Que faire en cas d’urgence ?

  • Que faire en cas d’urgence ?

    a2a6211d09aff568a46eb67b9daf8967?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar curly mis à jour il y a 3 années, 2 mois 6 Membres · 47 Messages
  • 71a75347b60a85e6f67e2116b98641cd?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    orion

    Membre
    11 novembre 2018 à 10 h 52 min

    @ikem

    J’ai parcouru très rapidement le magazine 60 millions, pas de surprise, ils conseilles les méthodes naturelles à base de plantes/relaxation, c’est bien sûr la chose en faire pour des problèmes de sommeil que je qualifierais de “basique” et ponctuel comme le surmenage/jet lag/stresse occasionnel/autre que j’oublie, mais ça devient vite moins efficace pour des problèmes plus poussés qui ne se seront malheureusement pas soulagés par une simple tisane de valériane, bon je grossi le trait mais il y a de ça.

    Oui, l’acouphène étant une douleur, l’acouphène étant intrusif, c’est bien difficile de dormir et de baisser son anxiété.
    J’ai eu, à un moment, des douleurs de déafférentation car un chirurgien m’avait malencontreusement coupé un nerf sensitif, je ne dormais plus du tout. C’est la même chose pour l’acouphène (à peu près).

    En revanche, pour ma part, je ne disqualifie pas du tout la relaxation.
    C’est un outil qui a une bonne efficacité si on l’utilise systématiquement.
    Pendant toute mon hyperacousie, j’utilisais la respiration profonde (apprise au yoga) et je peux te jurer que ça m’a bien aidé. Si ça joue sur, disons, 30% de ton anxiété, c’est déjà ça de gagné. Quand on est anxieux, en fait, on ne respire plus bien. Donc, forcer son corps à retrouver une respiration équilibrée, ça détend tout (corps, cerveau).
    En ce temps-là, je prenais rarement des anxios ou un somnifère. Je dormais souvent mal, ceci dit. 😀

    Ces derniers temps, mes acouphènes ont augmenté (je pense que c’est du à la baisse de ma TRT hyper). Au coucher, je m’allonge sur le dos, je respire profondément lentement plusieurs fois (abdominal/pulmonaire) et quand je sens que j’ai sommeil, je me mets sur le côté et je m’endors (je n’arrive pas à m’endormir sur le dos, grr…). Eh bien, je peux te dire que si des gens avaient les acouphènes que j’ai, ils ne pourraient pas s’endormir, même avec les médicaments que je prends (j’ai un peu de Lysanxia et un peu de Théralène). Je dis ça car il m’est arrivé de ne pas réussir à m’endormir malgré les deux médicaments.
    Je ne me souviens plus du pseudo de celui qui t’a conseillé l’ORL à Lyon, Raphael je crois, il conseille la cohérence cardiaque. Ça l’a aidé pour l’hyperacousie. J’ai vu une vidéo du docteur Servan-Schreiber, ça règle ta respiration sur ton rythme cardiaque. il faut la pratiquer avec un spécialiste. Je n’ai jamais fait, mais ça m’a l’air vraiment bien. D’ailleurs, c’est utilisé par des psys et sophrologues spécialisés en acouphène.

    Si je t’incite à «éviter» de rentrer dans le cercle vicieux des médicaments (contrairement à d’autres :-D), c’est que je constate plusieurs choses «positives» chez toi (oui, façon de parler !) :

    Рton acouph̬ne casse-pied est r̩cent. Il a donc potentiellement encore des chances de disparątre.
    – il est probablement du à la prise de médicaments qui provoquent des acs (normalement, l’arrêt des médicaments fait que l’ac rentre dans l’ordre. Normalement, hein, ensuite, le mystère de l’acouphène étant…)
    – tu écris qu’il baisse très bas parfois. Pour ma part, je trouve ça positif. Il faut te concentrer là-dessus. Psychologiquement, on va se dire : aïe ! mon acouphène monte très haut, au secours. Mais tu peux aussi et surtout te dire chouette il me fout la paix ! Tu vois ce que je veux dire ? Nous devons tous chercher les signes positifs. C’est une question de positionnement psychologique. Ce n’est pas naturel chez l’être humain, nous avons plutôt tendance à remarquer les trains qui n’arrivent pas à l’heure. Et le gros boulot, c’est de se concentrer sur ce qui va. (Je sais, ce n’est pas facile).

