Essai de synthèse sur les recherches en cours (SHORE-TZOUNOPOULOS)

  • Essai de synthèse sur les recherches en cours (SHORE-TZOUNOPOULOS)

  • 4eeb056500804d42132bb3db70edd28f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    fred

    Membre
    20 août 2020 à 23 h 22 min

    Hello,

    As-tu des évolutions avec le Neurontin ?

    Je suis retourné voir le Dr Fain fin Juillet et pareil, re Neurontin.

    Je l’avais vu il y a 3 ans, mes acouphènes n’en étaient qu’à leur commencement et insignifiants par rapport ce qu’ils sont devenus. Alors, est-ce le leur perception qui a changé, je trouve qu’elle a bon dos la perception.

    Fain et Timsit prescrivent les mêmes protocoles depuis près de 40 ans de ce que m’a dit le Dr Fain et je ne trouve pas cela vraiment rassurant mais au moins Coopacou essaye de nous soulager et nous écoute vraiment, c’est déjà ça.

    Le silence ennemi des acs et de l’hyper ? Je ne serais pas aussi catégorique, mes acs augmentent à coups sur dans le bruit et aussi parfois dans le silence.

    Admin, où en es-tu aujourd’hui de tes acs, si je puis me permettre. J’ai lu ton récit, fort au possible au début puis baisse “grâce” à la prise d’un AD si je me souviens bien ?

    Et depuis ?

    Enfin, pour répondre à ta question, la cortisone, il en faut pas en abuser. En tout cas, personnellement, cela n’a jamais rien sur mes acs.

  • 5f24393b3d8b9 bpthumb

    Nico922

    Membre
    21 août 2020 à 16 h 08 min

    Hello,

    Comme évolution je dirais une sorte de séparation en 1er partie de nuit (là où les 300mg font le plus effet et/ou la combinaison avec le Zolpidem, difficile à dire…).
    En gros j’arrivais a contenir les acouphénes en mono mais dés le moindre bruit/mouvement au réveil ils redevenaient bi-naurales.
    A savoir que j’avais déjà réussi à dégager les acs de l’hyper (donc non directement lié à un troma avec une fréquence), mais que comme certains ORL disait “il faut vivre normalement” et bien 2 jours après c’est reparti à 200/300% et j’en suis toujours là.
    D’accords avec toi sur le juste milieu sur le silence et l’hyper, je m’en mort les doigt tout les jours là.

    Avec le Z et le Neurontin j’ai réussi à les “désactiver pendant 0.5 à 1 sec pendant le couché au moment ou le Z devient efficace, dans certain cas et si on a bien planifier les prise de medoc (Propanolol pour la tension par ex) on arrive a être ultra calme et a en désactiver ce qui vient de l’hyper, pas ce qui vient du troma directement, là Timsit/Fain ont raison, comme c’est lié à une blessure tu n’y peux pas grand chose, mais il ne faut pas oublier pour autant l’hyper et ce que ça provoque.
    J’ai 3 types de famille d’acs avec l’hyper, l’instantané qui est une mauvaise interprétation d’un son (aigu) environnent et provoque un bip décalé instantané qui disparaît très vite (on le trouve dans la théorie celui là), puis j’ai ce que j’appel de la saturation du signal, en gros des sons non tromatiques vont exciter la sensibilité montante de l’hyper, qui se mesure, j’ai un AOE, tu peux te prendre comme moi +10 à +30db par octave (=doublement de la fréquence) en fonction de l’oreille après 2khz, ça sature qq part et hop acs qui lui va rester un certains temps quand même.
    On les retrouvent sous la description des acs temporaire d’hyper, sauf que tant qu’on a de l’hyper c’est du temporaire qui peut continuer à se nourrir donc durer très longtemps, c’est là où il faut essayer de se habituer au son et pas trop utiliser de bouchons. Ils sont vachement sensible au stress aussi, ça les fait monter en SPL (en volume sonore).
    Et en 3 eme type j’ai ce qui est surement musculaire autour de l’oreille interne, un bip mono assez fort qui dure 5sec et disparaît avec un fading, parfois annonciateur d’un changement sur des acs (type champ du cygnes quoi).

    Ok pour le Soludpred, de toute façon à part les 7 premiers jour d’un vrais troma ça ne sert à rien, attention aux Benzo (Noctamide par ex) aussi tien, à forte dose et durée quelques semaines, ne pas le prendre une seul journée déclenche un mécanisme de sevrage qui dans les cas sensibles (nous) peut être assez désastreux et aggraver notre cas, un peu du vécu ^^.

    Je suis aussi très intéressé pour savoir comment @admin a résolu son hyper coté medoc (avec un AD ?) mais aussi stratégie de bouchon, type “osef des acs d’hyper je les laisse monter pour descendre la sensibilité de l’oreille à terme” ?
    Perso moi ça craque (mise en sécurité du tympan je suppose) sur n’importe quelle son même ridiculement faible (touche clavier).
    Je me force à ne pas mettre de protections mais purée c’est pas agréable et déclenche des acs d’hyper à force.

Affichage des publications 111 - 112 de 112

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant