Avis sevrage Deroxat et Clotiazétam après 2 mois de traitement

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    blendman

    Membre
    2 août 2017 à 10 h 36 min

    salut

    Concernant les AD et benzo (anxio), pour les symptômes de sevrages, ça va dépendre de beaucoup de facteurs.

    Pour les Benzos/anxio :
    – est-ce notre cerveau a suffisamment gardé sa plasticité pour remettre en route/en place les récepteurs à Gaba, réaugmenter la production de gaba, diminuer les récepteurs à glutamate et baisser la production de glutamate.
    Il me semble qu’il y a une enzyme de conversion (GAD) qui transforme le glutamate en gaba.
    Peut-être que les personnes qui souffrent de symptômes de sevrage important ont un déficit en cette enzyme ou qu’elle fonctionne mal . ça pourrait être un facteur parmi d’autres. Sauf si elles ont fait un sevrage brutal : là, c’est différent, il est probable qu’elles aient carrément abîmé beaucoup de leurs récepteurs à gaba, donc ça peut être très long à se remettre.
    – le stress évidemment joue un rôle fondamental, car il accentue la production de glutamate et diminue celle de gaba. Et moins de gaba c’est plus de stress (cercle vicieux).

    Dans le cadre d’un arrêt brutal (en quelques semaines voir quelques jours) d’une benzo, le risque est donc un excès très important et toxique du glutamate partout dans le corps, chez certaines personnes. Sans doute celle qui ont un déficit avec l’enzyme Gad sont plus affectées.

    AntiD :
    – chez certaines personnes, pour se sevrer d’un AD, il faut diminuer de 5% toutes Les 3 ou 4 semaines ! Sinon, au bout de plusieurs mois, même si ça semble bien se passer, elles peuvent avoir un violent retour de symptômes dépressifs (et même d’autres symptômes).
    – en général, avec les anti-dépresseurs, il n’y a pas forcément d’effet de “Tolérance” (il ne faut pas augmenter les doses, comme avec les benzos), mais ça dépend aussi des types d’AD : IRSS, IMAO, etc… fonctionnent différemment.

    Que ce soit les benzo ou les AD, en les prenant, on modifie la chimie du cerveau, le système de fonctionnement des glandes (production de sérotonine, gaba, glutamate,cortisol…), etc…

    C’est donc comme la cortisone :
    – si on en a pris juste quelques jours, le système n’a pas trop le temps d’être énormément modifié
    – mais si on en pris plusieurs mois voire années, là, il faut se sevrer très très lentement (sauf cas spéciaux: allergie, intolérance, effet paradoxal, etc…) pour éviter un effet rebond, des symptômes de sevrage (qui peuvent durer plusieurs années voire des décennies pour un sevrage de benzo brutal, chez certaines personnes ! ).

    @ Orion :

    Ma première hyperacousie est arrivée (sans acouphène) à l’arrêt de l’Effexor.

    J’ai eu des échos avec d’autres AD ayant provoqué de l’hyperacousie si on l’arrête trop brutalement : symbalta par exemple.
    Idem pour les benzos : si on l’arrête trop vite, on peut avoir de symptômes d’hypersensibilité aux sons (renforcement de l’hyperacousie, mais sans forcément les douleurs, hyperacousie de gène).

    La psychologue TCC (non spécialisée acouphène) me donne un premier exercice à faire entre les deux séances, à la maison.

    À la fin de l’exercice… plus d’acouphène.
    L’arrêt n’a duré que 15h, mais j’en reste toujours très impressionnée !
    Je me suis demandé si elle n’était pas marabout. ;-D

    J’ai eu un autre palier d’évolution (définitif, ce coup-ci !) : baisse des acouphènes et de l’hyper.
    Voilà, ça avance. Et l’ORL me laisse entendre que la TCC (et hypnose) jouent peut-être pas mal dans mon évolution.

    Tu veux bien nous expliquer quel était cet exercice s’il te plaît ?
    Ce serait très intéressant de tester pour voir si ça peut m’aider avec mon hyper ;).

    merci 🙂

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    mily

    Membre
    2 août 2017 à 12 h 00 min

    oui merci @blendman. en ce qui me concerne je vais attendre encore un mois ou deux avant de diminuer la dose des anxiolitiques. et je le ferais très lentement soit 3% tous les 7jrs voir 15 voir 21jrs en fonction des réactions qui se feront ressentir. je ne veux pas prendre de risques.

    Une question, comment fait-on pour augmenter la production de GABA. alimentation, sport, relaxation peut-être ?

    J’espère que ma prise de PIRACETAM n’a pas complètement déréglé les récepteurs etc …

    Que penses-tu de la thérapie de la Rochelle ?

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    mily

    Membre
    2 août 2017 à 12 h 43 min

    arf j’ai trouvé Pour favoriser la synthèse de GABA

    Il faut avoir une alimentation suffisamment riche en glucides à index glycémique bas ou modéré fournissant de la glutamine, l’acide aminé précurseur du GABA. Parmi les aliments à privilégier : les amandes, l’avoine complet, la banane, le blé complet, le brocoli, les noix, les lentilles, le son de riz, le flétan.pommes de terre, brocolis, épinards, agrumes.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    2 août 2017 à 20 h 29 min

    @blendman

    je suis désolée, je n’ai pas beaucoup de temps pour répondre, mais, en gros :
    comme le dit @radi, l’Effexor c’est de la grosse merdasse (je sais, ce n’est pas ce que dit radi, mais c’est ce que je pense. ;))
    Vu que j’avais débuté un syndrome de sevrage, le médecin m’a fait découper les cachets en 150 000 dixièmes, et ça chiait dans la colle malgré tout.
    Un collègue de travail subissait le même calvaire effexorien en même temps que moi.
    Comme le médecin ne me mettait pas en arrêt de travail malgré l’hyperacousie «d’intensité», comme on dit, et la grosse irritabilité !), j’ai profité de mes trois premiers jours de vacances (trois mois plus tard) pour me faire une auto-cure de sommeil (d’anxiolytiques, je n’en prenais jamais) de trois jours, à dose normale. J’ai dormi trois jours, ponctués de repas. Ma merde de syndrome de sevrage (et donc l’hyperacousie) est partie au bout du troisième jour. 🙂
    (Notez que j’en garde un souvenir en termes fleuris. ;))

    Concernant l’exercice de TCC qui m’a stoppé l’acouphène, ça ne sert à rien que je te raconte. J’avoue que je m’attendais à ce qu’on me demande l’astuce. 😉

    Malgré le côté dit «standardisé» de la TCC, les exercices sont adaptés, donc personnalisés. En plus, c’est fait dans l’ordre. Par exemple, parfois, elle me passe en hypnose pendant la séance et me demande de faire mes devoirs à la maison le jour même (je blague, elle ne dit pas «devoirs à la maison». :))

    J’espère que nous trouverons tous une soluce, quelle qu’elle soit.

    @mily
    Je trouve qu’un burn-out, c’est très dur.
    J’espère que ton état va s’améliorer. Sincèrement.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    mily

    Membre
    2 août 2017 à 21 h 32 min

    merci beaucoup @orion. Effectivement c’est très difficile un burn out.

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    radi

    Membre
    4 août 2017 à 23 h 57 min

    @orien

    non je dis pas que c’est de la merde. Les psychotrope c’est comme les coupes de cheveux a ca va pas a tout le monde. Sauf que la le coiffeur est aveugle mais il es fort en coiffure mais pas est physio du tout donc il te transforme des fois en kate moss des fois en zette du pere noel est une ordure).
    Faut trouve ce qui te corresponds

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    orion

    Membre
    5 août 2017 à 7 h 48 min

    @radi

    Faut trouve ce qui te corresponds

    Ce sont les médecins qui décident du médicament !
    L’Effexor n’avait même pas d’effet antidépresseur sur moi. 🙁
    Depuis ce temps-là, on m’a donné à deux reprises du Seroplex qui fonctionne bien sur moi. Et aucun problème à l’arrêt.

    Si mon hyperacousie ne se réduit pas avec le protocole actuel, je sais qu’on pourra
    tester le Seroplex pour voir ce que ça donne.

Page 6 of 6