    Concernant le Théralène, il contient un neuroleptique. Il faut le savoir (c’est peut-être pour cette raison que ton médecin n’a pas voulu te le prescrire). Le Donormyl, à ma connaissance, non.
    Je me demande si le Théralène ne va pas être un jour viré du marché, à vrai dire, il y a eu des abus inadmissibles (des générations d’enfants ont avalé du neuroleptique… :()
    Tous les médicaments anxiolytiques et somnifères doivent être pris sur une courte durée. C’est dommage, mais c’est comme ça.

    Les benzos créent une accoutumance et une tolérance si on dépasse la durée admise (donc, le patient doit augmenter les doses pour avoir le même effet). Pour les arrêter, c’est long (tu as vu ce que dit la spécialiste dans l’article : 1 an !).
    Dans les syndromes de sevrage provoqués par les benzos, il y a acouphène et hyperacousie…

    Les somnifères créent parfois une dépendance psychologique. Et, dans ce cas-là, il faut les arrêter très progressivement aussi. Je peux te dire que je mets beaucoup de précaution pour arrêter ma petite dose de Théralène, car je prends le risque, après des longs mois de prise, de me retaper des… insomnies si je l’arrête trop vite.

    J’avais lu un article très intéressant que je ne retrouve plus : normalement, dans le cas de douleurs chroniques, le médecin ne devrait pas donner de béquille médicamenteuse (sauf courte prescription s’il y a de trop fortes douleurs ou crise d’angoisse), il doit donner au patient les outils pour gérer soi-même son état. Il existe des techniques qui, malheureusement, ne sont pas proposées en première intention aux personnes souffrant d’acouphènes invalidant et d’hyperacousie.
    Dans mon cas, il y a eu TCC, hypnose et TRT hyper. Aucune des trois n’est médicamenteuse ! 🙂
    De l’autre côté, ma médecin généraliste a sans doute eu pitié et m’a donné anxiolytique et somnifère.

    Quand je vois que certaines personnes accèdent à un centre anti-douleurs, comme Lulu, ça me parait très bien. Je pense que les équipes spécialisées ac et hyper devraient avoir la même approche (gestion de la douleur).

    Bon, voilà. Ensuite, tu fais ce que tu veux avec les médicaments et, surtout, ce que tu peux.

    Courage. 😉

  • 71a75347b60a85e6f67e2116b98641cd?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    orion

    Membre
    11 novembre 2018 à 11 h 00 min

    @lulu68,

    comme tu m’avais posé la question, j’ai la réponse : dans l’article de 60 millions de consommateurs, ils disent bien que le Théralène augmente l’appétit (et il baisse la libido).

    En fait, il diminue toute les sensations de plaisirs à part l’appétit. Bof…

  • b0df5f122f75ba966adda15d325028d2?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    lulu68

    Membre
    11 novembre 2018 à 12 h 58 min

    @orion
    Il est clair que le théralène augmente bien l’appétit, je me fais violence pour ne pas grignoter même avec 5 gouttes!
    Je pense qu’on a un avis différent concernant les médicaments: je pense qu’ils sont nécessaires en période de début d’acouphènes comme @ikem surtout si il n’arrive pas à dormir.
    La restauration du sommeil est primordiale à mon sens et je pense que si une béquille médicamenteuse peut permettre de casser ce cercle vicieux, elle est la bienvenue.
    Personnellement c’est le manque de sommeil qui m’a fait péter les plombs au début.
    Bien sûr qu’il est souhaitable que ce soit ponctuel! Je suis moi-même en sevrage rivotril est c’est très dur, mais je n’oublie pas que cela m’a permis de passer un cap.

  • 77bb6bfb8ce8ebf5f7607a1402f8ed3f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    acoudur

    Membre
    11 novembre 2018 à 16 h 17 min

    J veux pas faire de la pub pour le théralène mais j étais a 93 kilos car j aimai trop manger j ai eu une double hernies discale y a 10 ans j savais pas qui m a donné une discopathie mal de dos chronique,et plus j perds du poids moin j ai mal j fais 75 kilos et j ai presque plus mal j fais un jour de jeun par semaine comme quoi méme avec du théralène on peut adapter son poids c est vrai que l engrenage des médocs c est un piége c est des drogues durs quand on en a plus ………
    quand on peut vaut mieux ne jamais tomber la dedans après si c est pour compenser
    avec de alcool ca aussi c est une drogue dur mais bien plus destructive et pas vraiment légal qui peux faire écouter de la musique forte,hp….. etc

  • a2a6211d09aff568a46eb67b9daf8967?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    curly

    Membre
    12 novembre 2018 à 11 h 41 min

    Une intervention vis à vis des articles de 60 millions de consommateurs : il ne s’agit pas d’un magazine de référence technique ou scientifique, mais d’un relai d’opinion voire un lanceur d’alerte. C’est un organe de presse relativement sérieux, mais qui tombe trop souvent dans le principe de précaution à outrance. Il ne faut donc pas prendre comme argent comptant leur analyse…

  • 7ce1b6dea2c195fe43d1684bd981b95d?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    ikem

    Membre
    12 novembre 2018 à 14 h 39 min

    Merci à vous de vos réponses !

    Je suis allez voir pour la 1re fois la psychiatre ce matin, je m’attendais un peu naïvement à m’allonger dans un canapé et raconter ma vie, mais non c’était une consultation lambda comme chez mon généraliste, j’ai une énième fois expliqué mon cas, elle m’a tout de suite proposé un traitement à base d’anti dépresseur, cependant, mes acouphènes étant selon moi dû à une prise de médicaments ototoxiques (curacné/isotrétinoide, indocid et dernièrement surtout naproxen, je soupçonne aussi le vastarel que j’avais pris il y a 2 ans et demi quand avait commencé mon acouphène pulsatile et cela avait déclenché un acouphène de type bourdonnement par la suite) je n’ai donc pas souhaité emprunté cette voie-là, d’autant que je lis ici et là, alors j’ai plus tout correctement en tête, mais ce que je retiens c’est que selon l’antidépresseur et leurs rôles sur la sérotonine pourraient influer négativement sur l’acouphène ou pas je ne sais plus, sans parler du sevrage qui peut accentuer l’acouphène (ceci les benzo aussi… difficile de ne pas trouver quelque chose de safe), enfin je ne me souviens plus de tout ce que j’ai lu, j’en ai leu tellement, n’hésitez pas à me corriger si je dis des bêtises car à force je ne suis plus sûr de rien…

    Ceci dit, il m’arrive parfois que mon acouphène soit suffisamment faible pour que je l’oublie un temps (la journée j’entends, car au moment de s’endormir il est bien là même si la journée il s’est fait discret), et je sens bien que dans ces cas là c’est parce que mon cerveau à mis le problème de coté, et que parfois c’est moi qui volontairement, à force d’y penser, parceque j’y pense malgré moi, je fais augmenter le sifflement, du coup la psychiatre m’a dit que dans ce contexte un AD pourrait m’aider, bon du coup je sais pas si j’ai fait le bon choix de refuser l’AD, après j’ai dû mal à comprendre comment un AD pris la journée pourrait soulager mon endormissement. A la place elle m’a prescrit du théralène et du mildac (à base de millepertuis), si certains/certaines connaissent cette plante par hasard ?

    Elle m’a parler de la cohérence cardiaque, comme tu me disait @orion, mais en allant simplement voir des vidéo sur le sujet sur Youtube.

    Ma psychiatre n’avait pas l’air porté du tout sur les anxiolytiques ni sur les somnifères, d’ailleurs au passage je me suis rendu compte que le Zolpidem pouvait peut-être être potentiellement problématique, d’après le pdf qui se trouve sur le sujet épinglé « Liste médicaments ototoxiques »

    Drugs with possible audiologic effects, indicated as “hearing disturbances” (drugs with aspecific otologic side effects), it is advisable to have a conservative approach to these drugs and to evaluate in each case the possible intensity and type of adverse reaction.

    Je lui ai parler des TCC mais elle ne m’a pas donner l’air de pratiquer la chose.
    Je pense que je devrais plutôt voir un psychologue de l’AFREPA pour ça, j’ai pris contact mais j’attends toujours un retour de leur part, ça m’a l’air d’être long pour être reçu chez eux, si certains/certaines ont plus d’info à me donner sur le sujet je suis preneur !

  • a2a6211d09aff568a46eb67b9daf8967?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    curly

    Membre
    12 novembre 2018 à 17 h 12 min

    Pour le Millerpertuis, c’est une plante aux principes actifs assez puissants… Il faut faire attention aux interactions médicamenteuses avec elle. Pour le Zolpidem, c’est en effet un médoc à prendre avec des pincettes… Il est même capable de faire sortir des gens du coma (et ce n’est pas une plaisanterie… Tu trouveras dans la littérature médicale plusieurs cas de gens dans un coma irreversible qui ce sont réveillés après le prise de ce somnifère).

    Après, pour tes acs… Il n’y a que toi qui peut faire la part des choses. Tu as visiblement peur des médicaments, probablement à raison puisque tu es persuadé qu’ils ont déclenché ou amplifié tes acs. A lire tes messages, ton problème actuel est surtout de trouver le sommeil. C’est peut-être ce problème que tu dois solutionner avant de t’attaquer au reste…

Affichage des publications 41 - 47 de 47

Start of Discussion
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant