Phonophobie invalidante enquête !

Tagged: 



  • Phonophobie invalidante enquête !

     alca72 updated 1 year, 3 months ago 20 Members · 172 Posts
  • romano33

    Member
    10 mars 2015 at 17 h 46 min

    Bonjour,

    Je viens par là vous consulter pour essayer de résoudre ma phonophobie, faire un listing des différentes situations dans lesquelles je pourrai me retrouver au quotidien est la dernière de mes trouvailles pour essayer de mettre un terme à ma phonophobie post-traumatique qui me pourrie la vie au quotidien. Cette phonophobie fait suite a un traumatisme sonore créateur d’acouphènes (casque audio trop fort). Sachant que ma plus grande peur est d’aggraver mes acouphènes et que je suspect chaque son d’être traumatique pour l’audition, j’ai donc établie cette liste pour qu’on m’aide a faire le discernement qui me manque tant ces temps-ci. Afin d’éviter à l’avenir de demander à chaque fois si ce son était grave etc.. Ou tout simplement de me ronger les sangs intérieurement en me faisant des nœuds au cerveau pour chaque bruit. Ou encore tout simplement pour que je me détende car j’en peu plus d’avoir peur du bruit et d’adapter mon comportement afin d’éviter et d’anticiper les bruits. Je crois que ma peur du bruit est pire que les bruits d’acouphènes dans ma tête. Je voudrai juste me détendre et ne plus craindre de les aggraver. Afin d’accepter et de les oublier sans que chaque son de la vie me renvois vers eux par ce mécanisme de peur que j’ai développé à l’égard des sons.

    Je vous copie la réponse du Docteur P. Peignard a la question “Mon acouphène va s’aggraver ?”

    “La présence d’un acouphène sensibilise le sujet à l’attention qu’il lui porte. Cette attention donne l’impression qu’il augmente en intensité. Ce “bruit” intempestif paraît plus fort, plus puissant, avec une durée plus longue, plus aiguë ou plus grave. Pour le Docteur P. Peignard “il faut savoir qu’il est impossible que la lésion initiale s’aggrave si l’acouphène n’est pas lié à une maladie évolutive…L’acouphène chronique est une réponse à une lésion cicatricielle des voies nerveuses auditives, et une cicatrice ne s’étend pas. Par contre les sensations, la perception que l’on a vis-à-vis de l’acouphène peut évoluer. Inquiétude, anxiété exacerbe cette sensation.”

    Voilà la liste des situations du quotidiens que j’ai dressé avec la classification que je leur donne en fonction de 3 types de bruit :

    1-Bruit lambda/quotidien

    2-Bruit gênant/désagréable

    3-Bruit traumatique

    Si vous pouvez m’aider et me dire si vous voyez des erreurs de discernement. Car mon soucie actuel se situe bien là, je ne vois plus très bien où est la frontière qui sépare les bruits du quotidien, des bruits gênants/désagréables, des bruits traumatiques créateur d’acouphènes.

    (Ps: je n’ai dépeint ici que des situations d’une journée dite banale et composé de bruit lambda du quotidien ou gênant/désagréable mais logiquement admis par le commun des mortels comme non traumatique au point de créer des acouphènes.. Vous me direz!)

    -Je me balade dans la rue, j’entends des coups de Klaxons, des grincements de freins de voiture, une moto Harley Davidson qui passe avec son vrombissement caractéristique dans les graves qui fait vibrer tout les murs et fenêtres —> bruit gênant/désagréable.

    -Je fais la cuisine ou je dîne à table avec la famille, j’entends des claquements d’assiettes qui s’entrechoquent, des bruits de casseroles métalliques ou de verre, des fourchettes tombent sur les assiettes en céramiques, un verre ou une casserole tombe par terre dans un grand fraca —> bruit gênant/désagréable.

    -Je vais faire un golf avec un amis, le “poc” qu’émet le club quant-il frappe la balle de golf —> bruit quotidien/lambda

    -Je ferme le coffre de la voiture un peu trop brusquement “BLAMM” —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis a table avec des amis et plusieurs d’entre eux rigolent “super” fort pas très loin de mon oreille ou parfois se mettent à crier dans un élan d’euphorie, les conversations sont vraiment animées —> bruit lambda/gênant/désagréable.

    -J’ouvre un placard, une porte, un portail, ou ferme un volet et ça fait un gros couinement/grincement de métal qui frotte —> bruit gênant/désagréable.

    -Quelqu’un tousse à côté de moi ou éternue —> bruit quotidien/lambda.

    -Je prends le métro, les bruits de la rame ainsi que les annonces des stations —> bruit quotidien/lambda.

    -Je referme un placard un peu trop brutalement et ça fait “BLAMM” —> bruit quotidien/lambda.

