’as pas compris non plus quand je parle d’être pris en charge par un humain.
    C’est pas grave. Certains peuvent se débrouiller tous seuls, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.
    Il est bien de mettre en garde sur certaines thérapies. Mais il ne faut pas, en venant sur ce site, que chaque intervenant finisse découragé par un « cette méthode ou cette méthode, c’est nul ».

    Cela fait 7 mois que je suis une TRT hyperacousie, je ne suis pas encore tombée dans l’horreur. L’audioprothésiste est prudent et didactique.

    Mes remarques tombent sur toi, mais c’est un concours de circonstances. D’autres participants au forum cassent les thérapies existantes. Or, c’est ces thérapies ou… rien !

    (Je n’ose même pas témoigner de la réussite de la TCC sur moi. Pourtant, le résultat sur l’hyper a été flagrant !)

  • 5914d687479be bpthumb

    piccolo-san

    Membre
    25 janvier 2018 à 0 h 13 min

    Si j’ai bien lu, et par rapport a la prise en charge, si ce n’est que 10 mois bah c’est pas terrible, une TRT c’est plusieurs années de port. Tu peux parler de la TCC moi ça m’a aussi fait du bien (bien que ce fut très/trop léger dans mon cas, et c’est pas vraiment une TCC que j’ai subie), mais les thérapies sonores je refuse d’y croire, selon moi on ne soigne pas le mal par le mal.
    Acoudur, les 2, et bien d’autres, sauf que M. Peignard n’est pas ORL.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    acoudur

    Membre
    25 janvier 2018 à 4 h 08 min

    Quel intéret ont ils a dire que ca ne fais pas plus de 10 décibels
    si quelqu un le sait merci de répondre

  • 5914d687479be bpthumb

    piccolo-san

    Membre
    25 janvier 2018 à 13 h 15 min

    De mon point de vue c’est soit qu’ils n’y connaissent rien, soit qu’ils veulent crédibiliser leurs méthodes en minimisant les symptômes du patient. Dans les 2 cas je trouve ça honteux.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    25 janvier 2018 à 21 h 17 min

    J’ai l’impression tout de même qu’ils ne parlent plus trop de ces 10 décibels.
    Mais ils continuent à les mesurer tout de même (c’est vachement passionnant de mesurer un son qui n’a aucune réalité acoustique, dis donc.)

    La semaine dernière, j’ai lu un article sur France Acouphènes assez intéressant :
    [lien supprimé car l’article n’est plus disponible]

    Il date de 2013.

    «Les premières mesures de l’acouphène ont donc disqualifié la parole des patients aux yeux de praticiens qui n’y voyaient qu’un son « faible et constant ». Or ce qui ne pouvait être mis sur le compte d’une évaluation méthodique de l’intensité de l’acouphène devait reposer sur d’autres raisons, moins audiologiques… Fowler ne parlait pas encore de « psychologie » du patient en souffrance, mais ces propos sont ici suffisamment explicites : le « jugement individuel » déterminerait la gravité de la souffrance rapportée en consultation médicale. L’attitude du praticien s’en trouvait elle-même définie, en des termes qui rappelleront certains propos plus contemporains : « Le patient doit être incité à une attitude raisonnable vis-à-vis de ses symptômes, et accepter d’y faire face à leur juste mesure. » (Fowler, 1943, p. 397) De telles mesures ont sans doute peu contribué, durant les décennies suivantes, à l’intérêt des médecins pour l’acouphène, et une souffrance apparemment sans « fondement objectif », désormais marquée d’une certaine suspicion à l’endroit du patient.»

Page 1 of 2