Question par rapport au trauma sonore !

  • Usager supprimé

    Membre
    13 avril 2017 à 11 h 30 min

    Le caisson hyperbare, c’est impossible en France car il y en a très peu et ils sont réservés à des utilisations plus urgentes. Ou alors il faut simuler la surdité complète et implorer les médecins hospitaliers.

    Je pense qu’il voulait dire qu’après 48 heures il n’y a pas de résultats assurés en l’état (limité) des connaissances actuelles. Je crois que lorsqu’on associe la cortisone à des compléments en vitamines et oligo-éléments, à du magnésium, de l’acide alpha-lipoïque et à certains vasodilatateurs (genre piracetam ou naftidrofuryl), on peut avoir de meilleurs résultats en terme de récupération d’après certaines études. Les compléments vitaminiques, le magnésium, le zinc et l’acide alpha-lipoïque surtout pourraient aussi avoir un effet préventif.

    Pour les acouphènes, je crois me souvenir d’une étude qui semblait suggérer un effet préventif en cas de prise d’anti-épileptique avant le traumatisme et peut être juste après. Mais l’anti-épiléptique en question était la rétigabine (trobalt), donc fortement déconseillé. Je ne sais pas ce que ça pourrait donner avec les autres.

  • Usager supprimé

    Membre
    13 avril 2017 à 11 h 36 min

    @kenshirlo

    Est ce que tu étais dans un état particulier? Par exemple, penses tu que tu étais en carence de quelque chose, que tu ne dormais pas assez ou que tu étais dans un état émotionnel compliqué? Parce que je n’arrive pas à comprendre quels peuvent être les déterminants du phénomène neurologique qui suit les lésions dans l’oreille et qui est responsable de l’apparition des acouphènes et sans doutes aussi de l’hyperacousie. Et cela alors que d’autres personnes ne vont rien développer ou développer une hypoacousie.

  • admin

    Organisateur
    13 avril 2017 à 13 h 05 min

    Je connais quelqu’un qui est sorti pratiquement sourd d’une discothèque au Lavandou dans le Var, et qui a été sauvé par un traitement par caisson hyperbare (il a quand même gardé une perte auditive mais pas trop marquée et surtout des acouphènes et de l’hyperacousie très très faibles). Bon après, c’est dans le coin de Toulon, donc évidemment mieux équipé en caisson que Clermont-Ferrand ou Reims…

  • Usager supprimé

    Membre
    13 avril 2017 à 14 h 42 min

    Les acouphènes dûs à un trauma sonore sont obligatoirement des sifflements ?

    Je suppose que non, mais je pose quand même la question . ^^

    Parce que je n’arrive pas à qualifier mes acouphènes.
    Je parle de grésillement ou bruit blanc mais c’est étrange …

    Et vos acouphènes, vous les percevez dans les oreilles ou dans la tête ?

  • Usager supprimé

    Membre
    13 avril 2017 à 15 h 13 min

    On peut avoir tout type de son suite à un trauma sonore… Tout dépend de la fréquence qui a été atteinte par le trauma d’après ce que m’avait dit un ORL…
    Pour ma part j’entends mes acouphenes ds les oreilles et ds la tête… C’est vraiment insupportable ! Comme un bruit blanc aussi… Une sorte de grésillement permanent bilateral… Constant !

  • Usager supprimé

    Membre
    13 avril 2017 à 23 h 42 min

    @admin

    Pas la peine de jouer au loto pour lui, une chance pareille ça ne se présente qu’une fois!

  • kenshirlo

    Membre
    14 avril 2017 à 8 h 02 min

    @natiflux

    Personne n arrive à comprendre ça. Sinon il n y aurait pas des millions d’euros de recherches investis…

    Aucun état émotionnel particulier. Au contraire je me souviens m être dis à plusieurs reprises quelques jours avant l accident que j avais vraiment la belle vie!

    Non le truc c’est que j écoutais tjrs un peu fort et j en ai payé le prix à un moment donné. La goutte d eau qui ….

  • Usager supprimé

    Membre
    14 avril 2017 à 10 h 13 min

    Justement en parlant de recherche, certaines études semblent suggérer que beaucoup d’acouphéniques ont des carences diverses, en zinc par exemple. Je me pose la question de l’utilité d’une supplémentation au moins dans un but préventif.

Page 2 sur 2