Bruit lorsque je secoue la tête



  • Bruit lorsque je secoue la tête

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    7 juin 2015 à 13 h 25 min

    Je ne peux pas te dire s’il y aura un effet ou non sur tes acouphènes mais clairement c’est un problème à traiter en effet 😉

  • 6f3070515c850f001c70479420bc6bc4 bpthumb

    lolie

    Membre
    7 juin 2015 à 18 h 43 min

    Ta définition des acouphènes tirées des dernières études est intéressante figure – t’elle dans la page qui définit sur ce site l’acouphène ?

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    oreillemalade

    Organisateur
    7 juin 2015 à 19 h 13 min

    Non @lolie mais je vous invite tous à compléter le wiki acouphène si le coeur vous en dit 😉

  • 57eecd4cb8fe7 bpthumb

    mathieu67

    Membre
    10 juin 2015 à 8 h 30 min

    @mika, en résumé, moi ça me fait penser à un état inflammatoire des nerfs de façon permanent, qui se manifeste instantanément plus forts lorsque c’est manipulé, un peu comme comme une cicatrice qui fait mal, mais qui fait encore plus mal lorsqu’on le touche.

  • 9fc4eb56b1d8dd49a238ec53f8534ee0?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    david-p

    Membre
    16 mars 2018 à 17 h 24 min

    Je sais que ca date un peu, mais j’ai un phénomène qui ressemble beaucoup.
    Un sifflement entre 8000-12000 Hz.
    il augmente si je tourne la tête. Si j’appuie sur le crane pres de l’oreille.
    Et avec des deplacement de machoire.

    J’ai aussi eu une intervention sur une dent, pour mettre un “implant”, avec dévitalisation.
    Et je sens toujours qqh de bizard au niveau de cette dent.
    Ca fait plusieurs cas avec des pb dentaires.

    Quelqu’un a-t-il cette meme impression?

    J’hésite à faire tout arracher!?

  • fced82cfed88744dfec62e4921f66d35?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    mika

    Membre
    4 avril 2018 à 12 h 06 min

    Bonjour davidanonymous3192,
    intéressant le rapport avec les pb dentaires…
    Dans votre cas vous avez constaté vos accouphènes avant ou après l’implant ?
    Chez moi c’est apparu au même moment que ma molaire nécrosée, mal soignée…

    J’hésite aussi à me la faire arracher.
    Si vous passez à l’action, n’hésitez pas à venir témoigner 😉

  • 71a75347b60a85e6f67e2116b98641cd?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    orion

    Membre
    4 avril 2018 à 13 h 33 min

    @davidanonymous3192

    Le fait que vous puissiez moduler votre acouphène en tournant la tête, bougeant la mâchoire, etc. est sans doute le signe qu’il s’agit d’un acouphène à modulation somatosensorielle :
    https://www.france-acouphenes.org/index.php/pathologies/dossiers/169-acouphenes-somatosensoriels-de-quoi-s-agit-il

    Normalement, les médecins font des tests pour les détecter (mais je n’en ai jamais vu un me faire ces tests, ils s’en foutent).

    Avant de tout faire arracher, avez-vous consulté un occlusodontiste ?
    Portez-vous une gouttière d’occlusion dentaire ?

  • 5abb69fc07587 bpthumb

    winterhascome

    Membre
    4 avril 2018 à 14 h 17 min

    @admin

    Je crois voir ce que tu veux dire par l’ac n’est pas cérébral. Mais si il y a toujours un bruit de fond imperceptible 1 (comme sur une chaine hifi, avant de lancer le disque si on monte le son à vide, on entend un bruit blanc), le dérèglement, le bug cérébral peut générer la perception de ce bruit, la perception pathologique, un ac, juste sur cette base “naturelle” non? Auquel cas cet ac là serait bien cérébral, du moins la survenue et la centralisation seraient un seul et même phénomène.

    Après les aspects de posture, de compression des nerfs périphériques (SADAM, etc.) 2 participent-ils de la génération primaire de l’ac ou du processus qui fait bugger le cerveau ? Si la compression des nerfs modifie par contamination connectique le signal auditif, alors il serait part du processus primaire 2a. Si en revanche ils ne font “que” perturber le cerveau par un processus inflammatoire ou d’excitation périphérique, alors on dira qu’ils dérèglent ou participent au dérèglement des fonctions de traitement de l’info auditive 2b. La thèse par exemple du muscle du tympan qui se contracte anormalement et envoie un signal auditif serait plutôt à relier à la première hypothèse. L’idée d’inflammation du trijumaux ou des nerfs de la face, de sa seconde. ???

    L’idée qu’une dégradation originaire de l’oreille interne (ou plus largement des voies auditives internes) soit une condition nécessaire pour que l’ac se manifeste 3 serait contradictoire avec l’hypothèse 1. Et on sait que la dégradation de l’oreille interne n’est pas une condition suffisante (puisque des surdités à divers degré sans acs). Mais d’un autre côté, on peut difficilement vérifier qu’elle soit une condition nécessaire car il me semble que l’on perd des cellules ciliées et de l’audition dès le plus jeune âge, donc l’opportunité de survenue d’un ac, dans l’hypothèse 3 est toujours déjà là.

    Perso, je crois que admin a raison de postuler qu’il faille une lésion organique des voies auditives. Mais qui n’en a pas?

    Tout ceci pour dire que si l’on arrive un jour a réparer les organes et les nerfs, on verra si l’ac peut persister (ou survenir) avec une oreille réparée. Dire aussi que s’il doit y avoir une base organique, l’aspect cérébral et éventuellement psychologique (comme partie du cérébral : une anxiété ou dépression qui va profondément modifier l’équilibre des neurotransmetteurs, réorganiser la structure des connections, etc.) est à considérer. La question importante serait de savoir si les dérèglements cérébraux peuvent a eux seuls générer l’acs (hypothèse1) ou si ces dérèglements, en l’absence d’atteinte organique de l’oreille produire d’autres symptômes.

    Ce qui apparait majoritairement ici, c’est que les techniques soma (kiné, gouttières, acupuncture) psy (sophro yoga thérapies) ou les régulateurs de neurotransmetteurs (AD AED BDZ) ne fonctionnent généralement pas très bien – ne suffisent pas à stopper les acs. Eventuellement peuvent aider. Sans doute parce que tout ça joue sur des facteurs secondaires. Mais faut pas non plus oublier que les acs et H nous rendent, si besoin était, atrocement dépressifs (cf. les stats mises en ligne par admin).

    Le traitement de l’origine (réparer l’oreille) n’est pas pour demain ? Mais le ciblage de la zone surexcitée du cortex auditif et sa mise en sommeil (kv.7 noyaux dorsaux cochléaires si j’ai bien suivi !) semble plus proche de nous. Je veux bien que plusieurs zones soient hyperactives, mais diable, elles ne sont pas toutes à faire du son quand même, sinon on est cuits ! Les NCD font le son et les autres zones hyperactives font qu’on ne le supporte pas, du moins j’espère que c’est un truc comme ça ou d’un type accessible aux traitements pour bientôt. D’ailleurs c’est en cours d’essai phase 1 terminée, pour une autre indication, avec le XEN 1101. Dois-je garder cet espoir ?

  • 9fc4eb56b1d8dd49a238ec53f8534ee0?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    david-p

    Membre
    6 avril 2018 à 17 h 51 min

    Bien en attendant j’ai quand meme été faire arracher la dent.
    ca ne résoud pas mes acouphène néanmoins.
    Pas pour le moment.

    Mais vous dites qu’il est normalement possible de détecter ce type d’acouphène somatosensorielle.
    Mais ou?
    Quel médecin?
    Vous dites qu’il ne font pas ces tests!
    Et surtout, une fois identifiés, y-a-t-il quelque chose à faire?

  • 71a75347b60a85e6f67e2116b98641cd?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    orion

    Membre
    6 avril 2018 à 21 h 29 min

    @davidanonymous3192

    Mais vous dites qu’il est normalement possible de détecter ce type d’acouphène somatosensorielle.
    Mais ou?

    Eh bien déjà, dans ce que vous décrivez, il s’agirait d’acouphènes à MODULATION somatosensorielle (lisez bien le lien que je vous ai fourni).
    C’est à peu près sûr. Bon, certes, je ne suis pas médecin.
    Je ne connais pas de médecin qui vous ferait le test (autrement, j’y serais allé et je vous donnerais l’adresse).

    En général, la première chose à faire, est de porter une gouttière d’occlusion (c’est pour cette raison que je vous ai posé la question. Et vous n’avez pas répondu ! ;))
    Et la deuxième consiste à détendre les zones mâchoire / cervicale / ceinture scapulaire.

    Pour l’instant, en l’état des connaissances médicales, c’est à dire très faibles, on préconise de se détendre.
    C’est malheureusement tout ce qu’il y a en stock en matière d’intervention sur ces zones, à part si vous avez des lésions ou un dysfonctionnement caractérisé.

    C’est dommage, il y a peu un article du CNRS paru (et disparu) sur le site de France Acouphènes expliquait, en gros, (me corriger si je me trompe) que l’acouphène était le signal que l’oreille moyenne dysfonctionnait et que la manière dont elle fonctionnerait de nouveau serait par kynesthésie des mâchoires / cervicale / ceinture scapulaire.

    J’avais compris que ce ne sont pas des problèmes de mâchoires / cervicale / ceinture scapulaire qui provoqueraient les acouphènes, mais «l’inverse» : ces zones rétabliraient l’équilibre, le re-fonctionnement de l’oreille moyenne.

    Pour ma part, j’en avais conclu qu’il fallait porter une attention particulière à ces zones (mâchoires / cervicale / ceinture scapulaire).

    D’ailleurs, mon ORL traitante (non spécialiste des acouphènes) m’en avait parlé, en me disant qu’il fallait les détendre par tout moyen.


Affichage des publications 11 - 20 de 26

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant