Conseils pour le quotidien d’hyperacousique

  • 62b079cc5a7ff bpthumb

    admin

    Organisateur
    17 novembre 2016 à 11 h 36 min

    Ca dit que cela diminue le bruit ambiant de 25 dB, pas qu’il y a 25 dB sous la tente 😉

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    chaos17

    Membre
    17 novembre 2016 à 11 h 46 min

    Je me permet de répondre car j’ai testé hier la sophrologie que je vais résumé en: le yoga du mental-corps.

    Ma rencontre avec la sophrologue c’est bien passé, elle m’a été recommandé par mon ORL de Bordeaux. Elle connaissait donc l’hyperacousie et les acouphènes, je n’avais pas eu à l’expliquer la maladie et elle compris facilement mes problèmes/angoisses sonore que ma compagne a du mal parfois.

    Je le dis tout de suite, j’ai de l’hyperacousie léger qui peut se transformer en modéré voir sévère selon mon état mental. Ce qui veut dire que je ne suis pas en permanence en souffrance et limite du pétage de plomb au moindre bruit. Je tiens à le préciser car je n’ai aucune idée si la sophrologie marche pour les cas supérieur au moins.

    Les exercices qu’elle m’a fait faire sont très simple, étant novice, on a commencé par la respiration ventrale allongé. Ce moment permet de calmer la respiration, prendre conscience où dans son corps on sent la tension montée (pour çà qu’il faut pas être sédaté aux médocs ou suffisamment de bonne humeur sinon le second exo risque de servir à rien).
    Le second exercice, c’est celui qui a bien marché et il y a pas de blabla inutile, le but est de contracter le corps si possible sur ces points de tension pour ensuite les relâcher à l’expiration. Pas évident à faire car on est en hyper-vigilance tout le temps et le corps à du mal à lâcher prise volontairement. Cet exercice permet d’apprendre à le faire volontairement de manière physique. Attention, pas trop contracter sinon on ce coince (me suis un peu coincé en le refaisant seul chez moi).
    Le troisième exercice était de l’imagerie mental, lorsqu’on est en souffrance on a du mal à s’en éloigner. Cet exo est fait pour nous entrainer à nous créer une bulle mentale où on y met ce qu’on veut ou pas. Un peu chelou au début car notre cerveau essaie de se reposer sur des acquis pour créer la bulle (genre moi, je voyais un aileron de requin dans la mer… ouais l’hyperacousie on s’en défait pas comme çà)

    Tout ces exercices sont à reproduire au quotidien m’a dis la sophro pour que çà devient un réflexe. Petit à petit que mon corps acquiert cela à la place de ce contracter et accumuler la tension et la souffrance.

    Je pense que cela pourra marcher sur moi car j’ai le temps parce que je suis au chômage. Donc je peux me prendre régulièrement 2 mins voir 5 lorsque je sens les choses montés. Je ne sais pas quels conseils ma sophro donnera à une personne active qui est constamment agresser par les bruits de la vie active.
    Après refaire les exos seuls c’est pas évident, je sens que c’est moins efficace comparé avec elle mais après c’est le but de la sophrologie, d’apprendre seul à se protéger sur le long terme.

    Donc voilà, ce que j’ai tiré de ma première séance hier et de ma première journée (le lendemain) à faire les exos. A voir si dans 15 jours lorsque je la reverrai si çà marche. Mais je sens que je dois compléter par du Yoga ou du stretching car je n’arrive pas à relacher tout les points de tensions (c’est normal d’un côté, relâcher la côté droite… va sentir ton muscle en tant que novice… >.>)

Page 4 of 4