    -Je vais chez le dentiste pour me faire détartrer les dents et les outils utilisés ainsi que l’aspirateur a salive font du bruit près de mon oreille —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis au restaurant et un petit garçon pas très loin de moi se met à hurler/crier avec une voix stridente —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis en train de manger et d’un coup lors de la mastication j’ai deux dents qui frottent et qui émettent un gros couinement/grincement perceptible uniquement par moi mais assé fort intérieurement —> bruit gênant/désagréable.

    -Je fais tomber un objet par terre de moyenne taille, télécommande, smartphone, bouteille en verre —> bruit lambda/gênant/désagréable.

    -Une porte claque a cause d’un courant d’air —> bruit gênant/désagréable.

    -Je passe un portique de magasin antivol celui ci se met à sonner —> bruit gênant/désagréable.

    -J’assiste à une conférence et à la fin un groupe de 30 personnes applaudissent —> bruit quotidien/lambda.

    -Je fais des études et je me retrouve dans l’amphi ou le professeur diffuse son cour à travers les hauts parleurs de l’amphi —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis avec un amis et celui ci en parlant pour appuyer ce qu’il est en train de dire claque des mains —> bruit gênant/désagréable.

    -J’ai une altercation avec un/une ami(e) et celui/celle ci se met a crier/parler très fort à 1m de moi —> bruit gênant/désagréable.

    -Je fais des travaux et une tringle de rideau en métal tombe par terre dans un grand “BLAMM” métallique —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis au restaurant et la serveuse en débarrassant fait tomber les couverts et assiettes par terre —> bruit lambda/gênant/désagréable.

    -Je suis au restaurant et la serveuse déplace une table avec un pied métallique sur un sol carrelage type ardoise ce qui a pour issue de faire un gros grincement/couinement —> bruit gênant/désagréable.

    -Je dois faire une IRM et la machine malgré le casque anti-bruit émet un gros bruit —> bruit gênant/désagréable.

    -J’attends le bus et celui-ci en arrivant, freine et émet un gros grincement de frein aiguë —> bruit gênant/désagréable.

    -Je me ballade dans la rue et les pompiers passent au loin avec les sirènes —> bruit gênant/désagréable.

    -J’écoute la radio et une diva se met à chanter avec une voix de crécelle type castafiore —> bruit quotidien/lambda/désagréable.

    -Je me ballade dans la rue et un gros 4×4 ou une voiture de sport passe à côté de moi en accélérant fortement —> bruit quotidien/lambda.

    -Je me ballade dans la rue et un chien se met à aboyer juste à côté de moi —> bruit quotidien/lambda.

    -Je me ballade dans un parc et quelqu’un se met à siffler très fort à côté de moi pour appeler son chien —> bruit gênant/désagréable.

    -Je me brosse les dents et la brosse à dent dérape et percute une dent —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis en voiture et la personne derrière moi klaxonne pour que j’avance —> bruit quotidien/lambda/désagréable.

    -Je suis chez mes grands parents et on regarde le film du dimanche soir, la télé a un volume sonore un peu élevé —> bruit quotidien/lambda.

    -Je décide de me nettoyer les oreilles car j’ai du cérumen, j’utilise un spray du type audispray/audiclean, le bruit du spray dans les oreilles —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis en voiture avec un amis à côté et celui ci parle fort —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis chez moi et j’entends le vrombissement sourd dans les graves d’un avion qui passe non loin au dessus —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis a la médiathèque/bibliothèque en train d’étudier et une annonce est diffusée dans les hauts parleurs du plafond a tout les étages signalant la fermeture dans 15mn de l’établissement —> bruit quotidien/lambda.

    -Je suis au supermarché, et pour sortir le chariot roulant, celui-ci émet un petit son très aiguë et strident de grincement de métal —> bruit gênant/désagréable.

    -Je me balade dans la rue et une poussette bébé, émet un couinement/grincement lancinent et aiguë de roulement qui frotte “Couik Couik Couik” —> bruit gênant/désagréable.

    -Je prends l’ascenseur et la porte en s’ouvrant ou se refermant émet un gros couinement/grincement de frottement métallique aiguë —> bruit gênant/désagréable.

    -Je roule en voiture, et je passe sur un nid de poule, “BLAM” fait la voiture —> bruit quotidien/lambda

    -Je vais dans un centre commercial ou pour prendre le métro et l’escalator émet a certains moment des gros couinements/grincements de frottement métallique “Couik Couik Couik” —> bruit gênant/désagréable.

    -Je marche dans la rue et un camion chargé de matériel métallique roule sur une déformation du bitume où un nid de poule et émet un gros “BLAM” —> bruit gênant/désagréable.

    -Je marche dans la rue et un enfant fait éclater un ballon gonflable d’anniversaire non loin de moi —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis en voiture sur l’autoroute/rocade et une moto de course passe a coté de moi en doublant dans un gros vacarme d’accélération typique —> bruit gênant/désagréable.

    -Je veux ouvrir un portail mais celui-ci a un loquet rouillé où il faut mettre des coups dessus pour le déverrouiller, donnant un grand “BLAM” métallique a chaque coup —> bruit gênant/désagréable.

    -Je me réveille et ma compagne me fait un bisous affectueux près de l’oreille —> bruit quotidien/lambda.

    -Je dis au revoir a ma grand mère et celle-ci me fait des bisous sur les joues avec une grosse aspiration type ventouse avec ce bruit caractéristique des bisous de mamie —> bruit quotidien/lambda/désagréable

    -Je fais la cuisine et une personne a coté de moi après avoir sortie la viande de sa barquette en polyester, contorsionne celle-ci jusqu’à qu’elle “CRACK” afin de la mettre plus facilement dans la poubelle —> bruit gênant/désagréable.

    -Je fais mes courses dans le rayon fruits et légumes, quand le magasinier charger du réapprovisionnement des fruits, plie sa cagette en plastique verte dans un gros “CRACK” de plastique non loin de moi après avoir déchargé les fruits sur les étales afin de la ranger proprement. —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis dans le TGV et le passager assis a coté de moi débouche une bouteille d’eau gazeuse qui a eu le malheur d’être un peu trop agitée, ce qui émet un gros “PCHHHHHHHIII” —> bruit quotidien/lambda.

    -Je mange un peu trop rapidement et la fourchette claque sur mes dents —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis dans mon appartement, et le voisin du dessus fait tomber un objet lourd sur le sol ce qui fait un gros “BLAM” chez moi —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis dans mon appartement et le voisin du dessus ou d’à coté joue de la perceuse et du marteau émettant ce bruit sourd caractéristique du a la séparation par des cloisons —> bruit gênant/désagréable.

    -Je me ballade dans la rue et un commerçant ferme son rideau de magasin dans un grand “BLAM” métallique —> bruit gênant/désagréable.

    -Je vais au cinéma voir un blockbuster et celui-ci par moment est un peu trop bruyant dans les scènes d’actions —> bruit quotidien/lambda/désagreable.

    -Je suis à la gare attendant le train et le type chargé de prévenir les gens de l’arrivée du train se met a sifflet pas très loin de moi —> bruit gênant/désagréable.

    -Je fais des travaux, et je fais tomber une grosse barre métallique type armature de placo BA13 sur le sol ou sur les autres barres, ce qui fait un gros “BLAM” métallique —> bruit gênant/désagréable.

    -Je suis en ville et un vélo freine non loin de moi avec les freins mouillés a cause de la pluie ce qui pour conséquence d’émettre un gros couinement/grincement —> bruit gênant/désagréable.

    -Je vais pour vider le verre et sur la route je fais tomber pleins de bouteilles par terre —> bruit gênant/désagréable.

    -J’allume la TV et celle-ci était resté bloqué sur un niveau sonore élevé, et d’un coup le niveau sonore est hyper fort puis je baisse —> bruit gênant/désagréable.

    -Je téléphone avec le smartphone en haut-parleur puis des fois, le timbre de la voix de mon interlocuteur émet des sons aiguë et strident, un peu nasillard —> bruit gênant/désagréable.

    -Je marche dans la rue et une moto arrivant a un feu rouge, décélère en faisant rugir son moteur par a coup “Vroom” ….. “Vroom” —> bruit gênant/désagréable.

    -Je quitte les toilettes et en voulant rebaisser la cuvette je la lâche et elle tombe dans un grand “BLAM” —> bruit gênant/désagréable.

    -J’oublie de fermer le portail après avoir rentré la voiture et celui se referme dans un grand “BLAM” métallique a cause du vent —> bruit gênant/désagréable.

    -Je prends le soleil dans mon jardin et un oiseau au chant un peu plus aiguë et strident que la moyenne vient pousser son crie non loin de moi —> bruit quotidien/lambda.

    -Je me ballade au Parc et au détour d’un lac, un groupe d’oies se met a criailler —> bruit quotidien/lambda.

    -Je me met au lit avec ma compagne et on parle normalement près l’un de l’autre —> bruit quotidien/lambda.

    -Je vais a un distributeur de barre chocolatée et en procédant a la commande la barre de chocolat tombe du haut du distributeur dans un grand “BLAM” —> bruit quotidien/lambda.

    -Je veux gagner de la place dans ma poubelle d’éléments recyclables, et pour cela je compresse mes bouteilles d’eau en plastique ce qui émet un bruit de plastique s’écrasant « Shrcrouikkk » —> bruit quotidien/lambda.

    Mes questions :

    1- Y’a t-il des erreurs de discernement ou une situation traumatique créatrice d’acouphènes dans les situations susmentionnées ?

    2- Finalement si je n’ai fait aucune erreur de discernement au dessus, quels sont les situations et types de bruit où je risque un nouveau traumatisme sonore ?

    3- Est ce que cette règle qui stipule qu’il faut soit un bruit bref mais de très forte intensité (pétard, coup de feu, explosion, larsen etc..) soit un bruit fort mais qui dure (boîte de nuit, concert, casque audio etc..) est réelle ?

    4- Si cette règle est réelle, et que je ne m’expose pas à ce genre de situation, je ne risque vraiment rien dans les bruits du “quotidiens” hormis malchance et fortuit ?

    5- Est-il vrai qu’il est impossible que la lésion initiale s’aggrave car une cicatrice ne s’étend pas (d’après le Dr P. Peignard) ?

    6- Mon oreille est-elle aussi solide que les autres pour les bruits du quotidiens ?

    7- Si je suis le raisonnement du Docteur P. Peignard, si je subis un nouveau traumatisme sonore, j’aurais une autre cicatrice des voix auditives avec un nouvel acouphène qui se juxtaposera sur l’ancien mais celui que j’ai actuellement restera le même si les fréquences atteintes par le nouveau traumatisme ne le concerne pas ?

    Je sais que tout cela peut paraître psycho/taré/parano mais dans cette phobie on peut vite le devenir, et c’est actuellement la seul méthode que j’ai pu trouver pour me destresser, a savoir lister un maximum de situation afin que l’on me dise ce qu’il en est objectivement. Car avec ces pathologies (acouphènes + phonophobie) et seul dans ma tête je n’arrive plus a faire primer la raison sur la folie et donc je peine a rester objectif. J’ai besoin d’un référentiel de témoignages objectifs me permettant dans le futur de me dire « Romain débloque pas, c’était rien ce son, ils te l’ont tous dit ». Afin que je puisse passer a autre chose rapidement où dans le meilleur des cas ne même plus m’en soucier et espérer reprendre une vie normal. Si vous avez le temps a un moment ou un autre de votre existence pour répondre consciencieusement à ces 7 questions, je peux vous assurer que vous me retirerai une belle épine du pied, souffrant actuellement de phonophobie post-traumatique, j’ai vivement besoin de me détendre le “string” psychologiquement car je n’en peu plus de me ronger la tête a cause des sons. J’aimerai me dire : “Bon j’ai merdé une fois, mais c’est pas pour autant que ça va m’arriver tous les jours” pour avancer et passer à autre chose sans être sur le pied de garde à tous les instants et à sonder la moindre décibel, et enfin surtout, pour faire la part des choses. Sorry pour le pavé.

    Mon but par ce message : tirer un trait et avancer.. et surtout éviter que chaque bruit un peu « fort » me rappel mon état d’acouphénique où me renvois vers eux et cet état post-traumatique d’acouphène. Car je n’arrive plus a identifier un vrai traumatisme sonore, j’en vois partout et surtout dans chaque bruit un peu « fort ».

    Si vous pouvez m’aider ..

    Bien à vous

  • lolie

    Member
    10 mars 2015 at 19 h 09 min

    @romano33, tu souffres d’hyperacousie, comme bcp ici, consultes un psychiatre – moi c ce que j’ai fini par faire il y a un an – pour avoir un traitement qui soulage tes douleurs et décontracte tes muscles et diminue le stress qui devient chronique (j’ai les mêmes douleurs que toi). Moi je prends du Laroxyl + lexomil mais ya pas que ça faut en discuter avec un psychiatre ou un neurologue car les ORL ne te donneront rien de rien. En ce qui me concerne même avec un traitement mon problème d’hyperacousie n’est pas résolu pour autant loin de là car quand j’ai un choc acoustique j’ai aussi peur que mes acouf’ augmentent, je ne peux plus prendre de Solupred car le Solupred est nocif sur plein de points et moi il augmente le l’effet du Levothyrox et cela me cause de la sécheresse oculaire et une hypersensibilité à la lumière, j’ai dépensé 80 € dans des verres polarisant qui me soulagent pas des reflets horriblement douloureux donc je me retrouve avec une hypersensibilité en plus et les ophtalmo ne peuvent rien à ce problème d’hypersensibilité à la lumière….donc les jours de soleil sont des jours de calvaire + le bruit de la rue…. voilà. Ah ! J’oubliais le magnésium marin soulage aussi l’hyperacousie cela détend les muscles de la mâchoire et joue peut-être sur le fameux syndrome du muscle tenseur du tympan qui dans nos pathologie doit être bien abîmé… les oméga 3 et 6 agissent aussi sur le système nerveux.
    Bon j’espère t’avoir aidé. Cordialement, Lolie

  • lolie

    Member
    10 mars 2015 at 19 h 11 min

    PS : le laroxyl ou autre médicament de la même famille soulage les douleurs neuropathiques. Il y a aussi le rivotril, à voir avec un professionnel bien sûr. Moi perso, j’ai pas essayé le rivotril qui apparemment soulage l’hyperacousie et diminue les acouphènes, mais maintenant seuls les neurologue peuvent le délivrer. Bon ce gendre de médicaments sont des drogues, mais bon moi j’ai pas eu le choix, car au point de douleurs où j’en était il y un an, sans médicament j’aurais pas survécu à l’enfer de l’hyperacousie et des acouphènes.

    Lolie

  • romano33

    Member
    10 mars 2015 at 19 h 34 min

    Je te remercie beaucoup de t’as réponses. J’ai hésité a préciser la distinction de mon trouble avec l’hyperacousie. Car je sais bien ce qu’est l’hyperacousie, et je pense en avoir une légère.. Mais mon soucie est pas tant la douleur que la peur, car la plupart des situations mentionnées ci-dessus ne me font pas mal .. Mais c’est la peur qu’engendre ces bruits qui me tétanise.. “Et si j’avais eu un autre traumatisme sonore…” Je cherche en faite à savoir si mon discernement est bon, a savoir où se situe la frontière entre les bruits lambda du quotidien et les bruits traumatiques créateurs de lésions et donc d’acouphènes. Ma peur est d’aggraver mes acouphènes. Je cherche à savoir dans quelles situations je risquerai un nouveau traumatisme auditif et donc à savoir si mon discernement, ma distinction entre bruit lambda/quotidien, bruit gênant/désagréable (mais non traumatique) et bruit traumatique.. Savoir si je risque rien avec tout ces bruits sus-mentionnées communement admis par un grand nombre comme des bruits de la vie de tout les jours. J’ai une sensibilité aux sons aiguë et donc de l’hyperacousie, c’est indéniable mais je la qualifierai pas de sévère comparé à d’autre dont le niveau est nettement plus élevé et surtout au regard que la plupart des situations que j’évoque ne me font pas “mal” mais c’est au niveau psychologique ou je balise des que je les entends.. “Et si ce bruit était createur d’acouphènes..” Je cherche à faire la distinction entre bruit simplement désagréables et les bruits traumatiques qui peuvent créer des acouphènes. Le problème etant que j’entends des traumatismes sonores partout ! Je cherche a destresser psychologiquement.. Merci pour ta réponse

  • oreille-malade

    Member
    11 mars 2015 at 10 h 44 min

    Bonjour @romano33

    Ton message est très intéressant. Je n’ai personnellement jamais souffert de phonophobie, y compris lorsque j’avais de l’hyperacousie sévère, donc je ne sais pas trop si mon avis sera très constructif…

    Je pense que la question qui résume tout est :
    est-ce que le fait d’avoir déjà subi un traumatisme sonore rend l’oreille ou le nerf auditif plus susceptible de subir un nouveau traumatisme à l’avenir ?

    Et là il est difficile d’avoir des certitudes. J’ai choisi d’écouter le Dr Peignard lorsque je lui ai posé une question à ce sujet et qu’il m’a répondu que rien ne laissait penser que ce soit le cas. Autrement dit, en gros, qu’il fallait se protéger lorsqu’un son était susceptible de provoquer un traumatisme auditif pour tout individu, et ne pas se protéger face aux autres sons.

    Certains ici m’ont déjà dit qu’à leur sens ces propos sont irresponsables, car ils ont vu leurs acouphènes augmenter suite à une exposition à un bruit apparemment anodin. Sauf que cette augmentation n’est pas forcément le signe d’un traumatisme sonore.

    Tiens d’ailleurs, hier en rangeant la vaisselle j’ai fait tomber une assiette, bruit bien violent, mes acouphènes ont monté en flèche et ça a duré un bon moment. Je n’ai pourtant pas considéré qu’il y avait eu traumatisme, mais simplement que mon cerveau “réagit mal” à ce type de son agressif.

    Après, je ne suis pas un gourou ou un troll, je ne prétends pas détenir la vérité sur les acouphènes, je suis un acouphénique lambda et je donne simplement mon opinion personnelle 🙂

    Le danger se détermine de manière grossière en fonction de l’intensité sonore (niveau de décibels) et de la durée d’exposition. Il y a en réalité d’autres facteurs qui entrent en jeu, par exemple un son très aigu sera généralement plus dangereux qu’un son lambda, ou encore un concert avec une dynamique très faible et peu ou pas de pause entre les morceaux sera particulièrement destructeur pour l’audition (c’est du vécu malheureusement, c’est mon traumatisme sonore au Café de la danse).

    Tu peux toujours jeter un oeil sur une page de ce type :
    http://www.cochlea.org/bruit-attention-danger-!-protection

    Donc dans les situations du quotidien, tu ne risques a priori pas plus qu’une personne lambda (encore une fois ce n’est que mon avis, si quelqu’un veut argumenter une autre position, le forum est là pour ça, comme toujours ! 😉 )

    Au sujet de l’impossibilité que la lésion initiale s’aggrave… Je pense que ce qu’il veut dire c’est qu’en effet une cicatrice ne s’étend pas toute seule, donc en l’absence d’un nouveau traumatisme la lésion ne peut effectivement pas s’aggraver. Logique basique 🙂

    Et pour ton point 7, cela me semble juste d’en déduire cela en effet.

  • romano33

    Member
    11 mars 2015 at 11 h 25 min

    Bonjour @admin

    Merci pour ta réponse constructive !
    Effectivement j’aurai tendance a penser comme toi et le Dr P. Peignard, a savoir si un son du “quotidien” ne fait rien a mon prochain, pourquoi me causerai-t-il un nouveau traumatisme sonore ? et là effectivement la question de savoir si quelqu’un qui a déjà subit un trauma sonore est plus susceptible d’en avoir un autre face a un son dit “lambda” est judicieuse .. j’espère que non ! du moins je ne pense pas.

    J’ai déjà épluché tous ces sites malheureusement dans ma phonophobie dévorante.

    Je voudrai en faite cataloguer, référencer, lister toutes les situations où on risque un traumatisme sonore ! pour arriver a redessiner cette frontière entre les bruits lambda du quotidien auxquels ont ne peu échapper et les bruits traumatiques qui peuvent être partiellement évités car ce sont des situations particulières j’imagine. Tout les bruits ne peuvent nous causer des lésions… d’où ma liste des bruits du quotidien pour savoir si je peux me laisser aller en confiance avec eux sans craindre un nouveau trauma. Cette hantise est juste épuisante. Accuser tout les bruits d’être une menace est usant ! mentalement je me ronge la tête pour tout et rien.. j’aimerai juste me dire les traumatismes sonores c’est ça ça et ça et tout le reste t’oublie c’est rien et ton oreille ne risque rien avec eux.

    Merci pour ton opinion, elle va dans mon sens et elle me rassure !
    L’assiette qui tombe je compatis, je l’aurai vécu comme un cataclysme malheureusement, alors qu’un ORL m’a bien dit que tous ces bruits n’étaient rien pour l’audition et ne pouvait créer un traumatisme sonore.. mais j’aurai quand même psychoté et mes acouphènes auraient surement grimpés en flèche a cause du stress… j’ai hâte d’arriver un jour au stade du “je m’en foutiste” le plus total lorsque cette assiette tombera chez moi.. Douce utopie pour le moment .. 🙂

    Merci encore

  • reaper

    Member
    11 mars 2015 at 18 h 25 min

    Pourquoi confondre hyperacousie et phonophobie ? Je me croirais dans les papiers rédigés par hazel et jastreboff. On parle de deux pathologies bien différentes. La phonophobie est la peur du bruit (comme la peur des araignées, du vide…) et l’hyperacousie est une douleur physique liée au bruit donc même si effectivement un “petit” lien peut exister entre les deux maladies, elle n’ont rien à voir…

    Les acouphènes qui augmentent en fonction de certaines fréquences c’est du vu et revu…rien de dramatique. Par contre l’histoire de la lésion qui ne s’étend pas je suis plus beaucoup plus sceptique sur le sujet. En essayant de vivre “normalement” j’ai considérablement aggravé mon état en deux mois à peine…alors comment l’expliquer ? Je précise que je vivais normalement (enfin j’ai essayé) ce qui exclu la phonophobie ou autre invention des orl pour nous décrédibiliser…

    Donc tout cela pour dire que des mécanismes très complexes sont en jeu au niveau du cerveau mais aussi (à mon avis et malgré ce que pense les orls) au niveau de l’oreille interne. Je reste persuadé qu’une des clés est lé thérapie génique avec les cellule souche mais malheureusement on en est loin surtout en France…

    Pour le reste, il faut éviter de croire que les médicaments vont tout résoudre (surtout sur les acouphènes). C’est comme les orls qui te disent “dans 4 mois vous n’entendrez plus votre acouphène, vous serez habituer”, ça me fait rire jaune…et ils tirent encore leurs belles théories de vieux papiers qui ont plus de 20 ans, il serait temps d’évoluer !

    PS : méfie toi des orls, ils sont plus incompétents que jamais sur le sujet et campent sur leurs positions. A part faire des tests auditifs et enlever des bouchons de cérumens je me demande pourquoi ils ont fait tant d’études (c’était le troll du jour !).

  • ddalcatel

    Member
    11 mars 2015 at 19 h 01 min

    Bonjour Romano33
    Dans ta liste je vois quand même une anomalie. Enfin c’est mon avis. Tu peux faire autant de bisous à ta grand-mère par contre méfiance avec le cinéma. Le cinéma c’est suivant les salles énormément de dB pendant 1H30 à 2H. Pour le reste pas de pb.
    Donc pour le quotidien je pense pas que tu ne sois plus sensible qu’un autre.
    Et oui le niveau en dB ainsi que le temps sont deux facteurs importants pour la fatigue auditive. Mais comme le dit admin il en est de même pour la fréquence.

    C’est facile à dire mais je crois quand même qu’il faut essayer de moins y penser…

  • oreille-malade

    Member
    11 mars 2015 at 19 h 15 min

    Merci @ddalcatel pour cette précision importante !
    En effet, je n’avais lu la liste de @romano33 qu’en diagonale (honte à moi) et j’avais raté ce passage. Le cinéma peut causer un traumatisme sonore (c’est probablement rare mais ça existe).

    A lire sur le sujet :
    Traumatisme sonore au cinéma
    Gravity Forms : volume sonore trop élevé dans les salles de cinéma

  • romano33

    Member
    12 mars 2015 at 0 h 09 min

    @reaper

    Merci pour le troll du jour, je note la pointe de cynisme et la correction/distinction entre hyperacousie et phonophobie qui a lieu d’être.. 2 pathologies certes proche mais une prends sa source dans la douleur physique.. l’autre dans une peur psychologique ! De lourd mécanismes sont en marche effectivement au niveau des sens, et de l’oreille interne ! quel complexité ce coquillage de la tête, quelque part j’ai hâte aussi d’être a cette époque future où des chercheurs fou auront enfin trouvé la clé de la repousse des cellules ciliées.. et que ça prendra 3 consultations pour effacer tous les acouphènes ! le bonheur pour des millions de personne ! la lumière au bout du tunnel.. réellement ! Par contre je reste croyant en cette histoire de lésion initiale, comme une cicatrice, je ne crois pas qu’elle s’étire, par contre tout nouveau traumatisme, rajoutera une nouvelle lésion a la fréquence du dit traumatisme ! enfin j’espère que c’est ça le concept ! sinon ça craint !

    @ddalcatel Merci chaudement pour ce message rassurant qui remet direct les pieds sur terre ! je ne suis donc pas complétement fou ! et la rectification pour le cinéma est bien sur indiscutable.. salle fermé avec du son compressé parfois mal calibré en fonction de la salle, le tout qui dure 2h.. puis si tu rajoutes le dernier blockbuster avec encore plus de fusillade, de sirène de police et de décollage de fusée… il est clair que le cocktail dynamite est pas loin d’être réuni ! je n’y vais plus d’ailleurs justement parce que j’ai “peur” où si j’y vais c’est avec bouchon quies.. mais c’est le gros bad car dans les moments calmes du film je n’entends alors que mes acouphènes ce qui me pourri tout le film car je repense a ma triste condition d’acouphénique.. puis je regarde mon voisin ce goinfrant de pop-corn en rigolant a plein poumon sans bouchon, complétement détendu.. et là j’ai envie d’un suicide quantique instantanée 🙂
    Savoir que mes oreilles peuvent être en confiance avec les bruits du quotidien, n’a pas de prix, encore une fois un grand merci pour le repère objectif et l’éclairage au niveau du discernement qui confirme mon pressentiment au sujet de ces situations.
    C’est exactement ce que je recherche : ne plus y penser, laisser mes acouphènes siffloter sans me préoccuper de savoir si je vais les nourrir avec tel ou tel bruit ! me dire que c’est dans des situations particulières qu’on choppe des traumatismes sonores me permettra de ne plus m’inquiéter avec les bruits du quotidien ! et ça se sera déjà un grand luxe pour moi ! j’avais oublié d’ajouter a ma liste un bruit rare mais qui peut malheureusement faire parti du quotidien..
    -Je me balade dans la rue et a 20m de moi un petit garçon fait éclater son ballon de baudruche (ballon gonflable), a 20m —> bruit gênant/désagréable mais a 2m —> bruit traumatique ??

    @admin
    Merci pour la lecture.. ça donne la frousse !

  • romano33

    Member
    12 mars 2015 at 13 h 54 min

    Salut,

    Du coup si je résume, pour avoir un traumatisme sonore tout dépend de 3 facteurs :

    -Intensité (dB)
    -durée
    -fréquence (aiguë ou grave)

    et du coup les situations où ont peu avoir un traumatisme sonore seraient pour :

    Les bruits brefs mais de très fortes intensités :
    -Tir avec arme a feu (sans protection)
    -Pétard
    -Explosion
    -Coup de tonnerre près de sois
    -Larsen énorme (concert ou téléphone)
    -Ballon de baudruche (ballon gonflable) qui éclate près de sois
    -Feux d’artifice qui tourne mal
    -Alarme incendie/antivol
    -TGV ou métro qui grince en freinant a l’arrivée en gare ou station a 1 ou 2m du quai
    -Corne brume
    -Écroulement d’un échafaudage en aluminium/métal près de sois
    -Klaxon de poids lourd ou bus a 2m
    -un bébé ou un ami qui vous crie/hurle dans l’oreille
    -un coup de sifflet dans l’oreille
    -Airbags qui se déclenchent

    Les bruits forts mais qui durent dans le temps :
    -Discothèque
    -Concert
    -Musique au casque
    -Être batteur/guitariste..Musicien amplifié et faire des répétitions en groupe (sans protection)
    -Marteau piqueur (sans protection)
    -Scie sauteuse (sans protection)
    -Motocross ou moto très bruyante ou voiture de course (sans protection)
    -Cinéma avec son un peu trop fort
    -Travail industriel, forgerie, chantier (sans protection)
    -Alarme incendie/vol
    -Sirène de pompier/police/ambulance
    -TGV ou métro qui freine avec grincement a l’arrivée en gare ou station
    -Stade de foot en ébullition/extase et être dans les gradins

    Hormis ces situations particulières voyez-vous d’autres situations dans la vie quotidienne/lambda où l’on risque un traumatisme sonore ?

  • oreille-malade

    Member
    12 mars 2015 at 17 h 46 min

    Du coup si je résume, pour avoir un traumatisme sonore tout dépend de 3 facteurs :

    -Intensité (dB)
    -durée
    -fréquence (aiguë ou grave)

    Il y a d’autres facteurs “acoustiques” je pense, notamment la dynamique. Ainsi, un concert de classique qui monte très très haut mais descend aussi très bas (oscillation entre 60 et 115dB par exemple) sera nettement moins dangereux pour l’auditoire qu’un concert pop qui oscille entre 103 et 107dB, sur une durée identique.

  • romano33

    Member
    12 mars 2015 at 21 h 44 min

    Effectivement.. je n’y avait pas pensé, cela influe grandement sur la durée acceptable/tolérable finalement.. un peu comme au cinéma, si c’est un film romantique avec plein de scènes blabla love plutôt calme et une scène ou deux d’actions plus costaud !

    @admin Par exemple les coups de klaxons de voiture dans la rue, hormis les cas d’hyperacousies, sont sans danger pour l’oreille si c’est pas trop proche et que ça ne dure pas ?
    Car après analyse c’est environ 110 db a 1m..
    La fréquence n’est pas trop aiguë j’imagine
    et la durée n’est pas excessive généralement .. du coup si on est pas trop proche de la source, risque t-on un trauma sonore ? car il y en a plein les rues…

  • oreille-malade

    Member
    13 mars 2015 at 13 h 03 min

    les coups de klaxons de voiture dans la rue, hormis les cas d’hyperacousies, sont sans danger pour l’oreille si c’est pas trop proche et que ça ne dure pas ?

    Je pense qu’un klaxon “normal”, si tu n’as pas la tête collée dessus, ne représente pas de danger. Même en cas d’hyperacousie. Encore une fois, je parle ici de traumatisme sonore.

    Un klaxon classique à distance respectable, autrement dit même si une voiture klaxonne alors que tu es juste devant en train de traverser, ne représente pas je pense une menace de type “lésion de l’oreille interne”. En tout cas depuis toutes ces années, j’ai rencontré différents cas de traumatisme auditif, mais pas une seule fois suite à un coup de klaxon.
    Après, la question de savoir si cela peut faire “buguer” le cerveau c’est autre chose, là c’est difficile d’avoir une réponse claire et nette.

  • lolie

    Member
    13 mars 2015 at 13 h 09 min

    Eh bien moi les coups de klaxons à ma hauteur m’ont déjà déclenché des douleurs… 🙁 et j’en ai très peur maintenant je mets bouchons aux abords des carrefours, nationales… les cris d’enfants aussi m’ont fait mal et j’en ai aussi peur…


Viewing 1 - 15 of 172 posts

Log in to reply.

Original Post
0 of 0 posts June 2018
Now