Acouphène soudain ! (Dysfonctionnement tubaire ?)

  • azurick

    Membre
    30 novembre 2018 à 14 h 43 min

    Oui je comprends.

    Je vais essayer. Mais c’est pas évident. 🙁

  • admin

    Organisateur
    30 novembre 2018 à 21 h 09 min

    @orion
    Oui mais apnées modérées

  • orion

    Membre
    1 décembre 2018 à 10 h 12 min

    @azurick

    Il existe des techniques pour baisser le stress.
    Ce qu’on préconise aux personnes stressées (avec acouphène), c’est de bien respirer.
    Ça ne baisse pas les acouphènes mais les tensions du corps et, par conséquent, les tensions nerveuses.
    Plusieurs fois par jour, il est très recommandé de respirer profondément.
    Pour ma part, je le fais allongée (yoga). Mais ça marche aussi debout.

    Par ailleurs, dans les techniques plus élaborées, il y a la cohérence cardiaque. On règle sa respiration sur le rythme cardiaque :

    Traitement des acouphènes : comment fonctionne la cohérence cardiaque ?


    Normalement, ça se fait avec assistance logicielle, mais ça coûte cher.
    Il existe des vidéos ou des petits logiciels qui permettent de le faire.

    @admin,

    je ne savais pas qu’on pouvait avoir de l’apnée dans une seule position de sommeil. J’apprends quelque chose. 😉
    Nous nous étions posé la question avec ma médecin. Sur le dos, j’avais la respiration qui s’arrêtait la nuit. Mais elle m’a dit que je n’avais pas le profil de l’apnéique. Et, comme ça me réveillait et que j’avais conscience des arrêts de la respiration, tout le monde a conclu que c’était de l’anxiété.

  • orion

    Membre
    1 décembre 2018 à 10 h 54 min

    Au fait :

    Mon médecin m’a dit que c’était sûrement dû à mon terrain allergique. En effet, depuis tout petit, je fais des allergies aux acariens et aux pollens donc, j’ai souvent le nez un peu pris et que, peut être j’avais eu une inflammation de la trompe d’Eustache, à force.

    L’allergie aux acariens se traite. J’ai été désensibilisée il y a des années. La désensibilisation aux acariens fonctionne bien.
    Ça peut-être une chose à faire car c’est une allergie chronique (pas saisonnière, comme le pollen).

  • admin

    Organisateur
    1 décembre 2018 à 14 h 29 min

    En fait, c’est ce qu’ils appellent une “apnée positionnelle”. Elle n’existe pas que lorsque je dors sur le dos, mais elle est nettement plus marquée lorsque c’est le cas 🙂

  • azurick

    Membre
    6 décembre 2018 à 14 h 00 min

    Tiens. Je voulais savoir si les antihistaminiques pouvaient déclencher ou aggraver des acouphènes ?
    Je demande ça car je prends de la desloratadine depuis le mois de avril/mai (quand mon problème de trompe est arrivé). Et c’est en septembre que mes acs se sont déclenchés subitement.

    Ensuite, depuis le mois d’octobre, je prends de l’Inorial. Je l’ai arrêté récemment car dans les effets secondaires, il y a écrit “acouphènes”. Je me demande si ça a joué dans l’aspect plus régulier des mes acouphènes (ou si c’est juste mon haut dégré de stress) ?

  • ikem

    Membre
    6 décembre 2018 à 23 h 17 min

    D’après france-acouphenes il est marqué que les anti-histaminiques peuvent provoquer des acouphènes.

    Personnellement je prends des anti-histaminiques (inorial, deslodoratine, zaditen) depuis des années, et bien que pour mon cas je pense à une ototoxicité médicamenteuse (anti-inflamatoires non stéroidiens), je ne pense pas que les anti-histaminiques ai pu me provoquer directement mes acouphènes, mais peut être m’ont-ils fragilisé à ce niveau-là. Et bien que je sois partagé sur le sujet dans mon cas personnel, je préfère éviter les anti-histaminiques désormais, en particulier l’inorial et le zaditen.

    Il y a des sujets sur le forum sur les médicaments ototoxiques :
    https://www.oreille-malade.com/forum/acouphene/liste-medicaments-ototoxiques
    https://www.oreille-malade.com/forum/acouphene/7-medicaments-qui-peuvent-causer-des-acouphenes

    Sur le 1er il y a un document en anglais avec une liste des médicaments/molécules ototoxique, les noms des médicaments/molécules sont en anglais, mais j’ai recherché et ils pointes les molécules “Chlorpheniramine maleate”, “Ketotifen” et “Omalizumab” liées aux anti-histaminiques comme pouvant provoquer des acouphènes.

    D’après doctissimo et eurekasanté on trouve ces molécules dans ces médicaments :
    Chlorpheniramine maleate :
    ACTIFED ETATS GRIPPAUX
    ACTIFEDSIGN
    BRONCALENE Adulte B
    RONCALENE Adulte s/s
    BRONCALENE Enfant
    BRONCALENE Nourrisson
    CLARIX ETAT GRIPPAL
    DRILL RHUME PARACET CHLORPHENA
    ERGIX RHUME
    FERVEX RHUME JOUR ET NUIT
    FLUSTIMEX
    HEXAPNEUMINE
    HEXAPNEUMINE Adulte
    HEXAPNEUMINE Enfant
    HEXAPNEUMINE Nourrisson
    HEXARHUME
    HUMEX RHUME
    HUMEXLIB PARACET CHLORPHENAMIN
    PNEUMOPAN
    RUMICINE

    Ketotifen :
    Zaditen
    Zaditen LP
    KÉTOTIFÈNE THÉA
    MONOKÉTO
    ZALERG
    ZALERGONIUM

    Omalizumab :
    XOLAIR

    Attention, cette liste n’est pas exhaustive et est issue de mes propres recherches, peut-être que je me trompe.
    Je n’ai donc rien trouvé sur la Desloratadine ou l’inorial sur ce document là en tout cas.

    Mais ceci dit d’après doctissimo :
    Inorial peut provoquer des acouphènes : 0,12 %
    Desloratadine : rien

    Selon moi, ce qui est sûr et certain à 100% c’est que ton stress joue sur tes acouphènes, pour l’inorial je ne saurais te dire mais t’en as pas pris non plus pendant des mois et les anti-histaminiques ne font pas parti des médicaments les plus ototoxiques, donc je te dirais bien relax mais après tout je n’en sais rien, ceci-dit personnellement je préfère ne plus en prendre du tout (inorial et zaditen).

  • azurick

    Membre
    7 décembre 2018 à 12 h 27 min

    Tu penses que le stress que j’ai accumulé (à cause des acouphènes) peuvent les aggraver ?
    Je me demande toujours ça car, lorsque j’étais au plus bas, en octobre, les acouphènes étaient plus permanents et bien plus présents.
    Si je me calme, ça peut les calmer aussi ?

    Bah, là, depuis 2 semaines, je me calme un peu plus et, j’ai eu 2 ou 3 matin où les acs étaient bien plus faibles. Je me suis même dit “Ah là ! ça va !”.

    Sinon pour l’inorial, oui, ça reste minime du coup. Mais ça me stresse trop d’en prendre.
    C’est vrai que pour la desloratadine, je n’ai rien trouvé, réellement.
    Après, il ne faudrait pas que je tombe dans la parano, non plus, j’imagine…

  • ikem

    Membre
    7 décembre 2018 à 14 h 50 min

    Je crois que le stress peut créer un acouphène ou augmenter celui déjà présent en te faisant te focaliser sur l’acouphène, ce qui augmente la perception que tu en as, du coup ça te stress encore plus ce qui l’augmente encore plus, ça crée un cercle vicieux qui accentue ta perception de l’acouphène et peut être l’acouphène en lui-même. Dans tous les cas, bien sûr en stressant moins ça le calmera d’autant.

    Fais toi éventuellement une cure de magnésium marin pour diminuer le stress, pour ma part j’en prends, ça ne règle pas le problème mais ça aide bien à être plus zen, et puis bien dormir aussi c’est primordial pour le stress.

  • steyko

    Membre
    13 décembre 2018 à 15 h 39 min

    Bonjour, tout à commencé entre 2010 et 2014, j’entendais comme un son aigüe dans mes deux oreilles, mais, pendant que je dormais ma tête n’étais pas tenu et devais bien penché vers la droite. Depuis ce jour-là j’ai eu des acouphènes sachant que l’on m’avais dit en 2006 que j’avais une perte d’audition a l’oreille gauche et que c’est l’oreille gauche qui siffle plus que la droite. Demain, je vais voir un Ostéopathe. Pensez vous qu’il peut m’enlevé mes acouphènes?

Page 2 sur 4